Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Archive pour le 29 avril, 2020

Red, White & Royal Blue de Casey McQuiston

Posté : 29 avril, 2020 @ 10:40 dans Avis littéraires, Coup de cœur | Pas de commentaires »

Genre : RomanceRed, White & Royal Blue

Editeur : St. Martin’s Griffin

Année de sortie : 2019

Nombre de pages : 418

Titre en français : Pas encore de titre, mais la sortie française est annoncée pour cette année !

Synopsis : What happens when America’s First Son falls in love with the Prince of Wales?

When his mother became President of the United States, Alex Claremont-Diaz was promptly cast as the American equivalent of a young royal. Handsome, charismatic, genius—his image is pure millennial-marketing gold for the White House. There’s only one problem: Alex has a beef with an actual prince, Henry, across the pond. And when the tabloids get hold of a photo involving an Alex/Henry altercation, U.S./British relations take a turn for the worse.

Heads of the family and state and other handlers devise a plan for damage control: Stage a truce between the two rivals. What at first begins as a fake, Instagrammable friendship grows deeper, and more dangerous, than either Alex or Henry could have imagined. Soon Alex finds himself hurtling into a secret romance with a surprisingly unstuffy Henry that could derail the presidential campaign and upend two nations. It raises the question: Can love save the world after all? Where do we find the courage, and the power, to be the people we are meant to ben? And how can we learn to let our true colors shine through? , how will history remember you?

 

Avis : Je vous avais écrit un bel article tout beau tout propre … et le blog a décidé de ne PAS le sauvegarder. Haha. HAHA !

Je recommence donc !

 

Comment ?! QUOI ?! J’ai lu une romance ?! Mais, que m’arrive-t-il ?!

Plus sérieusement, mon amie Salomé, de la chaîne Kiss the Librarian, m’a offert Red, White & Royal Blue pour Noël parce qu’elle avait elle-même adoré ce livre ! J’ai eu d’abord très peur de ne pas l’apprécier justement parce que la romance n’est pas mon genre de prédilection !

Et pourtant, j’ai pratiquement tout adoré dans ce roman !

C’était, d’abord, sain, et ce n’est pas le cas dans la majorité des romances que j’ai pu lire ! SPOILER 1

Concernant la romance, je n’apprécie pas vraiment le hate-to-love, autant dire que j’ai eu du mal avec le début du roman ! Mais, dès que l’amour est installée, j’étais dedans ! Ce qui m’a intéressée, c’est d’assister à la naissance de l’amour et aux obstacles qui se présentent face aux personnages. Et alors, ici, ce sont de vrais obstacles, contrairement à la majorité des romans – intégrés à des romans d’autres genres – que j’ai pu lire pour faire une histoire d’amour « banale » une « grande tragédie romantique ». Les deux jeunes hommes rencontrent de vrais problèmes sur leur chemin, ce qui m’a fait d’autant plus apprécier ce roman car cela le rend authentique. Seul « bémol » dans cette romance : je n’étais pas prête pour certaines scènes sexuelles qui m’ont donc surprise ! Je m’y suis faite par la suite.

J’ai adoré qu’à partir d’un moment, un groupe se forme et qu’en quelque sorte, le lecteur en fasse partie. C’était agréable, ça réchauffe le cœur : j’ai envie de lire davantage de romans avec ce genre de groupe !! En revanche, dernier « bémol » : l’omniprésence de l’alcool m’a impressionnée. Je veux qu’ils soient étudiants en dernière année à la fac, mais wow, ça faisait beaucoup !

Mon personnage préféré est Henry, sans conteste. J’ai tout adoré de lui : SPOILER 2 J’ai aussi fini par apprécier Alex et le fait qu’il ait des défauts que l’autrice ne nous cache pas. Il évolue au fil des pages, grandit, mûrit et finit par s’ouvrir peu à peu. SPOILER 3

Enfin, j’ai adoré tout ce qui se trouve à côté de la romance, notamment la mise en avant de la politique et des opinions de l’autrice. Le livre est écrit exclusivement du point de vue d’Alex – même si l’on reste en troisième personne – donc le roman se concentre d’abord sur la politique aux Etats-Unis. Alex veut être politicien et soutient sa mère tandis que sa sœur, elle, rêve d’une vie où la politique ne la suit pas. On découvre, par la même occasion, les dessous de la politique, l’hypocrisie notamment : tout le monde doit s’entendre et faire bonne figure, la réputation de la famille royale ne peut être entachée par un membre homosexuel. Ce roman nous montre, en quelque sorte, la « vraie » vie à la Maison blanche puis à Buckingham Palace, et donc les rouages de la machine étatique. Loin de découvrir qu’ils « font ce qu’ils veulent » ou qu’ils « ont la belle vie », le lecteur, et Alex avec lui, se rend compte que la vie dans la famille royale d’Angleterre n’est pas de tout repos et ne rime pas avec bonheur et choix, tout comme elle n’est pas toujours facile et rose quand on est le fils de la Présidente des Etats-Unis. En plus de cela, l’autrice a glissé des opinions très tranchées dans la bouche de ses personnages. Au cas où, pour ceux qui ne voudraient rien savoir, je mets tout ça dans la partie « spoilers » ! SPOILER 4

 

Donc, j’ai adoré cette romance que j’avais très envie de relire immédiatement après l’avoir finie ! Un vrai moment cosy !

 

[PARTIE SPOILERS]

SPOILER 1 : En effet, chaque garçon garde sa personnalité et ne change pas radicalement parce qu’il est amoureux. J’ai adoré qu’Alex reste lui-même et n’ait pas de sorte de stratégie, qu’il se montre tel qu’il est avec Henry, et qu’Henry fasse de même. Les deux jeunes hommes sont amoureux mais sont capables d’avoir une vie à côté de leur relation amoureuse. L’autre est constituant de leur identité, mais ils ne se résument pas qu’à leur amour.

SPOILER 2 : sa réserve, sa confiance en soi lors des scènes d’amour, sa façon d’être toujours là pour Alex. Il ne m’a déçue qu’une seule fois, lorsqu’il s’enfuit alors qu’Alex va lui dire qu’il l’aime. J’ai adoré qu’il ait deux « personnalités » : le vrai Henry, secret, caché de la vue de tous et le Henry social/public, construit par sa famille.

SPOILER 3 : j’ai aimé le passage où sa mère lui demande si c’est « pour toujours » avec Henry. Ce peut paraître prématuré, mais j’ai vraiment adoré ce passage et la révélation que cela provoque chez Alex.

SPOILER 4 : la façon dont Henry et Alex sont perçus par la famille royale ; l’opinion d’Henry et d’Alex sur la monarchie anglaise, parfois assez virulente, et rappelant d’où vient la fortune de la famille royale ; le racisme latent ou manifeste aux Etats-Unis, ainsi que le sexisme qui y règne et que doit affronter la Présidente hispanique ; la façon dont l’homosexualité n’est pas considérée comme « montrable » en politique. Henry et Alex doivent se cacher pour ne pas compromettre la réputation de leur famille respective : ABERRANT ! Et donc, j’ai adoré la fin qui montre un monde dans un meilleur état que le nôtre !

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes