Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

The Chronicles of Amber, book 1: Nine Princes in Amber de Roger Zelazny

Classé dans : Avis littéraires,Challenge — 17 mai 2018 @ 2 h 40 min

Genre : Fantasy The Great Book of Amber

Editeur : Avon 

Année de sortie : 1999 [1970]

Nombre de pages : 119

Titre en français : Le Cycle des Princes d’Ambre, tome 1 : Les neuf princes d’Ambre

Synopsis : « Fantasy of a superior order » - Washington Post Book World 

Roger Zelazny’s Chronicles of Amber have earned their place as all-time classics of imaginative literature. Now here are all ten novels, together in one magnificent omnibus volume. Witness the titanic battle for supremacy waged on Earth, in the Courts of Chaos, and on a magical world of mystery, adventure, and romance. 

Amber – the one true world – and now the one great book! 

 

Avis : Cette série m’a été conseillée il y a super longtemps par mon prof de philo’ de Terminale ; j’ai enfin lu le premier tome !

Je ne sais pas à quoi je m’attendais, mais pas du tout à ça ! Le roman commence dans notre monde, avec un narrateur à l’hôpital, et amnésique. Au début, je me suis carrément demandé si je ne m’étais pas trompé de livre ; ça n’avait pas l’air d’être de la Fantasy du tout ! Et puis, le lecteur découvre l’univers en même temps que le narrateur, et je peux vous dire que c’est assez confus, mais tellement ENORME ! J’ai donc été très surprise, mais dans le bon sens ; ce n’est pas la confusion que j’ai ressentie à la lecture de The Last Gunslinger de Stephen King par exemple ; je savais que les réponses allaient venir ! Ce monde, créé par Zelazny, est tellement riche ! On sent, à la lecture, que l’auteur retient beaucoup d’informations, que le potentiel est énorme, mais que tout n’est pas encore montré, histoire de continuer à surprendre le lecteur ! La magie de cet univers est très particulière, mais fascinante, ainsi que la connexion entre les mondes, et l’Histoire d’Ambre ! J’ai adoré un passage où l’on comprend une partie de l’histoire [SPOILER] le moment où Corwin marche sur le Pattern (Schéma ou Chemin je suppose en VF), et où il revit certaines périodes de sa vie sur Terre, les guerres, la peste ; c’était fascinant ! On apprend par la même occasion que les membres de la famille royale sont éternels ! [FIN DU SPOILER] J’ai envie d’en apprendre plus !

J’avais quelques doutes sur la qualité du livre en le commençant ; non pas que l’écriture soit mauvaise, mais il est rare qu’un roman Fantasy soit si court, même s’il fait partie d’une série. La Fantasy demande souvent au lecteur d’engranger un nombre impressionnant d’informations, et je me demandais si j’aurais le temps d’apprécier la lecture, l’histoire, les personnages, en si peu de pages. Souvent aussi, ces livres sont bourrés de descriptions longues, voire très longues, qui permettent de pleinement s’immerger dans l’univers ; ici, il y en a peu, c’est assez succinct, et les personnages vont droit au but. Pas de descriptions ou de dialogues inutiles ; je les adore longs quand ils sont importants et intéressants, bien sûr, mais parfois, c’est un peu trop ! Résultat : j’ai eu un peu de mal à me faire à la narration, et à imaginer tous les personnages, qui sont présentés tous en même temps, mais, une fois cela passé, j’ai vraiment apprécié ma lecture, et j’ai hâte d’en découvrir ! Le manque de description ne m’a pas gênée, l’essentiel est dit et le lecteur n’a plus qu’à visualiser. 

Je ne veux pas trop vous en dire, histoire de vous laisser la surprise ! Mais je pense que cette série n’a pas volé son titre parmi les meilleures séries Fantasy jamais écrites. Rien que le potentiel du monde laisse présager ce que les tomes suivants vont donner !

 

Donc, un bon premier tome introductif, qui donne envie d’en apprendre plus, et qui laisse voir le potentiel du monde créé par l’auteur. Un peu confus, mais énorme ! 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes