Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Harry Potter book 3 : Harry Potter and the Prisoner of Azkaban de J. K. Rowling

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 7 mai 2016 @ 17 h 22 min

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban Genre : Fantastique, Jeunesse

Editeur : Raincoast

Année de sortie : 1999

Nombre de pages : 317

Synopsis : Harry Potter is a wizard ! Along with Ron and Hermione, his best friends, he is in his third year at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. Who knows what will happen this year ? Read on to find out and immerse yourself in the magical world of Hogwarts …

 

Avis : Ce livre devait évidemment faire partie de mes futures lectures étant donné que je relis la saga entière en VO !

Je me souviens que ce tome était sans doute celui que j’appréciais le moins avec le second tome, mais je ne sais pas trop pour quelles raisons. Et cette relecture était comme une redécouverte ! Finalement, j’ai vraiment adoré ! J’ai à nouveau plongé dans l’univers d’Harry Potter, et c’était un véritable plaisir ! L’atmosphère est toujours aussi magique, féérique, chaleureuse, même si rendue pesante à la première lecture par ce qui arrive ! Le lecteur s’imagine tout à fait à Poudlard, parmi les autres sorciers, à prendre des cours de potion, de métamorphose, à se disputer avec les Serpentard, à assister à un match de Quidditch, à y participer !! Il est totalement plongé dans ce monde, quitte à s’imaginer qu’il est réel pendant le temps de la lecture ! Et comme dans les deux tomes précédents, les actions se succèdent, s’enchaînent ; le lecteur ne s’ennuie à aucun moment ! Cette relecture m’a également permis de me rendre compte des indices qui parsèment le texte, et que l’on ne remarque pas quand on découvre le texte pour la première fois ! C’est dans ces moments-là que l’on se rend compte de l’intelligence de l’auteure, de son ingéniosité, de son talent à disperser les pièces du puzzle, à les mettre à portée du lecteur, et à les rassembler au dernier moment, dans quelques chapitres révélation.

Harry est toujours le petit héros auquel le lecteur s’est déjà attaché. Et même, il est d’autant plus facile de le trouver encore plus attachant quand il est malmené par sa famille, mais aussi à cause de tout ce qu’il apprend sur son passé et celui de ses parents. On ne peut pas oublier qu’il est orphelin, et que le besoin de connaître ses parents se fait de plus en plus impérieux. Il est courageux, un peu téméraire également, mais on ne peut pas dire qu’il soit arrogant, malgré ce que pense Rogue. Il ne connaît pas encore toutes les subtilités du monde des sorciers. De plus, (petit spoiler) il a affronté la mort, mais ne peut pas encore voir les Sombrals, parce qu’il n’en avait pas conscience. Son meilleur ami, Ron, est lui aussi toujours attachant, et m’a même fait éclater de rire à la fin du livre !! Quant à Hermione, je m’identifie toujours autant à elle quand j’étais plus jeune. Elle adopte un chat dans ce tome, Pattenrond (Crookshanks en VO), et le défend bec et ongles quand il est agressé ! Elle a également pris toutes les nouvelles matières possibles, ce qui rend sa charge de travail énorme. Son comportement devient étrange, même pour ses plus proches amis, et le lecteur, qui lit pour la première fois, peut se détacher momentanément d’elle. D’autres personnages sont découverts dans ce tome, notamment Sirius Black. Je ne veux rien spoiler à ceux qui n’ont pas encore lu ce livre, mais cet homme est intéressant et plus important que l’on aurait pu le penser. Il découvre également Lupin, un personnage que j’aime beaucoup et qui cache un secret explosif ! On retrouve également Dumbledore, en qui les héros, et le lecteur, ont entièrement confiance, Rogue, que le « premier » lecteur apprend à détester, quand celui qui relit apprend à le connaître autrement, Neville, qui se retrouve encore la risée de tous, ainsi que Draco, qui fait tout pour mener la vie dure à tout ce qui l’entoure. Hagrid est toujours aussi émouvant, McGonagall toujours aussi sévère, mais douce au fond, et l’on découvre l’étrange Professeur Trelawney.

La fin est très bonne ; comme dans les tomes précédents, elle clôt l’année scolaire. Elle donne également très envie de lire la suite, même si je me retiens pour conserver un peu le plaisir de la redécouverte.

 

Donc, un excellent tome encore une fois, une atmosphère et un monde qui restent formidable et qui donnerait envie de vivre dans un univers pareil !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes