Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Archive pour avril, 2019

Hercule Poirot, tome 1 : La Mystérieuse affaire de Styles d’Agatha Christie

Posté : 13 avril, 2019 @ 10:46 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

Genre : PolicierLa Mystérieuse Affaire de Styles

Editeur : Le Livre de Poche

Année de sortie : 2014 [1920]

Nombre de pages : 223

Titre en VO : The Mysterious Affair at Styles 

Synopsis : Qui avait intérêt à assassiner la richissime Mrs Ingelthorp, maîtresse de la propriété de Styles ? Pratiquement tous ceux qui l’entouraient. Mais pourquoi Poirot protège-t-il le second mari de la victime, qui fait un coupable idéal ? Le premier roman d’Agatha Christie. 

 

Avis : Première enquête de Poirot, premier roman d’Agatha Christie, et première lecture commune avec Aurore (Instagram : Thehappycookinggirl) !

Je ne m’attendais pas à apprécier autant ma lecture ! Je n’ai pris qu’une après-midi pour lire La Mystérieuse affaire de Styles ! J’étais complètement dans l’histoire, et j’ai essayé de résoudre le mystère ; ça m’a tellement donné envie de lire plus de séries policières et de thrillers !

J’ai aimé l’ambiance : une grande maison, un drame familial, tout le monde aurait pu commettre le meurtre, et tout le monde a des secrets ! J’ai aussi aimé la complexité de l’affaire, le fait que tout le monde soit potentiellement coupable pour une raison ou pour une autre. L’autrice parvient à guider le lecteur sur une multitude de fausses pistes, à tel point qu’il ne sait plus s’il a raison de penser qu’un tel est coupable au lieu d’un autre !! J’ai adoré Poirot, mais je savais déjà que ce serait le cas, étant donné que j’ai déjà rencontré le personnage ! En revanche, Hastings m’a agacée !! Il est très condescendant, convaincu d’être la nouvelle génération de détectives, et ne cesse de rappeler que Poirot est âgé ; peut-être qu’à force, j’arriverai à en rire car, clairement, Hastings est ridicule. Mais là, ça m’a surtout énervée ! Ce qui est aussi agaçant chez lui : il envisage toutes les femmes qu’il rencontre ! Il ne cesse de parler de leur beauté, et de leur disponibilité, au cas où il voudrait se marier avec l’une d’elles ! J’espère qu’il ne sera pas le narrateur de toutes les enquêtes de Poirot !

Autre chose que j’ai adoré : la mise en abîme dès le début du roman ! J’aime quand les auteurs jouent sur les codes du genre qu’ils écrivent ! Ici, dès les premières pages, le lecteur sent bien qu’il commence un roman policier : la façon dont Hastings décrit les différents personnages sent l’enquête à plein nez ! Je trouve que ça donne encore plus de cohérence à l’histoire, puisque le livre que nous lisons est, en quelque sorte, une pièce à conviction dans l’affaire ! 

J’ai essayé de deviner qui était le meurtrier, et j’étais persuadée d’avoir raison ! Mais Agatha Christie est trop forte pour moi, et c’est ce que j’aime dans ses livres !! J’ai été surprise par la fin !! C’était intelligent, exactement comme Dix petits nègres, mon roman préféré de l’autrice ! Hâte de lire la suite !! Nous avons d’ailleurs décidé, avec Aurore, de lire une enquête de Poirot tous les deux mois ! 

 

Donc, un excellent premier tome, qui donne envie de poursuivre la série !

 

Candide de Voltaire

Posté : 2 avril, 2019 @ 7:41 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

Genre : Philosophie, Conte Candide

Editeur : Hachette 

Année de sortie : 1976 [1759]

Nombre de pages : 178

Synopsis : Pas de résumé à l’arrière de cette édition.

Résumé sur Livraddict : 

Candide, le fils supposé de la soeur du baron de Thunder-Ten-Tronckh, vit dans l’innocence d’une jeunesse protégée par l’enseignement de son précepeteur, Pangloss. Pour ce dernier tout est au mieux. Dans ce paradis, le jeune homme découvre l’amour en la personne de Cunégonde, la fille du baron. Les jeunes se font surprendre dans une position accablante et Candide est chassé, à grands coups de pieds dans le derrière. Notre héros se trouve de la sorte propulsé dans le récit.

 

Avis : J’ai entendu tout un tas de choses sur Candide : que c’était génial et que c’était nul notamment !

Je ne peux pas dire que Candide est nul, mais je ne pense pas non plus que c’est génial : c’est plus une question de goût. Donc, je ne déteste pas Candide, mais je ne l’adore pas non plus ! Je reconnais sa valeur littéraire, j’ai aimé les satires/critiques sociales et religieuses, j’ai aimé reconnaître les tropes de certains genres comme le conte de fées. Je suis d’accord avec certaines idées suggérées dans le livre : la guerre est absurde, et chaque camp se persuade qu’il est légitime, notamment grâce à la religion. Tout ne peut pas rester théorique, et on ne peut être toujours candide, ou optimiste à l’excès. Ainsi, tous les personnages sont tournés en ridicule, et notamment Pangloss et Candide. Ils refusent de reconnaître que tout ne va pas bien dans leur monde, et en subissent les conséquences. Le seul que l’on pourrait considérer comme épargné par le ridicule est Martin : certains le voient comme une figure du narrateur ou même de l’auteur dans l’œuvre !

L’écriture est très bonne – c’est Voltaire, comment pourrait-il en être autrement ? – et c’est l’un des rares auteurs qui injecte de l’humour dans ces œuvres !! J’ai ri au début de ma lecture, puis je me suis peu à peu lassée. Malgré l’ironie qu’utilise l’auteur, l’horreur de la guerre, par exemple, au début du conte, est assez difficile à digérer.

Même la fin, qui paraît « redorer » les personnages, en quelque sorte, n’est pas parvenue à me faire oublier le ridicule qui les a frappés tout le long de l’œuvre !

 

Donc, une bonne lecture, mais rapidement lassante.

 

12
 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes