Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

The Seven Deaths of Evelyn Hardcastle de Stuart Turton

Classé dans : Avis littéraires — 9 avril 2020 @ 17 h 17 min

Genre : Science-fiction, Mystère, HistoriqueThe Seven Deaths of Evelyn Hardcastle

Editeur : Raven Books (Harper)

Année de sortie : 2018

Nombre de pages : 528

Titre en VF : Les Sept morts d’Evelyn Hardcastle

Synopsis : THE SUNDAY TIMES BESTSELLER.

« Gosford Park » meets « Groundhog Day » by way of Agatha Christie – the most inventive story you’ll read this year.

Tonight, Evelyn Hardcastle will be killed… again.

It is meant to be a celebration but it ends in tragedy. As fireworks explode overhead, Evelyn Hardcastle, the young and beautiful daughter of the house, is killed.

But Evelyn will not die just once. Until Aiden – one of the guests summoned to Blackheath for the party – can solve her murder, the day will repeat itself, over and over again. Every time ending with the fateful pistol shot.

The only way to break this cycle is to identify the killer. But each time the day begins again, Aiden wakes in the body of a different guest. And someone is determined to prevent him ever escaping Blackheath…

 

Avis : J’avais vraiment très envie de lire ce livre : j’avais vu que c’était un coup de cœur pour Emily Fox et le résumé avait l’air parfait ! J’ai été ravie de le trouver sur Scribd – aka le paradis !

J’ai, honnêtement, à peu près tout aimé dans ce livre :

- l’idée est très originale, comme la révélation : [SPOILER 1] En plus, le côté SF est bon, mais j’aurais peut-être aimé en voir plus, en apprendre plus ? Je ne sais pas, il m’a manqué un petit quelque chose, une explication de comment tout fonctionnait peut-être, ou la date à laquelle on se trouve ?

- j’ai trouvé l’écriture excellente et j’ai noté plusieurs citations ! J’ai adoré [SPOILER 2] 

- le décor était par fait : Blackheath a tout du manoir gothique !! Rien que la maison crée une ambiance bien particulière, alimentée par la forêt sinistre du domaine !

- enfin, j’ai adoré suivre le narrateur dans ses aventures et comprendre tout petit à petit, en même temps que lui ! En effet, le lecteur est aussi perdu que le narrateur quand le roman commence, et j’adore ce genre de situation !

J’ai également aimé les rebondissements : j’ai vraiment été surprise par ce livre, mais peut-être un peu trop ? Je ne pouvais rien voir venir, mais qui l’aurait pu ? Les révélations sont ahurissantes et il semble qu’aucun indice n’aurait pu laisser deviner la vérité. Cette enquête était impossible à résoudre, un peu comme Dix petits nègres d’Agatha Christie – et, en gros, tous les romans d’Agatha Christie pour moi ! Ce n’est pas une mauvaise chose, loin de là, mais j’ai trouvé que c’était peut-être un peu trop !

 

Donc, un excellent thriller SF qui nous transporte et nous laisse bouche bée quand vient la révélation !

 

SECTION SPOILERS

1 L’idée d’une prison située dans une boucle temporelle est déjà excellente, mais ajouter à cela que les prisonniers, pour sortir, doivent résoudre l’affaire jamais résolue est encore meilleur ! J’ai aimé la réflexion sur le changement, le fait qu’Aiden défende Anna, qui n’est clairement pas la même personne depuis ces décennies passées enfermée, sans se souvenir de ce pour quoi elle se trouve là. Tout le long du roman, je me suis demandée pourquoi Aiden et Anna étaient enfermés à Blackheath et, surtout, ce qui avait poussé Aiden à y entrer de son plein gré ! Je ne m’attendais pas du tout à ça ! Mais j’ai adoré que le côté rédemption soit mis en avant, le fait que les gens peuvent effectivement changer. 

J’ai adoré la façon dont Aiden change d’hôte et le fait que chacun soit différent. C’est tout à fait logique et cohérent ! Aiden perd peu à peu pied s’il se laisse faire par son hôte et il adopte, en quelque sorte, une partie de la personnalité de l’hôte. Par exemple, lorsqu’il frappe la cuisinière, c’est parce qu’il a laissé Derby prendre le contrôle de son corps, qu’il a laissé sa colère le submerger. J’ai adoré cet aspect du roman : cela rendait, pour moi, l’intrigue d’autant plus profonde et vraisemblable. J’ai également trouvé que cela ajoutait de l’émotion : Aiden a peur de se perdre, certes, mais il découvre également les peurs, les inquiétudes et les problèmes de tous ces hôtes. Pour certains, il ne ressent, au début, pas de compassion ; mais cela vient au fil de la journée qu’il passe avec eux. J’ai trouvé que c’était très juste, très vrai. 

2 commentaires »

  1. Eren Lysdor dit :

    Ahhhh je l’ai dans ma PAL mais vu tellement d’avis mitigés sur ce livre qui pourtant me tente tellement ! Je suis heureuse de savoir que tu l’as aimé :) Tu es une valeur sûre dans tes recommandations.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes