Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Petit dictionnaire amoureux des chats de Frédéric Vitoux

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 25 mars 2017 @ 12 h 08 min

Petit dictionaire amoureux des chatsGenre : Dictionnaire

Editeur : Pocket

Année de sortie :2014

Nombre de pages : 611

Synopsis :

C comme Chartreux

H comme Haïku

A comme Allure

T comme Tom et Jerry

De portraits en anecdotes, de surprises en découvertes, suivez Frédéric Vitoux sur les pas feutrés du plus libre de nos compagnons.

 

Avis : Depuis que j’ai adopté Mishka, j’ai envie d’en apprendre plus sur les chats, et ce  »petit » livre me semblait parfait !

Et il l’était en effet ; bien sûr, pas pour des questions pratiques sur les vaccins ou litières, c’est un dictionnaire amoureux dans lequel ce genre d’articles n’aurait pas eu sa place. Evidemment aussi, ces articles sont subjectifs, tout l’intérêt d’un livre de ce genre aussi ! Bien sûr aussi, normalement, ce livre ne se lit pas d’une traite, mais petit bout par petit bout, un article quand on a envie, et pas forcément dans l’ordre : et bien sûr, je ne l’ai pas du tout lu comme on doit le lire normalement, mais du début à la fin ! Je ne me suis pas lassée pour autant, sinon, j’aurais pris un autre livre entre temps ! Et si j’ai pu le lire de bout en bout, c’est sans doute grâce au style de l’auteur : il taquine le lecteur, ou se laisse emporter par son émotion, ou écrit comme s’il parlait à quelqu’un d’autre, insère du dialogue, des extraits d’œuvres ; évidemment, tout le long, il parle au lecteur, le prend à parti, s’adresse à lui, ce qui rend le livre d’autant plus agréable !

Les articles sont très divers : histoire, anecdote, vie personnelle, littérature, cinéma, photographie ; l’auteur passe par à peu près tous les domaines pour nous parler du chat à sa façon. On apprend donc beaucoup de choses, on voit aussi les écrivains « détenteurs » de chats autrement, comme Charles Dickens. Il nous parle aussi des superstitions, et de la discrimination des chats, considérés comme des êtres démoniaques, surtout les chats noirs – Mishka est noir justement ! La cruauté de certaines pratiques laisse sans voix ! Aussi, en racontant sa vie personnelle, certains passages sont chargés d’émotion. J’ai adoré revoir la mythologie égyptienne avec Bastet et la ville de Bubastis, la vie du village de Grimaud, celle du cabaret du Chat noir, certaines races de chat qui trouvent grâce aux yeux de l’auteur alors que celui-ci préfère les chats sans pedigree. Mais ce qui revient constamment, ce sont les références à la nature du chat, à ce qui le définit : sa liberté, sa tendresse quand il en a envie, sa spiritualité aussi, le fait qu’il soit un animal qui permet de rester calme, mais aussi de se rendre compte de l’absurdité de nos vies sociales, de notre agitation vaine, quand lui est tranquillement en train de se laver ou de nous regarder d’un air plutôt hautain.

Evidemment, ce dictionnaire est amoureux : pas vraiment de défauts ou de points négatifs sur les chats. Cela peut en agacer certains ; c’est la raison pour laquelle ce livre est vraiment fait pour ceux qui aiment les chats, qui les adorent, qui les trouvent exceptionnels.

 

Donc, un excellent livre, que je recommande pour les amoureux des chats, que j’ai moi-même pris un grand plaisir à lire !

2 commentaires »

  1. Sylphideland dit :

    Roo oui je l’avais adoré celui-là !!
    Je l’avais lu en grand format si mes souvenirs sont bons, chez Plon il me semble.
    Si tu aimes les livres sur les chats, je te conseille « Mon chat est un hypocrite » chez Larousse, qui est drôle et adorable, et « Le journal de mon chat » chez Pocket ;)
    Bisous !

    • redbluemoon dit :

      Je me demandais justement s’il y avait des choses en plus dans l’édition Plon !
      J’ai lu « Mon chat est un hypocrite », j’avais bien ri ! Je regarderai pour « Journal de mon chat » :) merci !
      Gros bisous !! :*

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes