Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

Classé dans : Avis littéraires — 17 mai 2016 @ 21 h 09 min

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire Genre : Aventure, Humoristique

Editeur : Pocket

Année de sortie : 2012

Nombre de pages : 507

Synopsis : Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l’adjoint au maire et de la presse locale ? Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – presque par inadvertance - à un membre de gang. S’engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja …

 

Avis : Cela faisait longtemps que ce livre se trouvait dans ma PAL, et j’ai eu envie d’un peu d’humour !

Je m’attendais à lire une histoire drôle, rien qu’au vu de la couverture ! Quelle déception ! J’ai ri au début, face à l’énormité des situations dans lesquelles se met le personnage, je me suis dit que c’était différent de ce que j’ai l’habitude de lire. Mais au fur et à mesure de la lecture, l’humour me semblait de plus en plus lourd, les événements de plus en plus impossibles, et je n’ai pas cru à ce que je lisais du tout ! Le livre a donc fini par m’agacer, j’ai pensé plusieurs fois à l’abandonner ; mais, même quand je n’aime pas une lecture, j’aime la finir, la fin rachète parfois les longueurs que l’on peut trouver au cours d’un roman. Ce n’est pas le cas ici. Concernant la structure du roman : certains chapitres relatent le présent d’Allan Karlsson, d’autres, son passé. Si je n’avais lu que le présent, j’aurais sans doute un peu aimé ; mais le passé était surréaliste, complètement loufoque, un peu trop sans doute ! J’ai trouvé tellement incroyable que cela l’a énervé ! Cela m’a aussi fait trouver le temps de la lecture très long ! J’ai fini par compter les pages ! Pour l’écriture, l’auteur tente un comique de répétition qui, à force, comme le reste, agace. Sinon, elle est simple et fluide.

Allan Karlsson est le héros de ce roman. Le jour de son centième anniversaire, il décide de se sauver de la maison de retraite où il vit, et de faire un peu n’importe quoi. Il ne sait pas où il va, ni ce qu’il fait. Il rencontre des gens sur sa route, les met dans l’embarras ou sympathise avec eux, leur raconte son passé, totalement incroyable, et que pourtant, tout le monde croit. Il semble tout à fait inconséquent, se fiche de ce qui pourrait lui arriver, et n’a pas l’air de se rendre compte de la portée de ses actes. Je ne peux pas dire m’être attaché à lui, puisqu’il a participé à mon agacement général ! Les autres personnages qu’il rencontre sont Julius Jonson, un homme moins vieux qu’Allan, et qui semble avoir commis plusieurs petits délits, et être très peu populaire dans l’endroit où il vit ; Benny, qui suit sans trop poser de questions, qui n’a pas l’air d’être celui qui prend les grandes décisions ; Gunilla, qui ne cesse de jurer, une femme au caractère bien trempé ; le Chef, un de ceux à qui il arrive des choses désagréables à cause d’Allan ; l’inspecteur Aronsson, qui ne comprend rien à l’affaire, mais qui s’accroche à ses convictions. Parmi les personnages du passé d’Allan, on croise de nombreux hommes politiques célèbres, notamment Winston Churchill, Franco, Staline, Mao, Kim Il-Sung, etc.

La fin est sympathique, mais ne relève pas le livre. Aussi invraisemblable que le reste de l’histoire, et le lecteur comprend facilement que ça va continuer, comme si Allan était immortel.

 

Donc, un livre que je n’ai pas aimé, en raison d’un humour que j’ai trouvé lourd, d’une histoire en laquelle je n’ai pas du tout réussi à croire, et d’une indifférence générale qui m’a agacé.  

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes