Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Archive pour juillet, 2017

Bilan juin 2017 !

Posté : 3 juillet, 2017 @ 9:28 dans Bilan | 2 commentaires »

Et encore un mois de terminé, tellement vite que je n’ai même pas pensé à faire le bilan habituel !! En plus de cet article, je vais aussi vous faire un bilan pour la première partie de l’année ! Mais d’abord, juin !

 

J’ai acquis ou acheté 15 livres ce mois-ci – quelle amélioration n’est-ce pas ?! *ironie, quand tu nous tiens !*

  • La Passe-Miroir, tome 3 : La Mémoire de Babel de Christelle Dabos, un livre que j’ai voulu absolument à sa sortie et que je n’ai toujours pas lu ! Parce que je n’ai toujours pas lu le deuxième tome !! *applaudissements*

Ignite Me

 

 

 

 

  • Ignite Me de Tahereh Mafi, que j’ai peur de lire à cause de la Juliette de Unravel Me. Si elle n’a pas changé, elle va gâcher ma lecture de ce dernier tome !

 

 

 

 

  • Thirteen Reasons Why de Jay Asher, que j’ai déjà lu, et dont je vais parler plus bas !

 

  • Millénium, tome 4 : Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz, acheté dès que j’ai fini la première trilogie ! Je ne l’ai pas encore lu, mais ce sera définitivement pour cette année, puisque le cinquième tome sort en septembre !

 

  • The Help de Kathryn Stockett, un livre que j’ai déjà lu en français, que j’aimerais redécouvrir en VO – j’ai revu le film, ça m’a donné envie de le relire !

 

  • Slumdog Millionaire de Vikas Swarup, jamais vu, jamais lu ! Et pourtant, c’est une histoire qui m’intéresse vraiment !

 

  • Equal Rites de Terry Pratchett, le troisième tome de la série Les Annales du disque-monde. Je tente d’acheter un tome par mois !

 

  • The Book of Awesome de Neil Pasricha, déjà lu, donc vous le retrouverez plus bas !

Daughter of Smoke and Bone

 

 

 

 

 

  • Daughter of Smoke and Bone de Laini Taylor, une série dont je ne sais pas grand-chose, excepté que c’est fantastique, et qu’une Booktubeuse en qui j’ai confiance l’adore !

 

 

 

 

  • Chats extraordinaires illustrés de Dorica Lucaci, gagné lors d’un concours sur Instagram !

 

  • Flash, tome 3 : Guerre au gorille de Francis Manapul et Brian Buccellato, reçu avec la collection Le meilleur des super-héros chez Eaglemoss, avec Justice League, tome 3 : Le Trône d’Atlantide de Geoff Johns et un certain nombre de dessinateurs ! J’adore Justice League, mais je n’ai pas encore lu le tome 2 –’

 

  • The Happiness Equation: Want Nothing + Do Anything = Have Everything de Neil Pasricha, déjà lu aussi !

 

  • L’allemand pour les Nuls, parce que j’aimerais apprendre l’allemand, mais je n’en ai jamais fait, alors c’est pas gagné !

 

  • Et enfin, Bellefleur de Joyce Carol Oates, premier tome de sa Trilogie gothique !

 

J’ai lu 16 livres, dont certains peuvent être considérés comme assez gros ! Je m’auto-applaudis *je plaisante*

  • Millénium, tome 2 : La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette de Stieg Larsson, premier livre du mois, et premier tirage au sort ! Cela faisait longtemps que j’avais arrêté la série, et je ne m’attendais pas à aimer autant la suite ! Les plus : l’histoire, qui devient complexe, et se centre sur Lisbeth, une de mes héroïnes favorites en littérature, dont on découvre le passé, sur qui on découvre la vérité ; le suspense, assez prenant malgré les quelques répétitions et longueurs ; l’addiction, impossible de reposer ce tome sans se demander ce qui va arriver ensuite ! ; la fin, qui odonne immédiatement envie de lire la suite ! Les moins : les répétitions, inutiles et qui provoquent des longueurs ; la qualité d’écriture, peut-être due à la traduction : certaines fautes sont énormes !!

La reine dans le palais des courants d'air

 

 

  • Après une telle fin, impossible de ne pas lire La reine dans le palais des courants d’air de Stieg Larsson ! A la limite du coup de cœur ! Ce tome était tout ce que j’avais envie de lire à propos de Lisbeth, la fin était exactement telle que je la voulais ! Un livre jouissif, dans le sens où le lecteur est heureux que les événements tournent de cette façon ! Les plus : l’histoire, parce que, comme je le disais, c’est exactement comme ça que le lecteur veut que ça se passe, enfin ! ; Lisbeth, dans le top 10 de mes personnages préférés ; la fin, à laquelle je ne m’attendais pas vraiment ! Les moins, les mêmes que dans le deuxième tome : des répétitions inutiles et parfois lourdes et une qualité d’écriture qui empire ! J’espère qu’elle sera meilleure dans le quatrième tome !

 

 

 

  • Un très bon livre qui s’est transformé en coup de cœur après le visionnage de la série TV : Thirteen Reasons Why de Jay Asher . Je considère vraiment ce livre comme une œuvre importante : ce n’est peut-être pas de la grande littérature, mais elle traite de sujets tabous qui mériteraient d’être abordés plus souvent, le harcèlement et le suicide. Forcément, la lecture n’est pas toujours agréable, surtout pendant certaines scènes – ce cher Bryce … Les plus : comme je l’ai dit, l’importance du livre grâce aux thèmes qu’il aborde ; le format, même si je n’ai pas écouté l’audiobook, un site contient les cassettes d’Hannah, et rien que d’écouter le début de la première m’a suffi, j’ai préféré lire, c’était moins difficile, moins « réel » ; l’identification avec le personnage d’Hannah, je me sentais proche d’elle, et je la comprenais ; Clay, un personnage que j’ai tout de suite apprécié, et la série TV n’a fait que renforcer ma sympathie pour lui ! Les moins : j’ai eu du mal à m’attacher tout de suite aux personnages et à ressentir les émotions que dégageait le livre, sans doute parce que c’était trop dur à supporter. La série a mieux réussi sur ces points. Je trouve que le livre a vraiment été bien adapté à l’écran, avec même, quelque chose en plus : les réactions des douze autres personnes sur les cassettes. J’ai aimé les découvrir. Dans le livre, je n’avais de sympathie pour aucun d’entre eux ; dans la série, j’ai réussi à mieux comprendre Zach ou Jessica par exemple. Je recommande vraiment ce livre !

 

  • Petite pause après ce choc : Pokémon Or et Argent 2 et 3 de Hidenori Kusaka : j’aime toujours autant retourner dans cet univers ! Cela me rappelle mon enfance, je redeviens un peu petite fille. Pas de moins, que des plus : les Pokémon évidemment – quand j’étais petite, j’étais persuadée qu’ils vivaient dans un univers parallèle, que j’arriverai un jour dans ce monde – le même dans lequel j’aurais reçu ma lettre pour Poudlard haha ! – et que je les attraperai tous pour m’en faire des amis ! Silly me ! – ; j’ai aimé le personnage de Cristal, plus « intello » que les autres, à laquelle je parvenais mieux à m’identifier. Dans le tome 3, j’ai aimé les combats, assez nombreux, dans lesquels on peut voir les Pokémon en action ! Sinon, je trouve les graphismes des séries Pokémon très réussis !

 

  • Après cette pause, retour dans un univers plus sérieux : la réalité, avec Un secret de Philippe Grimbert, un livre sur la quête d’identité, sur la Seconde Guerre mondiale, et sur la répercussion des secrets familiaux sur la vie d’un enfant, ou sur sa perception de la vie. Les plus : l’émotion à la fin, qui m’a vraiment permis d’apprécier le livre – je ne m’attendais pas du tout à la dernière scène avec les parents du narrateur ! - ; le sujet, toujours intéressant, et toujours traité de manière différente parce que forcément subjectif ; la quête du narrateur, qui tente de trouver la vérité, de la reformer à partir de bribes. Les moins : ce livre se lit trop vite, je n’ai pas eu le temps de pleinement l’apprécier, d’entrer vraiment dans l’histoire ou de m’attacher aux personnages ; parfois, l’auteur emploie des tournures de phrases dérangeantes, notamment quand il imagine l’amour entre ses parents. Donc, un très bon livre !

The Death Cure

  •  Je me suis décidée à enfin finir la série The Maze Runner ; j’avais surtout peur de ne pas aimer The Death Cure de James Dashner parce que j’ai lu beaucoup d’avis négatifs de personnes déçues par la fin et le manque de réponses. C’est vrai que le livre ne répond pas à toutes les questions que le lecteur se pose, notamment sur le passé de Thomas, la raison pour laquelle il a aidé WICKED. Mais, cela ne m’a pas tant dérangé que ça. Je sais qu’il existe une préquelle à la série : je pensais qu’elle racontait ce morceau de l’histoire qui manque, mais, apparemment, ce n’est pas le cas ! C’est un peu dommage de ne pas tout découvrir, mais le livre est tout de même très bon ! Les plus : les scènes d’action, on ne peut pas dire qu’il ne se passe rien ! ; le personnage de Brenda, que j’ai plus apprécié encore dans ce tome que dans le précédent, comparé à Teresa ; la fin, assez originale, inattendue, et qui permet de bien terminer la série je trouve ! Les moins : encore une fois, j’ai mis un temps fou à m’attacher aux personnages, peut-être à cause d’une période creuse ; Teresa, un des rares personnages qui devient détestable dès le deuxième tome, et qui ne s’améliore pas dans le dernier, elle m’a tellement agacée ! Même ce qu’elle fait à la fin ne la sauve pas à mes yeux ! Enfin, Thomas est assez énervant lui aussi dans ce tome : il se plaint beaucoup, il hésite, et pourtant, il semble prendre ses décisions sur un coup de tête, sans réfléchir, et il a toujours raison. Je ne l’ai pas trouvé très cohérent. Mais c’est tout de même une bonne fin de série !

 

  • Petite relecture ensuite : Un roman français de Frédéric Beigbeder. J’avais beaucoup aimé ce livre la première fois que je l’ai lu, il y a très longtemps, et je m’attendais vraiment à l’apprécier de la même manière. Eh bien non. Les plus : des réflexions très intéressantes sur des sujets divers, comme la génération, les enfants ou le divorce, réflexions pour lesquelles j’étais plutôt d’accord avec l’auteur ; une façon différente de voir les riches – certains y voient une façon de les plaindre alors qu’ils ne sont pas à plaindre mais, il faut aussi reconnaître à un moment donné que ce n’est pas parce qu’on a de l’argent qu’on est forcément heureux ; ça y contribue, mais ça ne fait pas tout. Et en plus, l’auteur n’a pas toujours été riche ! Les moins : pour le reste des réflexions, ou pour certains propos tenus, je ne suis pas d’accord avec l’auteur, parce que ce qu’il dit sonne sexiste parfois ; sa façon d’écrire ne fait pas toujours authentique, ce que je trouve dommage, étant donné que nous sommes dans une autobiographie. Petite déception donc.

 

  • Nouveau tirage au sort : Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke. Je m’étais dit que j’allais lire ce livre il y a un moment déjà, puis je l’ai un peu oublié. De très belles réflexions sur la création, la solitude du créateur, et l’amour. Mais, la solitude est tellement poussée à l’excès, que l’on se rend bien compte qu’il n’est pas donné à tout le monde d’être créateur. Je ne saurais pas vivre de cette façon, suivre ces « conseils ».

 

  • American Gothic de Xavier Mauméjean, un livre qui m’intriguait assez parce que je ne savais pas trop de quoi il traitait. Les plus : c’est un livre rapide à lire dont j’ai aimé le côté historique. Il comporte des réflexions intéressantes sur la relation entre création et créateur. Il est aussi original parce que c’est un livre écrit par un personnage fictif, ce qui donne une sorte de mise en abîme de l’œuvre. J’ai aussi aimé cette réflexion sur la mythologie américaine, leur façon de se créer des contes qui rendent compte de la violence de leur société. Les moins : je ne sais pas vraiment dans quelle mesure certaines choses sont inventées et d’autres sont réelles, ce qui a rendu ma lecture un peu confuse. Je n’ai pas ressenti d’émotions particulières à la lecture. En refermant le livre, ne m’est restée qu’une impression d’étrangeté.

The Book of Awesome

 

  • Après une nouvelle petite déception, et l’impression d’avoir perdu ma sensibilité littéraire, je me suis dit que j’allais lire un livre fait pour rendre ses lecteurs heureux : The Book of Awesome de Neil Pasricha. Eh bien, ça marche ! En ayant sous les yeux tous ces petits riens qui nous rendent plus heureux, on se rend compte qu’on ne fait pas assez d’efforts pour être positifs. Les plus : on se sent vraiment plus heureux en lisant toutes ces petites choses qui nous font sourire, qui égaillent notre quotidien ! ; l’auteur écrit avec beaucoup d’humour, et le lecteur - mais si vous ne vous sentez pas concernés ici, je peux dire moi ! – éclate de rire, de surprise ou de joie ; bonheur et rire ne veulent pas dire que le livre n’aborde pas de sujets sérieux. Les moins : j’en veux plus ? COUP DE COEUR !  

 

 

 

The Happiness Equation

  • Et encore un livre sur le bonheur avec The Happiness Equation: Want Nothing + Do Anything = Have Everything de Neil Pasricha ! J’entends déjà certaines personnes rirent en disant que le bonheur ne s’apprend pas, et surtout pas dans un livre. Mais on peut toujours chercher à faire des efforts, et trouver de l’aide, même dans des livres. Et je suis sûre que ce livre peut être une aide précieuse si on suit les conseils de l’auteur. Cela demande des efforts – comme tout – et cela ne veut pas dire que le malheur, la douleur ou le chagrin n’existent pas. L’auteur nous parle des principes de la pensée positive, une discipline mal jugée et que j’ai déjà rencontré dans plusieurs livres. Les plus : une fois encore, l’humour de l’auteur, sa façon d’impliquer le lecteur, ses explications précises, mais sans culpabilisation, ses références littéraires, philosophiques, musicales, culturelles en général. Il donne vraiment envie d’essayer d’appliquer ses conseils et de réussir ! Pas de moins ! A nouveau, coup de cœur !

 

 

 

  • Je n’avais pas envie, après ces lectures positives, de lire un roman et, à nouveau, de me retrouver insensible face à ce que je lis. J’ai donc décidé de lire Superman : Pour demain, partie 1 et partie 2 de Brian Azzarello et Jim Lee. Envie d’un petit comics avant de reprendre la route des romans ! J’ai eu un peu de mal avec la première partie, que j’ai trouvé un peu confuse et dont les dialogues m’ont parfois paru inutiles. Mais j’ai aimé les graphismes et les scènes de combat, ainsi qu’une partie des dialogues avec le père Leone. La seconde partie était bien meilleure, puisqu’elle contient une révélation qui met fin à la confusion de l’histoire. Cela permet de comprendre le véritable « message » du comics, à savoir, ici, que Superman a tenté d’être un peu égoïste, de faire comme son père quand il n’a sauvé que son fils de sa planète mourante, et a échoué. J’ai aimé la fin, et, encore une fois, les graphismes. Mais j’ai trouvé qu’il y avait une petite scène sexiste avec Wonder Woman.

 

Library of Souls

  • Retour aux romans avec Library of Souls de Ransom Riggs, troisième et dernier tome de la série Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children ! J’ai aimé le deuxième tome, malgré le fait qu’il n’était pas, pour moi, totalement à la hauteur du premier – il reste un coup de cœur tout de même ! Ce dernier tome est meilleur que le deuxième, même s’il n’est toujours pas à la hauteur du premier. Les plus : l’émotion à certaines reprises, les larmes aux yeux parfois, sans jamais qu’elles tombent pourtant ! ; l’écriture, que j’apprécie beaucoup ; l’action, qui est constante dans ce tome, et le lecteur sent qu’elle est réelle dans le sens où les personnages ne s’en sortent pas trop facilement, comme dans Hollow City ; les personnages, auxquels j’ai réussi à m’attacher facilement ; la fin, qui ravit le lecteur ; les réflexions, notamment sur les âmes, et la continuation de la réflexion sur le harcèlement, sur le fait d’être différent, en marge, rejeté ; les photos, encore une fois, qui accompagnent parfaitement l’histoire ; les descriptions très visuelles, qui permettent presque de se passer des photos, et qui peuvent aider dans le cas d’une reprise à l’écran ! Les moins : la fin peut paraître un peu trop facile, un peu stéréotypée, même si elle fait plaisir au lecteur ! Toujours un coup de cœur, et une série qui se finit en beauté, pour recommencer avec une nouvelle trilogie dans peu de temps il me semble !

 

Harry Potter and the Deathly Hallows

  • Et enfin, Harry Potter and the Deathly Hallows de J. K. Rowling, le dernier tome de la série, série qui se finit donc à nouveau … Ai-je vraiment besoin de dire que c’est un coup de cœur ? Les plus : les personnages, que l’on retrouve une dernière fois, et qui nous manqueront jusqu’à la prochaine relecture, même s’ils restent avec nous en quelque sorte ; l’univers, toujours aussi magique, malgré le fait que l’on ne retourne pas à Poudlard pour une nouvelle année d’apprentissage magique ; l’histoire, évidemment, puisqu’on arrive à la fin de la saga, et qu’il fallait la clore de manière parfaite, ce qu’a réussi à faire J. K. Rowling ! J’ai adoré suivre (à nouveau) la quête des Horcruxes, relire les révélations de Snape, celles de Dumbledore, me mettre à détester ou aimer subitement certains personnages – vous savez, cette pointe d’irritation contre Albus, ou cet élan soudain vers Severus ? -, être frustrée que l’histoire ne démarre pas plus vite, me rendre compte que c’est normal et me retrouver honteuse comme Ron, pleurer la mort de certains personnages. J’ai aussi aimé, contrairement à certains, l’épilogue qui montre les personnages dix-neuf ans plus tard. Seul bémol : c’est vrai qu’il est agaçant que, parce qu’Hermione est une fille, elle est considérée comme plus faible, plus sensible, et elle pleure assez souvent. Mais sinon, une merveilleuse fin !

 

Et voilà, ce bilan est terminé !! Cette fois, j’ai compté le nombre de pages lues : 6207 ! Je pense que je n’ai jamais fait un tel « score » haha !

J’espère que vous ne vous êtes pas trop ennuyés si vous êtes arrivés à la fin ; n’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de certains livres dont j’ai parlés ! Bonnes lectures à tous, et à bientôt !!

Calligrammes de Guillaume Apollinaire

Posté : 2 juillet, 2017 @ 2:07 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

CalligrammesGenre : Poésie

Editeur : Gallimard (Poésie)

Année de sortie :2013 [1925] 

Nombre de pages : 184

Synopsis : Pas de synopsis

 

Avis : Après avoir posté cet article, j’avoue l’avoir complètement oublié ! Calligrammes m’a été prêté par une amie chère ; j’avais déjà lu Alcools et j’avais envie de découvrir ce recueil-ci !

J’aime beaucoup la poésie, ce jeu avec les mots, leur façon de résonner entre eux, de sonner ; j’aime aussi les rimes, l’harmonie qu’elles apportent à l’ensemble. Ici, Apollinaire nous offre un recueil de poésie moderne, et je n’ai pas réussi à l’apprécier à sa juste valeur, parce que je n’ai pas retrouvé ces jeux de sons entre les mots. Ici, le jeu se fait surtout sur le visuel, avec les poèmes qui représentent physiquement ce qu’ils racontent. Il est également fait mention à de nombreuses reprises de la Première Guerre mondiale, à laquelle Apollinaire a participé. De rares poèmes m’ont touchée, mais pas suffisamment par rapport à d’autres recueils que j’ai lus, comme Alcools du même auteur. Un peu déçue donc, que cette poésie ne résonne pas en moi comme celle des autres.

 

Donc, un bon recueil qui n’est pas fait pour moi, axé sur le visuel et sur la poésie moderne.

1234
 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes