Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Harry Potter book 4: Harry Potter and the Goblet of Fire de J. K. Rowling

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 23 mai 2016 @ 18 h 36 min

Genre : The Goblet of FireFantastique, Jeunesse

Editeur : Bloomsbury

Année de sortie : 2000

Nombre de pages : 636

Titre en français : Harry Potter et la coupe de feu

Synopsis : The summer holidays are dragging on and Harry Potter can’t wait for the start of the school year. It is his fourth year at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry, and there are spells to be learnt, potions to be brewed and Divination lessons (sigh) to be attended. Harry is expecting these : however, other quite unexpected events are already on the march … A much-awaited new Harry Potter adventure from an acclaimed story-telling genius.

 

Avis : Après ma déception avec Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, j’ai préféré jeter mon dévolu sur un livre que j’étais certaine d’adorer !

A chaque chronique sur Harry Potter, j’ai l’impression de me répéter : je suis toujours aussi absorbée par l’univers, j’ai toujours autant envie d’y être. Dans ce tome, j’ai eu l’impression que le monde de l’auteure était plus approfondi encore : on rencontre des membres du Ministère, on apprend les noms de différents départements, on assiste à des événements internationaux, comme la Coupe du monde de Quidditch et le Tournoi des Trois Sorciers. Le lecteur se trouve toujours à Hogwarts mais il se rend compte que le monde magique est bien plus vaste qu’il n’aurait pu le penser auparavant. L’intrigue, elle aussi, se complexifie : Harry se retrouve dans une position délicate, souffre de sa cicatrice après treize ans ; tout cela demande une explication, qui est donnée, encore une fois, de façon ingénieuse. Rien ne semble incohérent si l’on adhère vraiment à ce qu’écrit l’auteure. Malgré le fait que ce soit une relecture, et donc que je sache déjà ce qui va arriver, j’ai encore ressenti de l’appréhension face à ce que doit affronter Harry : il faut dire que je ne souviens pas des détails de tout ce que j’ai lu, surtout quand ça fait plusieurs années que je ne m’y suis pas plongée ! L’écriture est toujours aussi agréable. Petite remarque : ce tome fait le double du précédent, mais il ne faut pas avoir peur du nombre de pages ; l’action est constante et palpitante, le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer !

Harry Potter est toujours aussi attachant, tout comme ses amis, Ron et Hermione. Leur trio va encore être malmené pendant l’année, que ce soit par des événements d’importance ou par les ricanements des Serpentards. Harry est impliqué, malgré lui, dans une histoire qui le dépasse, et il faut du temps à ses amis pour le comprendre. Il est vu de manières différentes par les protagonistes que le lecteur rencontre : orgueilleux, arrogant, lâche, fragile, craintif, orphelin éploré, délinquant, fou, dangereux. Tout le monde tente de lui faire endosser un rôle dont il ne veut pas, et pratiquement personne ne le voit tel qu’il est vraiment – ou, en tout cas, tel qu’il se voit. Il fait preuve de courage, mais il est clair qu’il n’est pas tout-puissant et a encore des choses à apprendre. Ron montre, dans ce tome, un sentiment que tout le monde connaît et qui ronge parfois les amitiés les plus solides : la jalousie. Le lecteur peut le comprendre, mais ne peut pas s’empêcher de trouver cela dommage. Quant à Hermione, elle reste fidèle à elle-même : une travailleuse acharnée qui fait tout pour aider ses amis, au cœur un peu trop grand, et qui ne comprend pas encore toutes les règles dans le monde qu’elle vient d’intégrer. Le lecteur croise également Dumbledore, directeur d’Hogwarts, un personnage que j’adore, et en qui le héros a toute confiance, Rogue, tout le contraire de Dumbledore pour Harry, toujours aussi sinistre et malveillant, Neville, sur qui l’on a une petite révélation qui nous le rend d’autant plus sympathique, Draco Malfoy, ou celui que le lecteur déteste mais qu’il veut voir apparaître, Mad-Eye Moody, un nouveau professeur très particulier auquel le lecteur peut s’attacher, Hagrid, Pr. McGonagall, les Weasley (quelle famille !), Voldemort et ses partisans.

La fin est peut-être plus sombre que celle des tomes précédents, mais elle est surtout surprenante pour celui qui lit pour la première fois. Elle annonce aussi un tournant dans la série : tout va changer, Hogwarts ne sera plus le même, tout comme les personnages.

 

Donc, un excellent tome, plus long que les autres, mais tout aussi palpitant !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes