Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Archive pour le 6 février, 2018

The World’s Wife de Carol Ann Duffy

Posté : 6 février, 2018 @ 11:43 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

Genre : PoésieThe World's Wife

Editeur : Picador

Année de sortie : 1999

Nombre de pages : 76

Titre en français : Pas encore traduit, mais certains poèmes se trouvent apparemment dans le premier numéro de la revue Le Champ des lettres.

Synopsis : Stunningly original, haunting and memorable, the voices of Mrs Midas, Queen Kong, Mrs Lazarus, the Kray sisters, and a huge cast of others startle with their wit, imagination, lyrical intuition and incisiveness.

Duffy is a master at drawing on myth and history and subverting them in a wholly unexpected and surprising way. These poems have the pull of the past and the crack of the contemporary. Poems for a new century – vivid, funny, outrageous and entertaining – they will dazzle you, the wives of the past, the present, the future.

 

Avis : Une autre petite lecture pour Femmeuary !

J’aime beaucoup la poésie, et pourtant, je n’en lis pas très souvent. C’est pourquoi j’ai emprunté deux recueils de poésie à la fac, histoire de me remettre sur les rails !! Le premier est The World’s Wife de Carol Ann Duffy. Encore une fois, ce livre n’a pas été traduit en français et, comme pour Kissing the Witch d’Emma Donoghue, je me demande franchement pourquoi ! L’auteure prend ici le point de vue de la femme sur son mari, son métier, ce qui lui arrivait, ce qu’il faisait. Quelques poèmes sont aussi des gender bender, dans lesquels l’homme devient une femme. J’ai aimé l’écriture de l’auteure, sa façon de mettre les femmes en avant, les « réécritures » du point de vue féminin – j’ai retrouvé Pénélope d’ailleurs ! Les hommes sont tournés en ridicule la plupart du temps, ou la femme tente de leur faire croire qu’ils sont brillants ; ils sont aussi parfois de vrais idiots, et trompent leur femme, l’humilie – ce qui mène parfois à une vengeance. J’ai aimé que ce livre mêle personnages réels et personnages mythologiques ! Il est aussi féministe puisque les femmes sont montrées en train d’agir ou de réagir : elles sont féroces, déterminées, capables de prendre leur vie en main, et de juger leur situation.

Mes poèmes préférés sont « Queen Herod » et « Queen Kong », mais j’ai tout de même beaucoup aimé tous les autres. « Queen Herod » prend le point de vue de la reine Hérode – dis donc ! – sur le destin de sa fille Salomé. Elle est déterminée à la sauver des hommes ; mais, nous sommes dans la mythologie, et les humains ne peuvent que rarement échapper au destin. On retrouve plus loin un autre poème à propos de Salomé ! « Queen Kong » est un gender bender dans lequel King Kong est devenu femelle. C’était touchant, et différent de tous les autres poèmes ! D’autres poèmes m’ont fait rire, comme « Mrs Darwin », ou « Pygmalion’s Bride ». Certains étaient excessifs, mais je pense que c’est fait exprès ; ils permettent aussi à ce livre de posséder divers tons, et d’être original. « Anne Hathaway » est une façon de rendre hommage à Shakespeare, plutôt que de se moquer de lui, comme de certaines autres figures masculines.

Clairement, j’ai adoré ce livre, mais je sais que je dois le relire un jour, parce que je n’en ai pas tiré tout ce que je pouvais. Je ne sais pas si c’est dû à ma façon de le lire, ou si ce n’était pas le moment de le lire, mais j’ai manqué quelque chose. J’ai tenté de le relire tout de suite mais je pense devoir laisser passer un peu de temps.

 

Donc, un très bon recueil de poèmes, féministe et original !  

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes