Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Les Couleurs de notre temps de Michel Pastoureau

Classé dans : Avis littéraires — 11 novembre 2019 @ 1 h 31 min

Genre : Dictionnaire, Art Les Couleurs de notre temps

Editeur : Bonneton

Année de sortie : 2003

Nombre de pages : 188

Synopsis : Quelles sont aujourd’hui nos couleurs préférées ? Celles que nous n’aimons pas ? Celles qui nous rendent malades ? Celles qui nous apaisent ? Comment la couleur peut-elle être thérapeutique ? polluante ? vulgaire ? Une robe jaune est-elle encore jaune lorsque personne ne la regarde ? Marron est-il toujours synonyme de brun ? Les bonbons à la menthe verts sont-ils plus doux que les bleus ?

Pourquoi le code de la route fait-il un usage immodéré du rouge ? Depuis quand le bleu marine est-il la couleur vestimentaire la plus portée ? Comment le vert des pharmacies est-il devenu celui des bennes à ordures ?

En tentant de répondre à ces questions (et à beaucoup d’autres) Michel Pastoureau met en valeur la place immense occupée par la couleur dans nos sociétés contemporaines. Il souligne en outre combien celle-ci est un phénomène culturel, étroitement culturel, rebelle à toute généralisation, sinon à tout discours.

 

Avis : J’ai récemment entendu parler de Michel Pastoureau ; quand j’ai vu un de ses livres à la BU, j’en ai profité !

J’ai appris beaucoup de choses dans ce livre : l’auteur est clairement un expert, ou, en tout cas, s’y connaît très bien en ce qui concerne l’histoire des couleurs, leurs significations, etc. Cet aspect était passionnant, et m’a vraiment donné envie de lire d’autres livres de Michel Pastoureau, notamment ces livres sur une couleur spécifique, comme Rouge : histoire d’une couleur par exemple ! Je ne m’attendais pas à avoir des articles sur le code de la route, ou de découvrir les couleurs préférées en Europe : c’était fascinant !

Mais, je dois avouer que je ne suis pas fan du ton de l’auteur, de sa façon de présenter certaines choses, ainsi que du fait qu’il donne son opinion sur certains éléments dont il parle. Certes, il prévient dans la préface que ce livre n’est pas exhaustif, et que l’auteur y partage parfois ses idées personnelles. Il prévient également que certains articles se répètent, étant donné que ce livre est une sorte de dictionnaire miniature ; mais, étant donné ma façon de lire, cela m’a gênée. Enfin, le design du livre … cette façon de mettre les mots en couleur, de faire des banderoles de couleurs différentes au-dessus des articles … j’ai trouvé ça particulièrement laid, parce qu’un peu trop confus. Cela faisait un peu kitsch, un peu amateur aussi, alors que l’on sent bien que ce n’est pas le cas. Dommage ! 

 

Donc, une lecture de demi-teinte (haha) pour moi : d’un côté, j’ai appris beaucoup de choses ; de l’autre, j’ai été gênée par certains aspects du livre ! 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes