Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Calligrammes de Guillaume Apollinaire

Classé dans : Avis littéraires — 2 juillet 2017 @ 14 h 07 min

CalligrammesGenre : Poésie

Editeur : Gallimard (Poésie)

Année de sortie :2013 [1925] 

Nombre de pages : 184

Synopsis : Pas de synopsis

 

Avis : Après avoir posté cet article, j’avoue l’avoir complètement oublié ! Calligrammes m’a été prêté par une amie chère ; j’avais déjà lu Alcools et j’avais envie de découvrir ce recueil-ci !

J’aime beaucoup la poésie, ce jeu avec les mots, leur façon de résonner entre eux, de sonner ; j’aime aussi les rimes, l’harmonie qu’elles apportent à l’ensemble. Ici, Apollinaire nous offre un recueil de poésie moderne, et je n’ai pas réussi à l’apprécier à sa juste valeur, parce que je n’ai pas retrouvé ces jeux de sons entre les mots. Ici, le jeu se fait surtout sur le visuel, avec les poèmes qui représentent physiquement ce qu’ils racontent. Il est également fait mention à de nombreuses reprises de la Première Guerre mondiale, à laquelle Apollinaire a participé. De rares poèmes m’ont touchée, mais pas suffisamment par rapport à d’autres recueils que j’ai lus, comme Alcools du même auteur. Un peu déçue donc, que cette poésie ne résonne pas en moi comme celle des autres.

 

Donc, un bon recueil qui n’est pas fait pour moi, axé sur le visuel et sur la poésie moderne.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes