Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Princess Diaries, book 11 : Royal Wedding de Meg Cabot

Classé dans : Avis littéraires — 31 mars 2016 @ 16 h 27 min

Royal Wedding Genre : Romance

Editeur : William Morrow

Année de sortie : 2015

Nombre de pages : 435

Synopsis : For Princess Mia, the past five years since college graduation have been a whirlwind of activity: living in New York City, running her new teen community center, being madly in love, and attending royal engagements. And speaking of Michael, managed to clear both their schedules just long enough for an exotic (and very private) Caribbean island interlude where he popped the question! Of course, Mia didn’t need to consult her diary to know that her answer was a royal oui. But now Mia has a scandal of majestic proportions to contend with: her grandmother had leaked « fake » wedding plans to the press that could cause even normally calm Michael to become a runaway groom. Worse, a scheming politico is trying to force Mia’s father from the throne, all because of a royal secret that could leave Genovia without a monarch. Can Mia prove to everyone – especially herself – that she’s not only ready to wed, but ready to rule as well?

 

Avis : Je ne savais pas qu’un onzième tome de Journal d’une princesse sortait ; c’était vraiment la série de mon adolescence, je me souviens avoir beaucoup ri en lisant les aventures de Mia. J’ai donc sauté sur l’occasion de la retrouver (en VO cette fois !) !

Déjà, j’aime beaucoup la couleur de la couverture : elle aurait très bien pu être rose, ce qui aurait déjà fait caricature du mariage rose bonbon de la princesse parfaite. Puis, j’ai retrouvé tout ce que j’avais aimé dans la série : de l’humour, des supports textuels différents qui impliquent le lecteur, un journal dans lequel Mia s’adresse à lui, comme à un psychologue, des situations incroyables et un peu exagérées (mais l’idée de départ l’est déjà, donc peu importe !), des personnages que l’on retrouve avec plaisir – certains plus que d’autres ! Bien sûr, ce qui arrive est prévisible – le titre le dit déjà – mais, ça fait parfois du bien de lire  un roman qui ne fasse que nous détendre et nous faire rire. Evidemment, l’histoire va tourner autour d’un mariage, mais je trouve que le synopsis en dit déjà trop – heureusement que j’ai la sale manie de ne pas les lire !! – et il est même un peu mensonger au regard de ce qui se passe vraiment dans les « intrigues parallèles ». Sinon, l’écriture de l’auteure est agréable à lire, plutôt fluide.

Mia, l’héroïne, m’a semblé égale à elle-même. Elle a grandi depuis le temps, et mûrie bien sûr, mais elle a toujours tendance à voir le mauvais côté des choses, et à exagérer la situation. Ce qui arrive dans le roman n’est pas commun, c’est vrai, mais elle peut parfois paraître agaçante à certains lecteurs - même si elle m’a surtout fait rire ! Elle tente souvent de se raisonner, mais c’est plus fort qu’elle : elle stresse, elle a peur, elle n’a pas confiance en elle. Il est facile de s’identifier à elle si le stress nous est familier, et si on fait des montagnes de nos problèmes. Evidemment, elle va trouver les solutions au fur et à mesure, mûrir encore, se découvrir une confiance en elle insoupçonnée. L’élu de son cœur est toujours Michael, un personnage que l’on côtoie depuis le début de la série, et qui est, évidemment, fait pour être avec l’héroïne, malgré les difficultés qu’ils rencontrent. C’est l’homme parfait, gentleman, un peu sombre, mais toujours attentionné, qui est prêt à tous les sacrifices pour sa dulcinée : un vrai prince charmant ! Lilly est également toujours présente dans le livre : toujours aussi intelligente, un peu folle, prête à tout elle aussi pour aider et obtenir ce qu’elle et ses amis veulent. C’est un peu le stéréotype de l’amie franche et honnête qui dit ce qu’elle pense vraiment, que ça blesse ou non, qui ne va rien cacher à son amie, même si on le lui a demandé, et qui a tendance à ne pas la croire quand elle lui annonce des nouvelles énormes. Tina, elle, est plutôt l’amie romantique qui vit sur un nuage, qui voit la vie en rose, qui aime les « trucs de filles ». Lilly et Tina sont un peu le démon et l’ange sur l’épaule de Mia : de vraies amies sur qui elle peut compter, mais qui ont souvent des avis divergents ! La mère de Mia est toujours aussi féministe et attachante, son père toujours aussi effacé et triste – même si sa situation évolue par la suite -, et sa grand-mère, toujours aussi mêle-tout et tout sauf affectueuse. On croise également Fat Louie, le chat de Mia, Rocky, son demi-frère, Lars, son garde du corps, Lana, la peste du lycée, J.-P. Reynolds Abernathy IV, son ex. Il y a peu de nouveaux personnages, mais ils sont de taille !

Ce que j’avais aimé dans cette série quand je l’avais lue, c’est qu’elle montre aux lecteurs que ce n’est pas parce qu’on est une princesse qu’on est forcément heureux. Le bonheur n’est pas une question d’argent, c’est une question de comment on voit la vie, comment on aborde chaque jour, comment on pense, de façon positive ou négative. C’est un peu ce que rappelle la métaphore des « diamond shoes » de Paolo : Mia n’a pas de raison de se plaindre, beaucoup aimeraient être à sa place, et pourtant, elle se plaint, elle a des problèmes, et elle ne profite pas de ce qu’elle a. Un peu comme nous !

La fin est prévisible, romantique évidemment. En refermant le livre, je me suis rendue compte qu’il m’avait vraiment fait du bien !

 

Donc, un très bon dernier tome, d’autant plus que je ne connaissais pas du tout son existence. Une incursion dans mon adolescence et un moment de détente qui fait du bien !

2 commentaires »

  1. espace jeunesse hisler dit :

    Nous sommes très fiers de recevoir Meg Cabot dans notre librairie Hisler Metz. Si vous êtes fan de cette auteure une super rencontre /dédicace vous attend le 28 novembre 2016 à partir de 16h . Des surprises aussi!!!!

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes