Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

The Selection, book 5 : The Crown de Kiera Cass

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 30 mai 2016 @ 11 h 28 min

The Crown Genre : Romance, Science-fiction, Jeunesse

Editeur : Harper Teen

Année de sortie : 2016

Nombre de pages : 278

Titre en français : La Sélection, tome 5 : La couronne

Synopsis : A Selection can only have one winner. A princess only has one heart. When Eadlyn became the first princess of Illéa to hold her own Selection, she didn’t expect to fall in love the way her parents did twenty years ago. But sometimes the heart has a way of surprising you … and soon Eadlyn must make a choice that feels more impossible – and more important – than she ever imagined.

 

Avis : J’ai adoré la série complète de La Sélection, et j’avais vraiment hâte de lire le dernier tome !!

Avant même d’ouvrir le livre, j’ai eu un instant de pause : je me sentais un peu triste de tenir entre les mains la fin d’une série que j’ai tant aimé depuis le premier tome. Mais je me suis lancée, l’envie de savoir était plus forte que la tristesse ! Pourtant, dès les premières pages, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, et j’ai eu très peur de ne pas du tout y plonger, de ne pas aimer, de rester indifférente face aux hésitations d’Eadlyn. Mais, au fur et à mesure, le roman m’a intéressée, puis absorbée. La politique prend une plus grande importance dans ce tome par rapport au précédent, puisqu’un événement propulse l’héroïne sur le devant de la scène, et que d’autres personnages, politiciens ou non, tentent de mettre des bâtons dans les roues de la famille royale, ou de l’aider. J’ai aimé cet arrière-fond, puisque la romance reste prépondérante sans devenir pour autant dérangeante, ou ridicule. Eadlyn est confrontée à un choix difficile à faire, mais son cœur ne peut que parler de lui-même si elle le laisse faire, ce qu’elle pense dangereux pour elle, les autres, et le royaume. J’avais mon idée sur celui qu’elle choisirait, j’aurais sans doute fait la même chose au vu de ce qui arrive entre eux ! L’écriture est simple et agréable. Pour la couverture : j’aime toutes celles de La Sélection, et les couleurs de celle-ci sont merveilleuses !

Eadlyn a été éduquée pour penser d’abord à son peuple, et ensuite à elle, comme la majorité des souverains. Pour elle, sa vie ne lui appartient pas, elle n’est pas libre, elle ne peut pas aimer qui elle veut. Ainsi, le lecteur assiste dans ce livre à une lutte entre la jeune fille et la reine, entre celle qui aime et celle qui gouverne. Elle ne cesse de se répéter qu’elle est puissante, mais la seule chose qu’elle désire, elle ne se laisse pas la possibilité de l’obtenir. Elle ne semble voir que les règles, et pas ce qu’elle peut en faire de sa position. En tant que princesse, elle fait tout son possible pour être parfaite, pour aider ses parents, son peuple, pour être à l’écoute de toutes les demandes, sans penser aux siennes. Le lecteur ne peut qu’imaginer le déchirement intérieur auquel elle doit faire face. Elle n’est pourtant pas seule : les Sélectionnés sont auprès d’elle, et notamment ceux qui font partie de l’Elite. Kile, un camarade d’enfance qui semble pouvoir devenir plus que cela, est très charmant, attachant, drôle, et peut être le choix de certains lecteurs. D’autres peuvent choisir Hale, apprenti couturier, qui a promis de faire quelque chose de bon pour Eadlyn une fois par jour, ou Henri, incapable d’avoir une conversation normale avec la princesse, mais toujours plein d’entrain, joyeux, incapable de ne pas sourire, ou encore Fox, Ean ou Gunner, que le lecteur connaît moins, mais qui sont aussi en lice et peuvent devenir importants. J’aime particulièrement le personnage d’Erik, toujours dans l’ombre, visiblement sensible au charme d’Eadlyn mais qui n’ose rien faire pour le montrer, charmant, sensible, drôle, prévenant. Elle est également secondée par ses parents, Maxon et America, des personnages que j’adore ! Tous deux sont en danger ici, et le lecteur frémit pour eux ! America est toujours aussi courageuse, tempétueuse, aimante, une mère lionne, toujours une femme qui ne se laisse pas faire, mais une femme amoureuse. Maxon, lui, est un bon roi, mais a besoin de prendre du repos. Kaden et Osten sont également présents, deux boules d’énergie positive. Ahren, lui, est parti, et il manque énormément à sa jumelle, qui a besoin de lui. Le lecteur croise d’autres personnages, notamment Marid Illéa, à qui je n’arrivais pas du tout à faire confiance, Lady Brice, également assez mystérieuse, Josie, clairement superficielle, mais qui ne comprend juste pas ce que faire partie de la famille royale implique, Aspen, que je n’aimais pas dans les autres tomes, mais que j’ai apprécié ici, avec sa femme Lucy, Marlee et May, que j’aime beaucoup.

La fin est prévisible, mais formidable. Cela m’a fait plaisir de la lire ! Je suis triste maintenant que ce soit terminé, mais je dois dire que c’était une belle aventure.

 

Donc, un excellent tome pour une série qui fait désormais partie de mes préférées ! Si vous ne l’avez pas encore lu, je ne peux que vous la conseiller !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes