Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Archive pour décembre, 2020

Alana et l’enfant-vampire de Cordélia #plib2021

Posté : 20 décembre, 2020 @ 6:31 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

Genre : Fantasy, JeunesseAlana et l'enfant-vampire

Editeur : Scrinéo

Année de sortie : 2020

Nombre de pages : 224

Synopsis : Alana en a marre. Ses parents et sa soeur sont encore partis gérer des conflits vampiriques sans elle !
Heureusement, sa meilleure copine Oli est là pour lui changer les idées : elle est persuadée que Joâo, le nouvel élève de leur classe, est un vampire ! Se pourrait-il qu’elle ait raison ? Et s’il leur révélait quelque chose d’encore plus terrible ?

Pour Alana, c’est l’occasion de prouver à sa famille qu’elle est capable de mener à bien une mission, malgré ses douleurs musculaires…

 

Avis : J’ai lu ce livre dans le cadre du Plib 2021, puisqu’il fait partie des 25 sélectionnés !

Je lis assez rarement de la littérature jeunesse, mais le fait que ce livre traite de vampires et soit sélectionné pour le Plib m’intriguaient ! Il était aussi assez court, ce qui m’a poussée à le lire !

J’ai donc aimé le fait que des vampires soient présents : j’ai aimé comment la figure de la créature est reprise, j’ai aimé découvrir un univers dans lequel ils existent et cohabitent avec des Médiateurs. J’ai également aimé que tout ne soit pas adouci : le vampire est un être violent qui consomme du sang. Le rendre doux comme un agneau aurait rendu l’œuvre fade, ce qui n’est pas le cas ici.

J’ai adoré les sujets traités : en effet, l’autrice propose de faire réfléchir ses lecteurs sur le handicap, le genre, la différence et utilise l’écriture inclusive que je n’avais encore jamais vu dans un roman.

Mais l’écriture reste simple et porte même, parfois, la marque de la littérature jeunesse pour moi : les réactions des personnages sont parfois exagérées comme le ton de la narratrice ou des dialogues. Ce qui, pour moi, n’enlève rien à la valeur de cette œuvre, bien sûr. Je ne suis pas le public visé, mais j’ai apprécié ce roman. Je le recommande donc à tous ceux qu’il pourrait intéresser !

 

Donc, un bon roman jeunesse qui aborde plusieurs sujets importants afin de faire réfléchir ses lecteurs – ou pour qu’ils trouvent simplement cela normal, une époque bénie qui, espérons-le, arrivera bientôt.

 

#ISBN9782367408651

Les Pensées d’Héractète d’Haroun

Posté : 19 décembre, 2020 @ 1:44 dans Avis littéraires, Coup de cœur | Pas de commentaires »

Genre : PhilosophieLes Pensées d'Héractète

Editeur : Editions des Equateurs

Année de sortie : 2020

Nombre de pages : 189

Synopsis : Je suis Héractète et je n’existe pas.

Je suis un philosophe inventé de toute pièce par un auteur prétentieux qui n’hésite pas à m’utiliser pour briller en société.

« Comme dirait Héractète… » et c’est toute l’autorité de la Grèce antique qui vient à ton secours dans une conversation où tu es, il est vrai, à court d’arguments.

Qui ose contredire un philosophe grec ? Il n’est plus là pour se défendre et s’il a traversé les âges, c’est qu’il doit avoir raison.

Alors bienvenue dans mes pensées, mes réflexions, mes aphorismes comme les philosophes sont les seuls à les appeler, car dans le monde actuel on dit plutôt vannes ou punchlines.

Si ça ne te plaît pas, repose ce livre ou offre-le.

Je suis Héractète, le fameux sage qui n’existe que dans la tête de ceux qui veulent bien m’y laisser entrer.

 

Avis : J’ai reçu ce livre en service presse de la part des Editions des Equateurs : merci encore !

J’ai découvert Haroun l’année dernière grâce à des vidéos de ses sketchs sur Youtube. Je me souviens m’être dit que son humour était particulièrement surprenant et intelligent.

On le retrouve à la perfection dans ce livre. Ici, il décide de créer un philosophe grec et de le faire parler de divers sujets : la société – évidemment –, Elon Musk, la télévision, la méditation, l’argent et la façon de penser propre à notre époque, etc. Certaines entrées sont très courtes – une phrase parfois – et jouent sur les mots. Toutes font réfléchir le lecteur voire le secouent dans ses certitudes, soit en changeant de point de vue, soit en prenant des exemples qui mettent en perspective le sujet abordé – je pense à l’entrée sur les animaux domestiques … j’ai regardé mon chat différemment après l’avoir lu !

Le ton peut être léger ce qui n’empêche pas les sujets d’être parfois lourds et/ou sérieux. J’ai ri, j’ai souri, j’ai froncé les sourcils, je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire sur certaines pages et j’ai maintenant très envie de (re)lire des œuvres philosophiques – comme Nietzsche … ou Nietszche … ou Niestzche …

Un élément que j’ai particulièrement aimé : l’analyse de nos comportements humains ! Je trouve ça fascinant, malgré leur bêtise parfois, et j’ai aimé en avoir un aperçu ici !

 

Donc, un excellent petit livre que j’ai pris grand plaisir à lire ! Je place Héractète près de Platon et Marianne Chaillan !

Daisy Jones and the Six de Taylor Jenkins Reid

Posté : 16 décembre, 2020 @ 7:59 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

Genre : HistoriqueDaisy Jones & the Six

Editeur : Arrow

Année de sortie : 2019 [2020]

Nombre de pages : 398

Titre en français : même titre

Synopsis : A gripping novel about the whirlwind rise of an iconic 1970s rock group and their beautiful lead singer, revealing the mystery behind their infamous break up.

Everyone knows Daisy Jones & The Six, but nobody knows the real reason why they split at the absolute height of their popularity…until now.

Daisy is a girl coming of age in L.A. in the late sixties, sneaking into clubs on the Sunset Strip, sleeping with rock stars, and dreaming of singing at the Whisky a Go-Go. The sex and drugs are thrilling, but it’s the rock and roll she loves most. By the time she’s twenty, her voice is getting noticed, and she has the kind of heedless beauty that makes people do crazy things.

Another band getting noticed is The Six, led by the brooding Billy Dunne. On the eve of their first tour, his girlfriend Camila finds out she’s pregnant, and with the pressure of impending fatherhood and fame, Billy goes a little wild on the road.

Daisy and Billy cross paths when a producer realizes the key to supercharged success is to put the two together. What happens next will become the stuff of legend.

 

Avis : A VENIR

Kings of the Wyld de Nicholas Eames

Posté : 16 décembre, 2020 @ 7:55 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

Genre : FantasyKings of the Wyld

Editeur : Orbit

Année de sortie : 2017

Nombre de pages : 502

Titre en français : Wyld, tome 1 : La mort ou la gloire

Synopsis : Clay Cooper and his band were once the best of the best — the meanest, dirtiest, most feared crew of mercenaries this side of the Heartwyld.

Their glory days long past, the mercs have grown apart and grown old, fat, drunk – or a combination of the three. Then an ex-bandmate turns up at Clay’s door with a plea for help. His daughter Rose is trapped in a city besieged by an enemy one hundred thousand strong and hungry for blood. Rescuing Rose is the kind of mission that only the very brave or the very stupid would sign up for.

It’s time to get the band back together for one last tour across the Wyld.

 

Avis : A VENIR

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes