Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Bucoliques de Catherine Messy

Classé dans : Avis littéraires,Partenariats — 11 janvier 2016 @ 22 h 16 min

Bucoliques Genre : Poésie

Editeur : Editions Hélène Jacob

Année de sortie : 2014

Nombre de pages : 46 (eBook)

Synopsis : Il m’est venu l’idée d’écrire des poèmes pour illustrer quelques-unes des œuvres d’art (peintures-sculptures) que j’essaie de faire naître dans mon quotidien. Ou bien les œuvres ont-elles été le déclencheur de mes petits écrits ? Cela importe peu. Mais ces poèmes en ont entraîné d’autres que j’ai eu envie de regrouper sous le titre « Bucoliques », tous s’inspirant, dans ce recueil, de la nature.

 

Avis : Je remercie d’abord la collaboratrice des éditions Hélène Jacob qui m’a contacté afin que je lise deux recueils de poésie de Catherine Messy. Celui-ci est donc le premier.

La couverture, une peinture de l’auteure elle-même, donne tout de suite une impression de mélancolie, qui se dégage effectivement de certains poèmes. On sent que l’hiver prendra une grande place dans un recueil qui traite de la nature. Ainsi, celle-ci est abordée à travers différents éléments : la lune, la nuit, le printemps, la mort de la nature quand vient l’hiver, ce qu’un humain peut imaginer quand il regarde la nature. Cette diversité est une des forces du recueil : il ne se concentre pas que sur un seul aspect du sujet traité, mais le rend de différentes façons.

Les vers composés ici ne sont pas des vers classiques : l’auteure prend des libertés sur les rimes, ainsi que sur la métrique et sur la forme du poème. Elle est ainsi plus proche du vers libre. J’avoue que je préfère les poèmes qui comportent des rimes, ou des résonances dans les sonorités ; c’est le cas pour certains de ceux écrits par l’auteur : ils m’ont particulièrement touché. Ce genre de vers, par les sons, éveille quelque chose chez le lecteur, une émotion qui ne s’explique pas. C’est le cas notamment dans « Valse nocture », « Lune mouillée » et « Belle de Nuit ».

Les peintures qui accompagnent certains poèmes ne sont pas simplement là pour le plaisir d’ajouter quelque chose, mais font prendre sens à la lecture ; certaines sont également touchantes.

 

En définitive, un bon premier recueil, qui éveille l’intérêt et l’émotion du lecteur.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes