Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Archive pour le 27 novembre, 2017

The Lunar Chronicles, book 3,5: Fairest de Marissa Meyer

Posté : 27 novembre, 2017 @ 9:54 dans Avis littéraires, Lectures Communes | Pas de commentaires »

Genre : SF Fairest

Editeur : Feiwel and Friends

Année de sortie : 2015

Nombre de pages : 222

Titre en français : Les Chroniques lunaires, tome 3,5 : Levana

Synopsis : Pas de synopsis à mon édition ; globalement, le livre raconte l’histoire de Levana, comment elle est devenue reine.

 

Avis : Une petite lecture commune avec ma sœur (sa chronique) ! J’avais très envie de poursuivre ma lecture de The Lunar Chronicles, même si j’avais moins apprécié Cress ; j’avais même commandé Wires & Nerves pour lire « la suite » de la série !

Je ne pensais pas qu’il était nécessaire de lire Fairest pour comprendre toute l’histoire ; mais l’origine de la méchanceté de Levana me semble indispensable, ou, en tout cas, intéressante à connaître. Comment comprendre ce personnage affreux sans ce livre ? Honnêtement, je ne pensais pas qu’il serait aussi horrible, cruel, à la fois à cause du personnage de Levana, mais aussi à cause de ce qui lui arrive. Malgré tout, l’auteur ne tente jamais de nous la faire aimer, et heureusement ; le lecteur ne peut que ressentir de la pitié pour elle [SPOILER] ce qui est assez horrible aussi, puisque Levana n’obtient jamais ce qu’elle veut : être aimé, ni par l’homme qu’elle aime, ni par le lecteur qui la découvre, et encore moins par les membres de sa famille. [FIN DU SPOILER] Fairest commence par une sorte de souvenir, qui nous laisse comprendre ce qui est arrivé à Levana, sans nous le raconter vraiment – l’épisode ne viendra que vers la fin. Et quel choc !! Le lecteur, pendant toute la lecture, se retrouve sur Luna, et découvre cette société, très différente de la nôtre, et pourtant, facilement imaginable. Ce monde est malsain, tout y est faux, que ce soient les émotions ou les apparences. L’amour n’existe pas, le mariage ne veut rien dire : les parents de Levana ne s’aiment pas, l’amour familial n’existe pas, même entre sœurs. Et c’est justement le problème de Levana : elle veut de l’amour, et elle n’en trouve pas. Jusqu’au jour où il est en face d’elle … mais pas dirigé vers elle. En quête d’amour, la jeune fille devient jalouse, et même détestable. [SPOILER] Elle n’a aucun scrupule, à la mort de la femme d’Evret Hayle, à le séduire, alors qu’il n’est veuf que depuis quelques minutes !! [FIN DU SPOILER] Une partie du caractère de Levana lui vient donc de son éducation, ce qui implique qu’elle aurait éventuellement pu être différente, si elle avait été élevée correctement. Mais il faut ensuite avouer qu’elle est vraiment mauvaise.  

En effet, Levana est un personnage complexe, mais toujours penchée vers le mauvais côté. Désillusionnée, moquée, jalouse, désespérée, fatiguée et blessée de vivre dans un monde où elle est l’éternel vilain petit canard, elle décide de devenir le cygne, quoi que cela implique. C’est alors qu’elle devient la Levana que le lecteur connaît déjà dans la série. L’auteur est parvenu à créer un affreux « villain » parfaitement réaliste, avec une histoire cohérente. L’un des problèmes de Levena est qu’elle n’a pas les bons exemples, mais surtout, pas les bons principes. Elle pense savoir ce qu’est l’amour, mais il est clair que ce n’est pas le cas. Elle rêve de situations dans lesquelles elle ne se retrouve jamais, parce qu’elle ne permet pas aux autres de la connaître, parce qu’elle veut toujours le contrôle, et surtout, parce qu’elle doit toujours paraître. Elle rêve aussi d’un amour réciproque, et s’imagine le trouver, ce qui est assez embarrassant pour le lecteur, qui la prend en pitié encore une fois. Son désespoir est poignant, mais ce qu’elle fait empêche de la plaindre pleinement. [SPOILER] Levana est clairement l’avatar de la méchante reine dans « Blanche-Neige » : elle se marie avec le père de Winter – quelle surprise de découvrir ses parents, d’ailleurs, même si je m’en doutais un peu à la lecture ! -, devient donc la belle-mère de la petite fille, qu’elle déteste, comme la méchante reine d’origine, parce que son père l’aime, mais aussi parce qu’elle va devenir plus belle qu’elle par la suite. La seule qu’elle ne fait pas, c’est tuer la mère de Winter ; mais elle aurait été prête à le faire si elle avait mis plus de temps à mourir ! En effet, elle était trop belle, et gardait le cœur de celui qu’elle aime. [FIN DU SPOILER] Et c’est l’un des autres problèmes de Levana : la beauté. Parce qu’elle a eu un problème dans son enfance, [SPOILER] sa sœur Channary l’a défiguré – le choc de lire cette histoire !! On comprend vraiment mieux le côté fou et désespéré de Levana après ça ! [FIN DU SPOILER] Levana veut être la reine la plus belle qui ait régné sur Luna, mais aussi la plus efficace. Elle veut constamment plus de pouvoir, ce qui la pousse à commettre des actes qu’elle regrette, mais dont elle étouffe la culpabilité en se disant que c’était nécessaire pour Luna ! Elle justifie le meurtre pour sa propre ascension en prenant le prétexte qu’elle est la meilleure reine possible pour son peuple !! Elle pense sincèrement à lui, et veut le meilleur pour lui, même si cela implique de réduire la Terre à néant. ; mais ses justifications sonnent très faux ! Par le fait qu’elle semble d’abord penser à Luna avant elle-même, elle est complètement différente de Channary, sa sœur ainée, dix fois plus folle et cruelle que Levana ! Ce personnage est tout simplement un cauchemar incarné : sans pitié, ignorante et sans aucune ambition autre que s’amuser, c’est une mauvaise reine, et une sœur déplorable. Son plaisir est d’humilier sa cadette depuis l’enfance, et personne n’ose rien lui dire, étant donné qu’elle fait partie de la famille royale, et même qu’elle est princesse, puis reine. Un des personnages les plus détestables qu’il m’ait été donné de rencontrer !! On rencontre d’autres personnages, comme Evret, qui paie sa gentillesse chèrement, Winter, petite, qui semble douce mais aussi méfiante envers Levana, Sybil Mira, déjà affreuse, et déjà sur la même longueur d’ondes que Levana, Selene, qu’il est étrange de découvrir ici, surtout en lisant le fameux passage !! Cress est également brièvement mentionnée.

La fin m’a laissée sans voix : [SPOILER] je ne pensais vraiment pas qu’elle était capable d’aller jusqu’à tuer le seul être pour qui elle ait jamais ressenti quoi que ce soit, le seul qui lui ait montré de l’affection, même si ce n’était pas vraiment de l’amour !! [FIN DU SPOILER] Je pensais que cela devait arriver au cours de la lecture, mais je me suis aussi dit que c’était trop, qu’elle n’en serait pas capable. Le lecteur comprend alors pourquoi elle est si dure dans la série. Cette fin est aussi affreuse que le reste du livre. Je suis tout de même contente d’avoir découvert l’histoire de Levana ; ce livre est vraiment bon, bien écrit, et il n’y a pas d’incohérence avec la suite de la saga. Encore une fois, heureusement que l’auteur n’a pas tenté de nous faire apprécier son personnage ; cela aurait complètement gâché le livre ! Elle ne peut pas même être un personnage que l’on apprécie de détester pour moi.

 

Donc, un très bon livre, intéressant, qui place le lecteur dans la tête d’un des méchants les plus réalistes de la littérature.

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes