Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Le Seigneur des Anneaux, Tome 3 : Le Retour du Roi de J.R.R. Tolkien

Posté : 29 décembre, 2012 @ 1:04 dans Avis littéraires, Coup de cœur | Pas de commentaires »

Genre : FantasyLe Seigneur des Anneaux, Tome 3 : Le Retour du Roi de J.R.R. Tolkien dans Avis littéraires couv57510361-209x300

Editeur : Folio

Année de sortie : 2000

Nombre de pages : 651

Synopsis : Le royaume de Gondor s’arme contre Sauron, le seigneur des ténèbres, qui veut asservir tous les peuples libres, hommes et elfes, nains et hobbits. Mais la vaillance des soldats de Minas Tirith ne peut rien désormais contre la puissance maléfique de Mordor. Un fragile espoir, toutefois, demeure : le Porteur de l’Anneau, jour après jour, s’approche de la montagne où brûle le feu du destin, seul capable de détruire l’Anneau Unique et de provoquer la chute de Sauron …


Avis : J’ai adoré me plonger à nouveau dans le monde du Seigneur des Anneaux. J’ai finalement préféré ce dernier tome. C’était vraiment une fin superbe, digne d’une grande trilogie. Je n’y ai pas trouvé les longueurs des deux autres tomes : même si les longues descriptions sont toujours présentes, elles ne gênent pas l’action, même si elles ne permettent toujours pas, à mon sens, de tout imaginer comme l’auteur l’aurait voulu.

Contrairement aux deux premiers tomes, cette fois, j’ai ressenti de l’émotion, notamment lors de la mort de Théoden. Je pense que, cette fois, on a le temps de voir arriver la mort, d’être triste et de compatir à ce qui arrive aux personnages. La fatalité de ce qui arrive au roi rend la scène plus touchante : il aimerait voir Eowyn une dernière fois, et ne le peut pas alors qu’elle est près de lui !

J’ai apprécié le fait qu’une femme tue le Roi-Sorcier, et pas un homme. Les femmes n’ont souvent pas leur place dans les guerres, que ce soit dans les romans ou en réalité. Ici, elles sont mises en valeur par le courage et l’ambition de la Dame de Rohan, ainsi que par la générosité et la compassion de la Dame Galadriel, lorsqu’elle épargne Saroumane, devenu mendiant. Je trouve ça vraiment intéressant que les femmes aient un rôle prépondérant dans une saga telle que Le Seigneur des Anneaux, même si elles ne sont toujours pas égales aux hommes.

Concernant Gollum, j’ai à nouveau ressenti de la pitié pour lui. Il est maltraité en raison de son apparence et du fait que tous le pensent mauvais, alors qu’il est sans doute capable de bonnes choses. Même s’il trahit, c’est grâce à lui que Frodon arrive à la Montagne du Destin, et que finalement, l’Anneau est détruit. Ses mauvaises actions ont finalement de bonnes conséquences. Il est vu comme mauvais, perfide, alors que lui même ressent de l’aversion pour ce qu’il fait, comme lorsqu’il amène Frodon à Cirith Ungol, dans l’antre d’Arachne. Cette dernière m’avait terrorisé dans le film, et elle est aussi affreuse dans le livre ! Même sans la voir, avec les descriptions de l’auteur, on l’imagine assez bien et elle m’a semblé encore plus horrible décrite.

Certains romans fantastiques s’arrêtent à la fin de la guerre, on ne sait rien de la suite, on ne sait pas ce qui arrivent aux personnages : ici, c’est différent. Chaque personnage a une « fin » différente, que j’ai apprécié de connaitre. Par exemple, le fait que Legolas part finalement aux Havres Gris en emmenant Gimli avec lui, ou que les Hobbits ont réussi à nettoyer la Comté et ont chacun une fonction importante dans leur pays. Je trouve qu’il est important de connaitre la fin de l’histoire de chaque personnage ; c’est assez frustrant quand on ne sait pas ce qu’il se passe après.

Concernant les appendices, il est vrai qu’ils ne sont pas indispensables mais je les trouve très utiles. J’ai vraiment adoré en savoir plus sur les différents peuples de la Terre du Milieu, comme sur les Nains. Le meilleur était surtout l’histoire d’Aragorn et Arwen : enfin, on en apprend plus sur eux !

 

Cette trilogie est l’une des meilleures que j’ai lu. Je la relirais sans doute un bon nombre de fois avant de m’en lasser (si je m’en lasse !). Je la conseille à tous les fans de Fantasy qui ne l’ont pas encore lue !


 

challenge-des-100-livres-chez-bianca Classique dans Coup de cœur

Le Seigneur des Anneaux, Tome 2 : Les Deux Tours de J.R.R. Tolkien

Posté : 12 décembre, 2012 @ 8:54 dans Avis littéraires, Coup de cœur | Pas de commentaires »

Genre : Fantasy

Editeur : Pocket Le Seigneur des Anneaux, Tome 2 : Les Deux Tours de J.R.R. Tolkien dans Avis littéraires couv42920039-183x300

Année de sortie : 2002

Nombre de pages : 568

Synopsis : Frodon le Hobbit et ses Compagnons se sont engagés, au Grand Conseil d’Elrond, à détruire l’Anneau de Puissance dont Sauron de Mordor cherche à s’emparer pour asservir tous les peuples de la Terre habitée : Elfes et Nains, Hommes et Hobbits. Dès les premières étapes de leur audacieuse entreprise, les Compagnons de Frodon vont affronter les forces du Seigneur des Ténèbres et bientôt ils devront se disperser pour survivre. Parviendront-ils à échapper aux Cavaliers de Rohan ? Trouveront-ils asile auprès de Ceux des Arbres, grâce à l’entremise de Sylvebarbe ? Qu’adviendra-t-il de Gandalf le Gris métamorphosé, au-delà de la mort, en Cavalier Blanc ?

 

Avis : Parmi les films, le deuxième est celui que j’ai préféré. On rencontre de nouveaux personnages, l’Anneau se rapproche de Mordor, Gollum apparait vraiment dans l’histoire et, surtout, Gandalf revient ! La Communauté se divise et chacun suit la route qu’il doit prendre. Je l’ai préféré parce que tout se met lentement en place : par exemple, le fait qu’Aragorn prenne de l’assurance et qu’il accepte enfin son passé et son destin, ce qui amène à ce qui se passera dans le dernier tome.

Mais, comme pour le premier livre, je trouve que l’émotion n’est pas vraiment là. Peut-être est-ce aussi parce que j’ai vu le film avant, je ne sais pas, mais je trouve ça vraiment dommage. Il y a certaines scènes où on ne peut pas s’empêcher de verser une petite larme. Peut-être que les événements s’enchainent trop vite et ne nous laissent pas le temps de nous attarder sur une scène ? Ou peut-être que l’on est tellement pris dans l’action que l’on ne fait pas assez attention ? Dans tous les cas, malgré ce petit bémol, comme le précédent tome, j’ai beaucoup aimé me plonger dans l’histoire. 

Cette fois, j’ai préféré la première partie à la seconde, j‘ai préféré voir évoluer Aragorn et ses compagnons : je suis plus entrée dans l’action, j’ai trouvé cette partie plus prenante que celle concernant Frodon, Sam et Gollum, qui m’a semblé plus lente et longue. Concernant les personnages, j’ai autant aimé découvrir les Hommes de Rohan que le frère de Boromir, Faramir.

Les longues descriptions me semble alourdir le récit et le trop plein de détails ne permet pas de s’imaginer convenablement les paysages. L’auteur devait avoir une vision très précise de l’environnement de la Terre du Milieu, mais je n’ai pas réussi à bien « voir » ce qu’il décrivait. 

Pour les personnages, j’ai adoré Sylvebarbe. J’ai beaucoup aimé sa personnalité et l’histoire des Ents était fascinante. Il serait drôle que les arbres se mettent à bouger et à nous parler, que la Nature se réveille et nous dise de nous occuper d’elle ! J’aime également beaucoup l’ambiguïté du personnage de Gollum. On aurait pu penser que l’auteur l’aurait présenté comme très noir, qu’il n’y ait aucun espoir de retour vers le bien pour lui or, Gollum est aussi Sméagol, et il a la possibilité de revenir dans le droit chemin. Et cela rend le personnage émouvant : même s’il peut redevenir bon, on sait déjà qu’il finira mauvais. C’est un peu cruel. Il est comme un pauvre petit être déchiré entre deux pensées totalement opposées : la sienne propre et celle de l’Anneau. 

 

En fin de compte, c’est un tome très réussi. Certains « deuxième tome » sont juste transitoires, juste là pour le fait d’écrire un tome et de faire une trilogie, mais ici, il est vraiment important. Il nous en apprend beaucoup sur l’intrigue, sur les personnages et sur l’histoire des Peuples de la Terre du Milieu. J’espère que la suite sera à la hauteur de mes attentes ! 

 

challenge-des-100-livres-chez-bianca Classique dans Coup de cœur

Le Seigneur des Anneaux, tome 1 : La Communauté de l’Anneau de J. R. R. Tolkien

Posté : 22 novembre, 2012 @ 9:24 dans Avis littéraires, Coup de cœur | Pas de commentaires »

Genre : Fantasy Le Seigneur des Anneaux, tome 1 : La Communauté de l'Anneau de J. R. R. Tolkien dans Avis littéraires le-seigneur-des-anneaux-t.1-la-communaute-de-lanneau-182x300

Editeur : Pocket 

Année de sortie : 2002

Nombre de pages : 698

Synopsis : Aux temps reculés qu’évoque le récit, la Terre est peuplée d’innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l’Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l’Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l’Anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet Anneau est doté d’un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limites sur les possesseurs des autres Anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C’est pourquoi Sauron s’est juré de reconquérir l’Anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté.

 

Avis : Avant de lire le livre, j’ai souvent regardé le film, que j’ai vraiment trouvé génial, et qui est, d’ailleurs, mon préféré. Les personnages sont très attachants – certains plus que d’autres – et les acteurs jouent très bien. Je me suis toujours dit que je lirais les livres ; j’avais commencé mais j’ai abandonné : rien que le premier, je le le trouvais très long, tout était trop décrit, je trouvais ça un peu ennuyeux (il faut dire que j’étais assez jeune et, je pense que je n’avais pas la maturité nécessaire pour lire ce genre de livres). Je me suis dit que je recommencerai plus tard. Et ce plus tard est arrivé !

La première partie m’a paru assez longue et lente. Il n’y a pas beaucoup d’action et il y a énormément de description, peut-être un peu trop, ce qui ne me permettait pas d’imaginer correctement les choses (le film m’y a aidé). Cependant, j’ai aimé en découvrir un peu plus à propos de l’Histoire de la Terre du Milieu, concernant les Elfes comme concernant l’Anneau ou les Hobbits. Il y a, évidemment, plus de détails et plus de scènes dans le livre, c’est ce pourquoi je les préfère aux films : on sait « tout », tandis que les films doivent éliminer des scènes, à cause de leur limite de temps.

J’aime beaucoup la scène du Conseil d’Elrond dans le film, et je l’aime encore plus dans le livre. En un chapitre, on en apprend plus qu’en près de quatre-cent pages ! C’est une partie très intéressante de l’histoire : on découvre certains personnages très importants comme Legolas, Gimli et Boromir. Par contre, je trouve dommage que le personnage d’Arwen ne soit pas plus développé dans ce tome (j’espère qu’il le sera plus dans les prochains !) Et l’on découvre également une partie de l’Histoire de la Terre du Milieu dont j’ai parlé au-dessus ; j’aurais également aimé en apprendre plus sur l’histoire d’Aragorn et d’Arwen, pas du tout évoquée dans le livre !

La seconde partie, quant à elle, est passée beaucoup plus facilement que la première ! Il y a plus d’actions, les personnages principaux sont tous présents, on les découvre peu à peu. J’aime beaucoup le fait qu’aucun ne soit manichéen : ils ont tous une part d’ombre et de lumière en eux, ce qui les rend plus vivants et plus réalistes.

Par contre, je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas retrouvé l’émotion que j’avais ressenti lors du passage du pont de Khazad-Dûm. Je me souviens que ce passage m’avait beaucoup ému dans le film mais, là, c’était très différent … Je ne sais pas si c’est parce que j’avais vu le film avant ou si c’est parce que, dans le livre, cela se passe très rapidement, en quelques phrases, mais j’ai trouvé ça vraiment dommage … On ne ressent pas le choc, l’impact de ce qu’il se passe … 

Je trouve également dommage qu’il n’y ait pas beaucoup de langage elfique, ni de langage nain, et qu’il n’y ait pas de lexique pour ça. Sinon, le livre était vraiment à la hauteur de mes espérances, malgré quelques longueurs, qui rendent la lecture assez compliquée et l’imagination un peu difficile.

En définitive, un très bon classique !

 

challenge-des-100-livres-chez-bianca Classique dans Coup de cœur

1...1920212223
 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes