Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Les Soeurs Carmines, tome 2 : Belle de Gris d’Ariel Holzl

Posté : 18 octobre, 2019 @ 11:14 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

Genre : Fantasy Belle de Gris

Editeur : Mnémos (Naos)

Année de sortie : 2017

Nombre de pages : 265

Synopsis : Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins … et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

« Il faut souffrir pour être belle. Ou faire souffrir les autres, c’est encore mieux. »

 

Avis : SPOILERS POUR CEUX QUI N’ONT PAS LU LE TOME 1

Après avoir terminé le premier tome de la trilogie, Le Complot des corbeaux, j’avais vraiment hâte de lire la suite, notamment parce que cette scène de fin était vraiment surprenante !

Au début, j’ai un peu moins aimé ce tome 2 : en effet, il est écrit à la première personne, du point de vue de Tristabelle qui, dans le premier livre, n’était pas ma sœur préférée, loin de là ! Ici, nous avons donc un aperçu de la façon dont elle voit le monde, dont elle considère les gens autour d’elle … et ce n’est pas très reluisant ! Le lecteur est plongé dans les pensées, dans la tête de la jeune fille ; elle lui parle directement, en s’adressant à lui, ce qui est aussi très immersif ! J’ai honnêtement eu peur, à un moment donné, de détester ce livre, malgré l’univers, l’écriture, et l’intrigue, à cause de Tristabelle, tant elle est difficile à supporter ! On finit par s’habituer à elle, et même, on apprend à la connaître … jusqu’à ce que je m’en veuille de l’avoir détesté tout ce temps !! [SPOILER] J’ai adoré ce que Tristabelle devient peu à peu, l’explication de son comportement, comment et pourquoi il change à la fin ! [FIN DU SPOILER] J’ai aussi apprécié l’originalité de ce tome : on ne suit pas une jeune fille bien sous tout rapport, loin de là. Tristabelle peut être qualifiée de « méchante », mais aussi de peu scrupuleuse. Elle n’hésite pas à se servir des gens, et à les faire tourner en bourrique afin d’obtenir ce qu’elle veut. Grâce à ce comportement, elle est plutôt rafraîchissante : elle ne s’embarrasse pas de la morale, et se justifie en expliquant que ce n’est pas sa faute si ces gens sont influençables. En un sens, elle a tout à fait raison : elle ne fait que se servir de tous les moyens possibles pour arriver à ses fins, et tant mieux pour elle si personne n’est capable de l’arrêter !  En un autre, elle est tellement agaçante ! J’ai aimé cette dualité au cœur du personnage ! J’ai aimé aussi certaines de ses réflexions, certaines féministes, d’autres sociales : elle ne veut pas s’embarrasser d’un mari, elle veut réussir seule, obtenir une place élevée dans une société qui la rejette, faire changer les choses autour d’elle. J’ai, étrangement, aimé l’introduction de la romance ; mais vous avez l’habitude maintenant ! Je suis choquée qu’elle me dérange de moins en moins, mais bref ! Enfin, ce tome est plus « sanglant » que le précédent. En effet, Tristabelle ne partage pas les états d’âme de Merryvère ! Sinon, j’aime toujours autant l’univers, et l’écriture est toujours aussi plaisante, même si elle est parfois un peu cachée derrière le ton tout particulier de Tristabelle !

On retrouve d’autres personnages du tome précédent : Merryvère, que j’apprécie toujours autant ; Dolorine, qu’on ne voit pas assez à mon goût, mais cela va changer dans le tome 3, qui lui est consacrée ! ; Lady Carmine, que j’ai beaucoup apprécié ; Blaise, que j’aime beaucoup aussi ! On retrouve Katryan, qui a complètement changé de personnalité depuis qu’elle est devenue vampire ! Enfin, on rencontre de nouveaux personnages, dont Eddie, que j’aime beaucoup ! Comme Tristabelle veut devenir dame de compagnie de la reine, le lecteur croise également la route de ses rivales, dont Cassandra, impressionnante de machiavélisme ; mais, peut-elle vraiment rivaliser avec Tristabelle ?

La dernière partie du livre se concentre sur le bal : je me suis rendu compte, à ce moment-là, que, malgré mon antipathie pour Tristabelle, j’avais envie qu’elle réussisse. J’étais clairement attachée à elle ! Cette partie est pleine de rebondissements : mon cœur a clairement eu quelques ratés à la lecture !! C’était prenant, c’était choquant, et j’ai eu quelques frissons de dégoût, je l’avoue – mais comment s’attendre à autre chose à Grisaille ?

La fin m’a fait adorer ce livre : c’était tellement triste !! Je ne m’attendais pas du tout à ça !! Et les dernières phrases de Tristabelle … elles m’ont brisé le cœur ! J’ai tout de même hâte de lire la suite, puisque le dernier chapitre est un extrait du journal de Dolorine, et il nous laisse un léger espoir …

 

 

Donc, un tome que je ne m’attendais pas à apprécier autant !

 

Les Soeurs Carmines, tome 1 : Le Complot des corbeaux d’Ariel Holzl

Posté : 8 octobre, 2019 @ 5:38 dans Avis littéraires, Coup de cœur | Pas de commentaires »

Genre : Fantasy Les Soeurs Carmines 1

Editeur : Mnémos (Naos)

Année de sortie : 2017

Nombre de pages : 261

Synopsis : Merryvère Carmine est une monte-en-l’air : une cambrioleuse qui court les toits et pille les manoirs pour gagner sa vie. Ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, l’assistent lors de ses méfaits. Orphelines sans le sou, les trois jeunes filles tentent de survivre dans la sinistre cité de Grisaille. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, pendant que huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, Merry se retrouve mêlée à l’un de leurs complots. Désormais traquées par des nécromants, des vampires, des savants fous et bien d’autres calamités, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour s’en tirer vivantes …

 

Avis : J’ai beaucoup entendu parler de ce livre ; peut-être trop ! Tant de hype ne m’avait pas donné envie de tenter ! Et, en fin de compte, nous y voilà !

J’ai adoré ce premier tome !! Que ce soit l’ambiance, qui ressemble, en effet, à celle de Tim Burton, l’univers, que j’ai vraiment envie de découvrir plus en profondeur, les personnages, auxquels je me suis vraiment attachée, l’écriture, qui est si belle – dès les premières lignes, j’étais sous le charme ! – : tout était à mon goût ! Ce livre est à la fois comique et tragique, léger et pesant, une véritable antithèse en 261 pages ! On découvre un monde décalé, violent, où la mort règne en maître ! Seul bémol : j’aurais aimé en découvrir encore plus sur l’univers, sur les pouvoirs des différentes maisons ! Quel ravissement de voir des créatures que j’affectionne tout particulièrement ici !!

Les sœurs Carmine sont, toutes les trois – oui, même Tristabelle ! – attachantes ! Merryvère est la plus « humaine », dans le sens où j’ai pu facilement m’identifier à elle : comment réagir dans un monde telle que celui qui est dépeint ici ? Elle est visiblement l’une des rares habitantes à garder un certain sens moral. Tristabelle est détestable ; et pourtant, je me suis surprise à l’apprécier tout de même. Elle est hautaine, superficielle ; mais cela cache sans doute son besoin d’être acceptée par une société élitiste qui la rejette. Quant à Dolorine, je l’ai adoré : le comble de la mignonnerie ! Une petite fille adorable au centre de l’intrigue sans s’en rendre compte ! Elle est surprenante par sa maturité, mêlée à ses petites remarques enfantines – elle ne comprend pas tout ce qui se dit autour d’elle, ce qui mène à des quiproquos assez drôles ! – mais elle peut aussi briser le cœur du lecteur par de petites remarques adorablement naïves, et qui rappelle la triste vie qu’elle mène avec ses sœurs. Au fil de la lecture, et malgré la brièveté du temps passé avec elles, j’ai fini par me sentir chez moi dans leur manoir ! Et quand cela arrive dans un livre, c’est le coup de cœur assuré ! On découvre d’autres personnages au cours de la lecture, comme Katryan, que j’ai particulièrement apprécié, Blaise [SPOILER] c’est que je me surprendrais encore à vouloir une romance !! [FIN DU SPOILER], ou la Reine, dont j’ai aimé la scène finale !

J’ai adoré l’effet de boucle du roman !! C’est tellement satisfaisant !! La fin m’a laissée bouche bée, comme les sœurs je suppose !! Tellement hâte de lire la suite !!

 

Donc, une très belle découverte, un univers dans lequel j’ai envie de replonger rapidement, une écriture magnifique, et des personnages attachants !

 

12
 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes