Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

L’Héritage des Rois-Passeurs de Manon Fargetton

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 8 octobre 2018 @ 18 h 30 min

Genre : Fantasy L'Héritage des Rois Passeurs

Editeur : Milady 

Année de sortie : 2016 [2015] 

Nombre de pages : 473

Synopsis : Ombre et Rive sont deux reflets d’une même réalité, et Enora est la seule à avoir le pouvoir de passer de l’un à l’autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre : au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là, sa route croisera celle de Ravenn, princesse rebelle de retour d’exil et bien décidée à s’emparer du trône qui lui revient de droit. Coïncidence, ou rencontre orchestrée de longue date ? 

 

Avis : J’ai beaucoup entendu parler de Manon Fargetton, notamment sur la chaîne de Rêve ta vie en lecteur ! Elle m’a convaincue de tenter le coup avec L’Héritage des Rois-Passeurs.

Alors, déjà, je ne m’attendais pas à la première scène, alors qu’elle est évoquée dans le synopsis : c’est le massacre de la famille d’Enora. Tant de violence dès le début du roman, et un personnage déjà voué à la vengeance à tout prix … Au moins, il est clair, dès le début, que l’auteure n’a pas peur de tuer des personnages, ni de mettre sous les yeux des lecteurs des scènes difficiles à lire !

Globalement, j’ai tout adoré dans ce livre. L’écriture est très belle, j’ai aimé que l’auteure adapte notre langue pour Ombre, que ce soit différent tout en gardant des ressemblances. C’est un peu déroutant, mais ça donne au lecteur une idée des sentiments des personnages qui débarquent en Ombre. L’univers est original : deux mondes cohabitent en miroir, Rive et Ombre. J’ai aimé que l’auteure glisse quelque part que cela ne veut pas dire qu’un monde est une copie, et donc moins important que l’autre. La magie a l’air fascinante, j’ai vraiment envie d’en lire plus à son sujet ! Le lecteur apprend déjà l’existence d’une académie pour magiciens, que les magiciennes sont chassées, tuées quand elles sont trop puissantes et restreintes quand elles ne sont que moyennes, mais que certaines d’entre elles se sont réfugiées à Sav-Loar (le centre du second « tome » de la série, Les Illusions de Sav-Loar). J’ai adoré l’idée des Noirs Portraits (j’ai d’ailleurs eu une théorie à un moment donné, mais elle s’est révélée fausse).

Avec tout ça, je n’ai pas encore parlé de l’histoire ! Le lecteur va suivre plusieurs personnages, mais les deux principaux sont deux jeunes femmes, Ravenn et Enora. Cette dernière est celle qui voit sa famille massacrée dans la première scène, et qui, depuis, cherche vengeance. Née à Rive, elle est apparemment issue de la lignée des Rois-Passeurs, sans comprendre ce que cela implique. J’ai trouvé qu’il était, finalement, assez difficile de véritablement s’attacher à Enora. Elle est comme une bombe à retardement, et le lecteur ne sait pas trop comment la cerner, ni qu’apprécier chez elle. Brisée par la mort de ses proches, elle est complètement aveugle à tout, sauf à sa vengeance. Elle s’attache elle-même à d’autres personnages, mais visiblement pas assez pour renoncer à son projet funeste. Il a été beaucoup plus simple pour moi de m’attacher à Ravenn. J’ai adoré ce personnage : elle est libre, tout à fait indépendante, ce qui ne l’empêche pas de tisser des liens forts et durables avec d’autres. Princesse exilée pour une raison aberrante, elle est de retour pour récupérer le trône d’Ombre. C’est une fine stratège, une femme forte qui cache ses sentiments, une reine née. J’espère vraiment la retrouver dans le tome suivant.

Le seul bémol potentiel est le fait que la fin ne m’a pas surprise, ou émue autant que ce à quoi je m’attendais. Mais cela n’a pas gâché mon plaisir, et je lirai Les Illusions de Sav-Loar dès que possible ! 

 

Donc, un excellent premier tome, qui me donne envie d’en savoir beaucoup plus sur le monde d’Ombre et sa magie. 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes