Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Engrenages et sortilèges d’Adrien Tomas #plib2020

Classé dans : Avis littéraires — 25 janvier 2020 @ 0 h 51 min

Genre : Fantasy, JeunesseEngrenages et sortilèges

Editeur : Rageot

Année de sortie : 2019

Nombre de pages : 474

Synopsis : Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…

 

Avis : Engrenages et sortilèges fait partie des livres pour lesquels j’ai votés pour le premier tour du Plib !

Ce roman m’intéressait d’abord grâce à l’Académie dans laquelle se trouvent les deux protagonistes, mais aussi pour le mélange apparent entre magie et technologie. En effet, c’est une école de « Sciences Occultes et Mécaniques » ! Mix, donc, entre Fantasy et Steampunk ! J’étais aussi persuadée, je ne sais pas pourquoi, que c’était le premier tome d’une série : c’est, en fait, un standalone ! Hourra !

J’avais raison pour les éléments qui m’intriguaient : j’ai beaucoup aimé les passages qui se déroulaient dans l’école, et j’aurais aimé en voir davantage ! J’ai également adoré cette façon de mettre au même niveau magie et technologie, sortilèges et travail manuel !! Je l’ai rarement vu dans une œuvre littéraire ! Le lecteur comprend que les élèves des deux factions se détestent, et qu’en quelque sorte, les professeurs alimentent cette inimitié ; mais je me doutais dès le début que le rapprochement entre un magicien et une mécanicienne avait pour but de faire changer les choses, en tout cas, entre ces deux personnages. J’ai également beaucoup aimé l’univers, les quelques aperçus de la politique que l’on a, les quelques découvertes que les adolescents font. Dernier élément que j’ai beaucoup aimé : Quint ! Comment résister à un chat qui parle ?!

Mais, je ne suis pas parvenue à entrer complètement dans ce livre malheureusement. Preuve en est que, quand les personnages risquent leur vie, je n’ai rien ressenti. Et j’ai eu énormément de mal avec la façon qu’a Grise de constamment rabaisser les autres filles autour d’elle, parce qu’ELLE est différente … Et alors ce mot de « grelucherie » … Très agaçant ! Tout comme l’inévitable romance

 

Donc, un bon roman pour le message de tolérance qu’il délivre à propos du travail manuel, souvent dénigré dans notre société ; mais moins bon quand il s’agit de la perception de Grise !

 

#ISBN9782700259360

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes