Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Harry Potter, book 2 : Harry Potter and the Chamber of Secrets de J. K. Rowling

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 18 avril 2016 @ 11 h 42 min

Harry Potter and the Chamber of Secrets Genre : Fantastique, Jeunesse

Editeur : Bloomsbury

Année de sortie : 1998

Nombre de pages : 251

Synopsis : Harry Potter is a wizard. He is in his second year at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. Little does he know that this year will be just as eventful as the last …

 

Avis : Depuis un moment, j’ai envie de relire cette série en VO, afin de la redécouvrir, même si je pensais qu’on ne pouvait pas être aussi charmé qu’à la première lecture.

Eh bien, je me suis trompée ! J’ai été complètement emportée dans l’univers d’Harry Potter, et j’étais surprise de plusieurs révélations dont je ne me souvenais pas du tout ! Bien sûr, la lecture est différente parce qu’on connaît déjà la suite, mais aussi parce qu’on est capable de relier, avant qu’elles ne le soient dans le livre, certaines choses entre elles, comme la provenance du carnet, ou le miroir près d’Hermione. On se souvient aussi globalement des grands retournements de situation ; mais certaines choses m’avaient complètement échappé, j’ai dû me concentrer sur autre chose la première fois, et c’était presque comme si c’était inédit. L’ambiance est toujours aussi formidable, et donne envie de vivre dans un monde tel que celui de Harry, un monde de sorciers où notre école est Hogwarts, et nos professeurs nous enseignent la métamorphose ou la confection de potions. Où, aussi, l’action ne manque jamais ! Entre une arrivée fracassante, et une série d’attaques dans l’enceinte du château, plus une sorte d’enquête menée par Harry, Ron et Hermione, le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer, ni de compter les pages ! Il découvre aussi des monstres qui peuvent lui rappeler ses pires cauchemars, ou des créatures enchantées ! A la première lecture, il ne sait plus où donner de la tête, ne sait plus quoi penser, doute avec les personnages, cherche à comprendre, et la solution le stupéfie. L’auteure parvient à nous faire voyager totalement dans son monde, nous faisant momentanément oublier le réel, ce qui rend le livre addictif, et laisse le lecteur avec une seule envie : lire la suite !

Harry Potter, le héros, est égal à lui-même : un petit garçon qui doute, qui se demande si sa place est vraiment à Hogwarts et à Gryffondor, s’il a vraiment des amis, alors que la réponse est évidemment oui. Il ne se rend pas compte de son importance, de ce qu’il représente – ce que Dobby est chargé de lui rappeler – de son courage aussi. On oublierait presque qu’il a 12 ans ! Il est encore en plein apprentissage des codes du monde de la magie ; il apprend notamment ce qu’est un Squib, un Mudblood (Sang-de-Bourbe), et Azkaban. Il aimerait être un garçon comme les autres, et n’accepte pas encore ce qu’il est vraiment. Il est toujours accompagné de Ron Weasley, issu d’une famille de sang-pur – contrairement à Harry, qui est sang-mêlé. Il est assez maladroit, et, dans ce tome, casse sa baguette, ce qui va lui valoir tout un tas de mésaventures hilarantes, même si elles font également compatir le lecteur avec lui, qui subit plus qu’il ne rit. Ron ne se rend pas compte des bêtises qu’il fait au moment où il les fait, ou, si c’est le cas, il pense qu’il n’a pas le choix, et cela le met dans des situations délicates. Quant à Hermione Granger, elle est toujours aussi brillante, toujours aussi à cheval sur les règles – jusqu’à un certain point seulement -, et toujours aussi attachante. Je m’identifiais beaucoup à elle au même âge, petit rat de bibliothèque toujours le nez dans un livre, qui tente de faire de son mieux pour être la meilleure. Sans doute une de mes héroïnes préférées ! Le lecteur rencontre également Dobby dans ce livre. Moitié agaçant, moitié adorable, cette dernière partie prend vite le pas sur la première quand on découvre ses motivations pour prévenir Harry du danger. Il est fou de peur qu’il puisse lui arriver quelque chose, ce qui le pousse à faire des choses extrêmement dangereuses à la fois pour lui et pour le héros. Il est très facile de s’attacher à lui, le lecteur a presque envie de le protéger lui-même de ses maîtres et de ses auto-punitions. De nombreux autres personnages se trouvent dans ce livre : Albus Dumbledore, mystérieux directeur de Hogwarts à la première lecture, à la seconde, on le découvre d’une autre façon, un de mes personnages préférés de la série, tout comme Snape, si repoussant et si hargneux envers Harry ; Gilderoy Lockhart, le ridicule et l’arrogance incarnés, un pseudo-professeur énervant, qui est d’autant plus agaçant que même Hermione se laisse piéger ! ; Professeur McGonagall, qui laisse échapper quelques failles sensibles dans ce livre, et à qui l’on s’attache malgré sa sévérité ; les jumeaux Weasley, Fred et George, toujours prêts à la moindre bêtise, à faire rire tout le monde, mais aussi à aider un ami en difficulté ; Ginny Weasley, petite fille amoureuse de Harry, très influençable, et attachante grâce à cette faiblesse même ; Draco Malfoy, la brute de l’école, qui se prend pour un roi, qui se permet tout parce qu’il est riche et qui se protège avec le nom de son père, Lucius Malfoy, deux personnages qu’il est si facile de détester ! ; Tom Riddle, qui incarne la séduction et le fait que les apparences soient trompeuses ; Hagrid, doux géant que l’on apprécie, et dont le passé nous est révélé, expliquant son histoire et sa position actuelle.

C’est à la relecture que l’on se rend compte des références utilisées par l’auteure. Les créatures qu’elle présente ici viennent de l’imaginaire féérique, d’un bestiaire fantastique qu’elle nous donne envie de découvrir. De plus, le latin est la langue des sorts, et, pour ceux qui en ont fait, c’est un plaisir de comprendre les sorts ou les inscriptions, comme la devise de l’école.

La fin est stupéfiante, et un peu rapide. Des indices ont été donnés au lecteur tout au long du livre, sans qu’il s’en rende compte à la première lecture. Finalement, l’année est finie, et on a hâte qu’une autre commence !!

 


En définitive, un excellent second tome que j’ai adoré redécouvrir, qui me donne envie de continuer à relire. Je conseille vraiment cette saga à tous, elle est formidable !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes