Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Classé dans : Avis littéraires,Challenge,Coup de cœur — 8 août 2019 @ 16 h 22 min

Genre : Historique Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Editeur : Nil

Année de sortie : 2009 [2008]

Nombre de pages : 395

Titre en VO : The Guernesey Literary and Potato Peel Pie Society

Synopsis : « Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey. Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecteur idéal … »

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d’un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l’occupant allemand ; le « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté débordante de charme, d’humour, d’humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey …

Fantasque, drôle, tendre et incroyablement attachant …

Bienvenue dans Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates !

 

Avis : J’ai ce livre dans ma PAL depuis avril 2013 … SHAAAAAAME

Et, en même temps, je me dis que j’ai bien fait de garder ce livre pour ce moment précis : j’avais envie d’une lecture à la fois légère et signifiante, et peu de livres peuvent offrir ces deux aspects en même temps. C’est le cas du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates : on a le côté léger avec la romance, et les déboires de cette chère Juliet, mais aussi le côté plus lourd avec la description de l’occupation de l’île de Guernesey par les Nazis pendant la guerre. S’ajoute à cela le fait que ce livre est un roman épistolaire, et il avait tout ce qu’il faut pour me plaire !

Je remarque que, de plus en plus, j’aime les romances que je lis, ce qui me semble très bizarre, étant donné que ce n’est vraiment pas mon style ; peut-être est-ce simplement qu’elles sont mieux écrites ? ou qu’elles ne sont pas gangrenées par des tropes qui me dérangent ? Ici, pas d’instalove, et une sorte de triangle amoureux qui n’en est pas vraiment un pour moi [SPOILER] puisqu’il n’y a pas de mystère : Mark est un des seuls personnages détestables de ce livre, il ne peut pas finir avec Juliet évidemment ! En revanche, étrangement, j’étais, comme Isola, persuadée que Juliet allait finir avec Sidney ! [FIN DU SPOILER]

Si l’on regarde bien, dans ce livre, j’ai tout aimé – excepté la scène du cochon ! [SPOILER] Savoir que le doux Dawsey se charge de l’exécution de cochons qui lui font visiblement confiance ne m’a pas fait haïr le personnage, que j’adore toujours autant, mais, je ne sais pas… c’était assez « gênant » comme scène pour moi. [FIN DU SPOILER] J’ai adoré les personnages ! Juliet est l’archétype de la jeune femme indépendante des années 40 qui gagne sa vie sans avoir besoin d’un homme ; pour autant, elle aimerait trouver l’amour, ce dont elle discute avec son amie Sophie ! Elle est écrivaine et journaliste, ce qui la rend également attachante ! Dawsey, lui, est le premier inconnu à lui envoyer une lettre : leur premier lien est la littérature, et particulièrement Charles Lamb – qui a rejoint ma wish-list ! Il est taciturne, mais adorable dans le moindre de ses gestes et de ses mots. Kit est elle aussi adorable ; elle donne envie de la serrer très fort, une fois qu’on a gagné sa confiance, bien sûr ! Sidney était mon personnage préféré au début du roman : j’aime beaucoup ses lettres, son humour, qui correspond à celui de Juliet, son côté protecteur ! Enfin, Isola, comme les autres, est adorable ! Elle est un peu folle, hilarante, et possède un cœur énorme qui lui permet d’accueillir des inconnus chez elle pour ceux qu’elle aime. La connexion entre ces personnages de Guernesey et de Londres : Elizabeth. [SPOILER] Quelle détresse quand Remy nous apprend ce qui lui est arrivé … J’aurais tellement aimé la rencontrer dans le livre, autrement que par les dires de ses proches ! [FIN DU SPOILER]

Autres éléments que j’ai adorés : le décor, qui m’a vraiment donné envie de partir découvrir l’île au plus vite ; l’époque, parce que j’ai l’impression qu’il est assez rare de lire des romans dont l’action se situe juste après la guerre, souvent, c’est plutôt pendant ! Ce livre est un condensé d’émotions : on pleure, on rit, c’est mignon, c’est intense !

 

Donc, un très bon roman aux personnages attachants, à la fois triste et beau !

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes