Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Shatter Me, book 1 de Tahereh Mafi

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 18 mars 2017 @ 15 h 41 min

Genre : SFShatter Me

Editeur : HarperCollins

Année de sortie : 2012

Nombre de pages : 338

Synopsis : I HAVE A CURSE. I HAVE A GIFT. I’M A MONSTER. I’M MORE THAN HUMAN. MY TOUCH IS LEUTHAL. MY TOUCH IS POWER. I AM THEIR WEAPON. I WILL FIGHT BACK.

No one knows why Juliette’s touch is fatal. But The Reestablishment has plans for her. Plans to use her as a weapon. But Juliette has plans of her own. After a lifetime without freedom, she’s finally discovering a strength to fight back for the very first time – and to find a future with the one boy she thought she’d lost forever.

In this electrifying debut, Tahereh Mafi presents a riveting dystopian world, a thrilling superhero story, and an unforgettable heroine.

 

Avis : J’ai mis énormément de temps à m’intéresser à cette série, parce que j’avais lu les premières pages en français et que la traduction m’avait semblé mauvaise. Ma sœur a fini par m’offrir le livre en VO !

Mais pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour lire cette série ?!! Sans doute parce que je n’aime pas les romances, et que celle de ce livre prend énormément de place, mais ici, ce n’est pas un « instalove », ce n’est pas un amour qui sort de nulle part, donc il ne m’a posé aucun problème ! La seule attitude qui m’a agacé est celle de Warner, et comme ce n’est pas le héros, et que ce n’est pas le personnage le plus aimable de la planète, cela ne m’a, encore une fois, pas posé de problèmes ! Dès l’incipit, le roman a su m’entraîner, ce qui est assez rare. Souvent, j’ai un peu de mal à entrer dans l’histoire. J’ai aimé commencer par ce huis-clos qui nous permet d’abord de connaître un peu l’héroïne, son état, sa situation ainsi que ce qui est arrivé au monde, sa façon de penser. En effet, nous nous trouvons face à une narration à la première personne, ce qui nous plonge directement dans les pensées de Juliette. Cela nous permet aussi d’apprécier tout de suite l’écriture très poétique de Tahereh Mafi : c’est tellement rare d’en trouver une de cette qualité chez les auteurs YA !! Et sans cette qualité, le livre ne peut pas être un coup de cœur : la littérature, ce n’est pas qu’une histoire, de l’action et des personnages, c’est aussi la façon de raconter, les mots choisis, la poésie qu’on choisit d’offrir grâce à des images, des métaphores. J’ai aussi aimé l’utilisation de l’écriture barrée pour montrer le manque de confiance ou les hésitations de Juliette. De plus, l’univers créé a tout pour me plaire : une dystopie, une organisation qui veut utiliser les pouvoirs dévastateurs d’une jeune fille ; et puis, j’avais vu dans le synopsis « a thrilling superhero story ». Des superhéros ? Mais je suis totalement pour !! J’attendais donc cette partie de l’histoire avec impatience, et elle ne m’a pas déçue du tout !! Quant à l’action, elle est bien présente, on ne peut pas le nier, malgré la prépondérance de la romance. Un changement arrive, une guerre se prépare, et les prochains tomes promettent de bonnes scènes !! On peut dire que ce livre est addictif, et qu’il donne envie de tourner les pages plus vite pour avancer !!

Juliette est l’héroïne principale, et quelle héroïne : son toucher peut tuer n’importe qui. Elle se considère comme un monstre parce que la société la voit comme tel. Mais le lecteur comprend vite qu’elle est en réalité fragile, incapable d’utiliser son pouvoir, incapable de le contrôler, et qu’elle préférerait mourir plutôt que de faire du mal à qui que ce soit. Elle est touchante, pas du tout agaçante – ce qui arrive pour certaines héroïnes YA !! -, elle n’est pas parfaite, mais c’est justement pour cela que je l’ai autant appréciée. J’ai aussi aimé Adam, même si j’ai toujours plus de mal avec les personnages masculins. Il est plutôt difficile de le cerner, puisque le roman est narré du point de vue de Juliette, qui ne sait pas du tout en qui elle peut véritablement avoir confiance. Ce point a failli m’énerver, mais je l’ai comprise : enfermée pendant 264 jours sans voir personne, c’est compréhensible qu’elle tente de se raccrocher à n’importe qui et qu’elle doute de ses choix en même temps ! Revenons à Adam : j’ai donc eu du mal à le cerner, comme l’héroïne : il est évident qu’il cache quelque chose, difficile donc de lui faire confiance. Quant à Warner, j’ai ressenti la même chose que Juliette pour lui : du dégoût, de l’aversion, et pas la moindre once de compassion. Ce personnage est juste immonde, malgré toutes les justifications qu’on peut lui trouver. Ce qu’il ressent ne peut pas être de l’amour, on ne brutalise pas les gens que l’on aime. D’autres personnages apparaissent dans ce livre, dont deux qui apportent une touche d’humour rafraîchissante : Kenji et James ! La fin apporte son lot de nouveaux personnages également, tous plus intéressants à découvrir les uns que les autres !

La fin !!! [SPOILER] Mes superhéros tant attendus sont arrivés !! Mais c’est d’autant plus frustrant puisqu’il faut lire la suite pour en apprendre plus sur eux !! [FIN DU SPOILER] J’ai tellement hâte de lire Unravel Me maintenant !!

 

Donc, un excellent premier tome, qui pose bien les fondements de l’univers imaginé par Tahereh Mafi, avec une héroïne attachante, une guerre qui se prépare, et des pouvoirs à découvrir dans la suite !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes