Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Les Faucons de Raverra, tome 1 : La Sorcière captive

Classé dans : Avis littéraires,Challenge — 14 août 2019 @ 0 h 26 min

Genre : Fantasy Les Faucons de Raverra, tome 1 : La Sorcière captive

Editeur : Bragelonne (Big Bang)

Année de sortie : 2019 [2017]

Nombre de pages : 632

Titre en VO : Swords and Fire, book 1: The Tethered Mage

Synopsis : La magie est peu fréquente dans l’Empire raverrain. Ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés : repérés dès l’enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons.

Zaira a évité ce sort ; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l’Empire tout entier.

Amalia Cornaro n’était pas destinée à devenir Fauconnière. Héritière d’une puissante famille, elle a été élevée dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l’héritière et la sorcière en une alliance improbable. Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d’une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent …

 

Avis : Ce livre m’a été offert par une amie, et je la remercie encore parce que j’ai vraiment ADORE ce monde ! 

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en ouvrant ce livre, donc je suis entrée sans préjugés et sans idées préconçues – la meilleure façon de découvrir un livre sans doute ! Et c’était vraiment très bien ! J’ai aimé le premier chapitre qui m’a absorbée dans l’histoire ! Le décor est top, et m’a beaucoup fait penser à l’Italie, avec Raverra pour Venise ! L’univers est vraiment attirant, j’ai adoré le système de magie, je n’avais jamais lu un roman Fantasy qui en présentait un de ce type ! Mais, ce que j’ai préféré, ce sont les intrigues politiques ! Des petits ou de gros complots, une petite dose de secrets, de l’hypocrisie, et de l’assassinat ; on ne fait pas dans la dentelle en Eruvia ! Certains personnages meurent, d’autres manquent de mourir : le suspense est bien présent ! [SPOILER] J’ai adoré le moment où Amalia est prise d’une forte de conscience patriotique ; je pense que ce n’est possible que dans les romans Fantasy ; cela pourrait être ridicule dans un autre genre, avec moins d’enjeux ! [FIN DU SPOILER] La Contessa est au centre de ces intrigues, ce qui en fait un personnage qui m’est très chère, d’autant plus qu’elle est drapée dans les complots et le mystère ! Niveau personnages, j’ai aussi beaucoup aimé l’héroïne, Amalia ! Elle a conscience de l’importance de son rôle à venir dans la sphère politique, et elle ne laisse personne – à part sa mère, et encore – lui donner des ordres. Même si elle a quelques défauts, relevés par Zaira la plupart du temps, elle a aussi de belles qualités, et ses intentions sont louables. J’ai aimé sa force de caractère quand le besoin se fait sentir, et le fait qu’elle soit un peu comme sa mère, une main de fer dans un gant de velours !

Même la romance ne m’a pas dérangée ! Au début, j’ai eu peur, puisque je voyais les prémisses d’un triangle amoureux ; mais il disparaît rapidement, heureusement ! Il ne m’a semblé y voir de l’instalove non plus, autre chose que je n’aime pas du tout dans les romances ! Niveau rebondissements et surprises, j’ai été servie !! Je suis partie sur une fausse piste avec Aurore, avec qui je lisais ce roman, et je ne m’attendais pas à ce qui a fini par arriver ! La fin était intense, et c’était une vraie fin, sans grosse surprise qui vous donne envie de lire le tome 2 alors qu’il n’est pas sorti ! Pour autant, j’ai très envie de lire la suite !! Et j’ai adoré la dernière scène !

Quelques petits éléments négatifs pour moi : c’est devenu un peu long passée la moitié. J’ai trouvé que l’action stagnait, que plus rien n’avançait, et que les personnages se répétaient pas mal. Mais l’intrigue avance de nouveau ensuite, et plus rapidement ! Marcello est assez agaçant la plupart du temps : il se plaint énormément, il est assez pessimiste, et tente toujours de donner des ordres à Amalia. Je n’ai pas non plus aimé le personnage de Domenic, je ne sais pas vraiment pourquoi ; je ne le sentais pas ! Enfin, Zaira : son personnage est intriguant, mais elle est, elle aussi, assez agaçante à force. Il est clair qu’elle n’a pas envie d’être là où elle se trouve, mais elle finit par être lourde.


Donc, un très bon premier tome, j’ai vraiment hâte de lire la suite !

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes