Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Diamants de Vincent Tassy

Classé dans : Avis littéraires — 23 février 2021 @ 13 h 50 min

Genre : FantasyDiamants

Editeur : Mnémos

Année de sortie : 2021

Nombre de pages : 373

Synopsis : D’un hiver sans fin naît l’espoir d’un printemps radieux
L’Or Ailé, de la cité immortelle, est descendu des cieux.

Seigneur ou roturier, lequel deviendra son suivant ?
Serviteur, conseiller, dévoué ou confident
Dans le labyrinthe d’Œtrange, il devra le guider
Du royaume de Ronces, aux Brumes emplies de danger.

De l’hiver au printemps, de l’obscurité à la lumière
Percerez-vous les secrets de L’Or Ailé venu sur Terre ?

 

Avis : J’ai lu Apostasie l’année dernière, à peu près à la même période où j’ai lu Diamants : j’avais adoré, même si certaines scènes avaient empêché ce roman d’être un coup de cœur ! Je m’attendais donc à adorer ce nouveau livre !

Malheureusement, cette fois, la magie n’a que partiellement opéré.

Parlons tout d’abord de l’écriture : dans Apostasie, je l’avais trouvée exquise, si belle et poétique qu’elle m’avait, dès le début, laissé entendre que cette lecture serait une de ces merveilleuses rencontres que les romans nous offrent parfois. Ici, je ne l’ai que partiellement retrouvée. Elle se cachait parfois au détour d’une phrase, parfois un paragraphe entier me faisait frissonner comme l’avait fait Apostasie. Parfois, je retrouvais cette impression que l’auteur exprimait quelque chose qui se trouvait aussi en moi, quelque chose de profondément triste, mais contre lequel on ne peut rien. Mais, pour la majorité du récit, j’ai trouvé des espèces de tics d’écriture qui m’ont un peu gênée. J’ai également eu du mal avec certaines répétitions. Je n’ai pas su me laisser à nouveau envoûter par le style de l’auteur, et encore moins par l’intrigue.

Je ne vais pas trop vous en dire, étant donné que le synopsis fait ici parfaitement son travail – nous intriguer sans rien nous dévoiler. L’histoire se centre sur un royaume dans lequel apparaît ce que l’on appelle L’Or Ailé, un être mystérieux dont on ne sait rien. Son apparition va déclencher tout un tas d’événements plus importants les uns que les autres. SPOILER 1 Mais j’ai eu énormément de mal à m’attacher aux personnages, à entrer dans l’intrigue et à m’adapter à l’ambiance assez éthérée et étrange du roman. Je ne ressentais aucune sympathie pour Mauront, qui m’agaçait plutôt qu’il ne m’intéressait ; j’ai eu énormément de mal avec le côté « évaporé » de certains personnages, ainsi qu’avec SPOILER 2 Les seuls personnages que j’ai appréciés sont Savannah et Daphnéa, davantage pour leur relation sororale que pour leur personnalité individuelleSPOILER 3 J’ai également apprécié la magie présente dans ce monde : les passages que j’ai préférés sont les moments où elle apparaît. Elle est diverse et spectaculaire, poétique en un sens SPOILER 4

En fin de compte, j’ai eu du mal à m’accrocher suffisamment au récit pour me maintenir à flot. Malgré ses qualités, son étrangeté ne m’a pas permis de l’apprécier à sa juste valeur, ce que je regrette. 

 

Donc, un bon roman, fait de dichotomie et de violence, qui saura ravir ses lecteurs. 

 

SPOILER 1 J’ai apprécié le moment où les personnages remettent toute l’histoire de leur monde en perspective et comprennent qu’en fait, L’Or Ailé est un ange qui leur apporte l’oubli et efface leurs mémoires ; cela permet une réflexion sur la nature humaine et le fait qu’elle soit si violente et pourtant si belle. J’ai aimé cette dichotomie entre les Anges avec leur silence, leur immobilité presque, leur quasi absence de sentiments et d’émotions, et les êtres humains avec leurs guerres, leur cupidité, leurs flots de sang et leur éternelle convoitise pour le pouvoir.

SPOILER 2 leur silence et leur lenteur. J’ai également un avis mitigé sur le côté « je ne sais pas si je veux vivre, mais je ne veux pas mourir » de certains personnages, comme Viviana ou tous les habitants des Ronces. Je comprends l’idée et je la trouve parfois belle, mais ici, certains moments m’ont davantage gênée qu’ils ne m’ont fascinée. 

SPOILER 3 Daphnéa fait partie de ces personnages évaporés avec lesquels j’ai eu du mal, mais sa relation avec sa sœur permet de la rendre plus sympathique. Savannah est sans doute mon personnage préféré : elle ne comprend pas ce qui arrive en Vaivre, mais elle est prête à aider, même si cela veut dire qu’elle doit mourir pour cela. Elle est prête à affronter la forêt qui protège Ronces, à aller y chercher son père qui l’a abandonnée, à devenir reine s’il le faut, même pour un temps très court. Les deux sœurs sont l’opposée l’une de l’autre : Daphnéa est loin de la réalité, dans un monde de lumière qui la rend tout à fait heureuse ; Savannah ressent la peur, le désespoir, une fois qu’elle s’est éloigné d’Avigdor. 

SPOILER 4 - en tout cas, je trouve poétique le fait de tirer sa magie de gemmes ou de faire jaillir de soi des fleurs. 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes