Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Injustice, les dieux sont parmi nous, Année 1, 1ere et 2e parties de Tom Taylor, Jheremy Raapack et Mike S. Miller

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 22 septembre 2018 @ 23 h 41 min

 

Genre : Comics Injustice année 1 1e partie

Editeur : Urban Comics

Année de sortie : 2017

Nombre de pages : 200

Titre en VO : Injustice, Gods Among Us, book 1

Synopsis : ATTENTION, pour ceux qui ne connaissent pas le jeu vidéo ou l’intrigue de ce premier tome, le synopsis spoile absolument tout !! 

Manipulé par le Joker, Superman tue la mère de son enfant à naître : Lois Lane. Fou de rage, l’Homme d’Acier s’en prend directement au Clown Prince du Crime et l’arrache des mains de Batman pour lui ôter la vie. Cet assassinat de sang-froid marque le début d’une ère sombre pour les héros de la Ligue de Justice.

Une ère où chacun devra choisir soigneusement son camp : rejoindre la croisade aveugle de Superman contre le crime ou entrer en rébellion aux côtés de Batman.

Avec plus de 500 000 exemplaires vendus, le jeu vidéo INJUSTICE – GODS AMONG US est entré dans le cercle très fermé des jeux de combat les plus joués au monde. Découvrez la série tirée de cet univers alternatif où les héros de DC COMICS subissent le joug d’un Superman devenu dictateur. Une intrigue dont les événements se situent juste avant le début du jeu, scénarisée par Tom TAYLOR (EARTH-2) et dessinée, entre autres, par Jheremy RAAPACK (Resident Evil), Mike S. MILLER (BATMAN : ARKHAM UNHINGED). 

 

Avis : J’avais bien envie de découvrir cette série !! Le jeu vidéo me faisait envie aussi, mais, il faut avouer, je suis quand même plus lecture, donc ce sont les BD qui m’ont conquise les premières !

Eh bien, je peux dire qu’Injustice est officiellement une de mes séries comics préférées !! Tout y était pour me séduire : action, émotion, réflexion. Et, bien sûr, graphismes ! Une perle ! MAIS, seul bémol, comme je l’ai dit plus haut : le synopsis, qui dit absolument tout (sans blague) si on ne connaît pas le jeu. Etant donné que je l’avais lu, je n’ai eu aucune surprise (excepté dans les moyens pour arriver à ce qui est décrit, bien sûr !)

Rentrons dans le vif du sujet ! (sans vraiment y entrer parce que je ne veux rien vous spoiler !) Comme l’indique plus ou moins le titre, Injustice : les dieux sont parmi nous traite de la question de la responsabilité des héros. Etant donné qu’ils ont des capacités qui les placent au-dessus du commun des mortels, ne devraient-ils pas prendre de grandes décisions à la place des êtres qui leur sont « inférieurs » ? C’est un peu (je dis bien, un peu !!) la même question dans Civil War chez Marvel, quand les héros se séparent parce que certains veulent rester indépendants et d’autres veulent être liés au gouvernement. Ici, une partie des héros de DC Comics va vouloir s’engager « politiquement », une autre va refuser de le faire. En réalité, c’est plus profond que ça ; mais je veux vous laisser la surprise pour ceux qui ne liront pas le synopsis !! Sachez tout de même que le Joker est impliqué (comme le montre bien la couverture, superbe, soit dit en passant !). J’ai toujours eu du mal avec ce personnage ; il me met assez mal à l’aise ! Mais [SPOILER] le voir mourir, tué par Superman, et voir Harley Quinn le pleurer, ça m’a fait mal au cœur ! J’ai aussi regretté qu’il soit mort parce que cela veut clairement dire qu’il a gagné. Superman ne sera plus jamais le même après son meurtre ! [FIN DU SPOILER] Je remarque, de plus en plus, que je me range souvent du côté de Batman, malgré le fait que Superman et Wonder Woman font aussi partie de mes superhéros préférés. Je comprends les deux camps, mais j’ai parfois envie de secouer Diana, qui semble abandonner temporairement son rêve de paix – ce qu’explique très bien Batman (je ne sais plus si c’est dans ce tome ou le suivant haha), et Superman, complètement aveuglé !

En effet, autre chose que j’ai beaucoup aimé : le fait que la série mette ici en avant un Superman qui craque complètement, et qui décide, en quelque sorte, de diriger le monde. Je pense que c’est quelque chose qui devait être attendu par les lecteurs. Superman est un être doux et gentil, tellement qu’il faut un électrochoc pour lui faire faire n’importe quoi. C’est à la fois désespérant et rassurant de le voir dans cet état : malgré son statut de quasi dieu, cette faiblesse est ce qui fait de lui un homme comme les autres. Certains superhéros se rangent à ses côtés, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont tous aveugles ; certains savent tout à fait ce qu’ils font, ce qui peut rendre le personnage décevant, en tout cas pour moi ; d’autres suivent parce qu’ils sont portés par des idéaux, mais se rendent vite compte des failles de leur nouveau système. Un camp adverse se crée, dirigé, sans surprise, par Batman ! Je ne considère pas non plus que ce soit un spoiler, vu la couverture ! Il est difficile pour le lecteur de s’allier à un camp ou à un autre mais, comme je l’ai dit, mon cœur penche vers Batman, ce à quoi je ne m’attendais pas !

J’ai adoré les graphismes, que ce soient les couleurs, les contours, les effets de lumière ! Mais, mon aspect préféré, celui qui fait pencher le poids de la balance quand il s’agit de coup de cœur, c’est l’émotion. Sans aucune émotion, je pense qu’il n’est pas possible pour moi d’adorer un livre et de le placer parmi mes préférés ; cela ne veut pas dire non plus qu’il faille que je pleure à chaudes larmes à chaque lecture, évidemment ! Pour autant, ici, j’ai à plusieurs reprises eu les larmes aux yeux, ou un pincement au cœur ; et je dois avouer que cela m’arrive assez rarement à la lecture d’un comics ! Il semblerait que parmi mes préférés se trouvent ceux qui bouleversent l’histoire de Superman, comme Red Son !

 

J’ai lu la suite immédiatement ! 

 

Genre : ComicsInjustice book 2

Editeur : Urban Comics 

Nombre de pages : 240 

Année de sortie : 2017

Titre en VO : Injustice: Gods Among Us, book 2

Synopsis : Le règne de Superman a débuté. Après avoir assassiné le Joker, le combat de l’Homme d’Acier contre l’injustice a pris un tournant plus sombre. Secondé par Wonder Woman, Green Lantern, Flash et Damian Wayne, Superman met un terme définitif aux conflits mondiaux, éradiquant purement et simplement les auteurs de méfaits. Contre ce règne de l’ultra-violence au nom d’un bien supérieur, quelques héros se dressent autour de Batman, leader de cette résistance à l’autoritarisme. 

 

Avis : Impossible de ne pas lire le tome suivant tout de suite après le premier alors que je l’avais sous la main !

Attention, risques de spoilers, étant donné que nous passons au deuxième tome.

Je ne m’étendrai pas longtemps : j’ai adoré les mêmes éléments que dans le premier. J’ai retrouvé l’action, l’émotion, les réflexions. C’est sans doute ici, plus que dans le premier tome, que les agissements de Wonder Woman sont remis en question : Batman analyse son comportement et si, au premier abord, je n’étais pas d’accord (parce que j’idéalise clairement Diana), je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il a raison après coup. Elle est dans une logique guerrière de conquête, et son ambiguïté par rapport à Superman est, finalement, choquante. Si, dans les autres séries, ça ne l’est pas parce que Clark n’est plus avec Loïs, ici la jeune femme est morte, et Diana se place comme sa remplaçante dans le cœur de Superman parce qu’ils sont faits l’un pour l’autre en raison de leur supériorité. C’est limite tout ça !! De plus, elle tente de le monter contre d’autres héros (notamment Aquaman) en faisant de la rétention d’informations ! Elle fait même TUER des héros !! NON MAIS SERIEUSEMENT !!! Et Superman la suit sans réfléchir !! Evidemment, il tombe toujours plus bas, en venant même à blesser / estropier / tuer ceux qui s’opposent à lui, qu’ils soient superhéros ou pas ! Clairement, Injustice m’a arraché le cœur, l’a piétiné, puis l’a jeté à ses chiens ! Le pire : [SPOILER] après la mort de Nightwing dans le premier tome, c’est au tour de Green Arrow de mourir !! Alors, je n’étais pas particulièrement proche de ce héros, je ne le connais pas très très bien ; mais les conditions de sa mort, son histoire avec Black Canary, le fait que ce soit son ami qui le tue, c’était trop !! [FIN DU SPOILER] Je suis arrivée au point où j’ai détesté Superman, tout en le comprenant. Parfaite illustration du « on peut comprendre, mais cela ne veut pas dire que ce soit pardonnable ». Certainement pas de pardon ici. Surtout que, juste après ça [SPOILER] Superman estropie Batman ! Il lui brise la colonne vertébrale !!!! [FIN DU SPOILER] Mais c’est ENORME !! Impressionnant combien un héros peut vite chuter. C’en devient désespérant, le côté rassurant a disparu.

Evidemment, c’est toujours un coup de cœur, et je lirai la suite !!

 

Donc, deux premiers tomes qui mettent tout de suite dans le bain : tyrannie, morts, désespoir, mais aussi action, et restes d’humanité touchants. Hâte de lire la suite !! 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes