Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Archive pour le 24 novembre, 2019

Vert-de-lierre de Louise Le Bars (#plib2020)

Posté : 24 novembre, 2019 @ 6:50 dans Avis littéraires, Coup de cœur | Pas de commentaires »

Genre : Fantastique Louise Le Bars

Editeur : Noir d’absinthe

Année de sortie : 2019 [2018]

Nombre de pages : 169

Synopsis : Olivier Moreau, un auteur de romans policiers en manque d’inspiration, décide de retourner dans le village de sa grand-mère tout juste décédée afin d’y régler certains détails. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, sorte d’antique vampire végétal qui le fascinait enfant. Cet intérêt va déclencher des visions et cauchemars chez l’écrivain en mal d’imaginaire ainsi que la rencontre de deux femmes tout aussi intrigantes l’une que l’autre. Olivier découvrira que cette figure païenne ancestrale est bien plus qu’un simple conte bon à effrayer les enfants …

 

Avis : J’ai commencé ce livre en octobre, juste quelques pages, pour le Plib, pour voir l’écriture et l’atmosphère. Sur le coup, j’avais été conquise, mais je ne l’ai pas ajouté à mes sélectionnés. Aujourd’hui, je suis contente qu’il ait été élu !

J’ai adoré ce livre ! J’ai été complètement happée par l’atmosphère particulière créée par l’autrice : une ambiance gothique, étrange, mystérieuse. Certes, je n’ai pas été surprise par la révélation finale, parce que je m’y attendais, j’avais deviné depuis un moment ; mais, cela ne m’a pas gênée ! Ce roman trouve très bien sa place sur l’étagère « Fantastique » : en effet, le lecteur ne sait pas si le(s) narrateur(s) sont fiables ou non, et eux-mêmes hésitent face à l’irruption du surnaturel qu’ils rejettent et qui leur fait peur ! J’ai adoré voir les personnages osciller sur le fil de la raison, tantôt proches de la folie, tantôt sûrs d’eux et de la réalité. J’ai aussi adoré ce parfum de légende, cet effet de suspense apporté par le côté fantastique, et le doute qui persiste jusqu’à la fin pour le lecteur : est-ce que tout cela est réel, ou n’est-ce que l’affabulation d’un écrivain en mal d’inspiration ? La fin est excellente, et toutes les pièces s’emboîtent parfaitement pour expliquer les petits mystères lovés au cœur des pages !

Vert-de-lierre traite également de la condition de la femme au XIXe siècle, mais aussi de nos jours ; il met en avant la part sauvage de la féminité, la part cachée, celle qui fait peur à ceux qui ne la comprennent pas. J’ai adoré que ce soit le paganisme qui soit placé sur le devant de la scène, et que la religion monothéiste soit placée au second plan ! Je me sens proche de ces idées, de ce retour à la nature, de ce côté féministe qui libère la femme en la plaçant loin des convenances sociales et en lui permettant d’être elle-même, pleinement et simplement. [SPOILER] Le côté surnaturel m’a également charmée : j’avais compris l’identité de Rose, et j’ai aimé tous ces jeux avec les fleurs, la nature, le bois, les meurtres. J’ai adoré l’idée que le Lierreux avait fait de la jeune fille, à son tour, un Lierreux, comme une contagion, ou un don transmis grâce au sang de sorciers ! [FIN DU SPOILER] 

Enfin, l’écriture est vraiment très belle, poétique et recherchée ! J’ai adoré la mise en abyme et le fait que le lecteur entende ici deux voix différentes, celles des deux personnages principaux, Olivier et Rose. Je ne me suis pas vraiment attachée à eux, malgré l’emploi de la première personne. Mais le fait qu’ils soient tous deux écrivains me les a rendus chers, ainsi que leur histoire personnelle : Olivier vient de perdre sa grand-mère et peine à trouver l’inspiration ; Rose vit chez sa tante, stigmatisée parce qu’elle est différente, et s’occupe visiblement d’elle. Je me suis sentie plus proche de la femme décrite dans le roman de Rose : elle était, pour moi, bien plus réelle que l’écrivain, qui s’efface peu à peu derrière ce personnage féminin.

Etrangement, malgré les sujets assez difficiles traités par le roman, je me suis vraiment sentie bien en le lisant ; Vert-de-lierre m’a apaisée en m’apportant quelque chose que peu d’autres livres m’ont apporté.

 

Donc, un vrai coup de cœur, qui m’a donné envie de lire davantage de Fantastique ! 

 

#ISBN9782490417247

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes