Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

The witch doesn’t burn in this one d’Amanda Lovelace

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 3 avril 2020 @ 14 h 14 min

Genre : Poésie The witch doesn't burn in this one

Editeur : Andrews McMeel Publishing

Année de sortie : 2018

Nombre de pages : 208

Synopsis : The witch: supernaturally powerful, inscrutably independent, and now—indestructible. These moving, relatable poems encourage resilience and embolden women to take control of their own stories. Enemies try to judge, oppress, and marginalize her, but the witch doesn’t burn in this one.

 

Avis : Je ne pensais pas écrire une chronique pour ce livre ; je le fais rarement pour les recueils de poésie, parce que je ne trouve pas vraiment quoi dire. Mais cette fois, je me suis dit que j’allais faire un effort et essayer tout de même !

J’ai décidé de lire ce livre sur un coup de tête : je faisais un tour sur Scribd, il était là, je me suis lancée ! Je ne m’attendais à rien de particulier, je n’avais jamais lu ce type de poésie avant de commencer The witch doesn’t burn in this one ! Je n’ai donc pas (encore) lu le premier tome de la série – dont j’aime beaucoup le titre, Women Are Some Kind of Magic -, The princess saves herself in this one, ni le troisième, The mermaid’s voice returns in this one !

J’ai été frappée par ces poèmes : ils sont inspirants, touchants, violents, et je ne m’attendais pas à être, parfois, bouleversée par certains vers, le cœur serré, les larmes aux yeux, et l’envie de relire encore et encore le poème. J’ai adoré que ce soit parfois vraiment très violent – comme je l’ai déjà dit – mais sans jamais atteindre la misandrie. Ce serait trop facile et complètement contreproductif. Certains poèmes m’ont insufflé de la force et du courage, comme si les mots entraient en moi pour me nourrir. J’ai aussi aimé les références disséminées dans le recueil, et que certains poèmes traitent de l’actualité au moment de leur publication !

 

Donc, ce n’est pas le genre de poésie que je m’attendais à aimer – pas de formes fixes, pas toujours de rimes – mais elle a tout de même trouvé sa place dans mon cœur de lectrice !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes