Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

La magie de voir grand de David Schwartz

Classé dans : Avis littéraires — 8 mars 2015 @ 13 h 44 min

La magie de voir grand Genre : Développement personnel

Editeur : Un monde différent

Année de sortie : 2008

Nombre de pages : 365

Synopsis : « Partout à travers le monde, des millions de gens ont amélioré leur vie grâce à La magie de voir grand. Le Dr David J. Schwartz, longtemps considéré comme l’un des plus grands spécialistes de la motivation, vous aidera à mieux vendre, à mieux diriger, à gagner davantage d’argent et – plus important encore – à trouver un plus grand bonheur et la paix de l’esprit. La magie de voir grand présente des méthodes qui fonctionnent, pas des promesses creuses. Le Dr Schwartz propose un programme soigneusement conçu pour que vous tiriez le meilleur parti de votre emploi, de votre mariage, de votre vie familiale et de votre communauté. Il prouve qu’il n’est pas nécessaire d’être un intellectuel ou de posséder un talent inné pour connaître le succès et la satisfaction – mais vous devez apprendre à penser différemment et à modifier vos habitudes. Ce livre vous révèle ces secrets ! Découvrez les secrets du succès – voyez grand et réalisez tous vos rêves : _Pour réussir, il suffit de croire ; _Comment échapper à l’ »excusite », la maladie de l’échec ; _Comment penser et rêver de façon créative ; _Vous êtes à l’image de vos pensées ; _Mettez vos attitudes de votre côté ; _Comment voir grand ; _Comment transformer l’échec en victoire ; _Pour progresser, fixez-vous des objectifs ; _Comment penser comme un chef. Commencez dès maintenant et découvrez la puissance magique de votre esprit.

 

Avis :Je n’avais jamais lu ce genre de livres, donc je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Cela ne m’avait jamais intéressée, jusqu’à ce qu’une amie me parle de celui-ci, et me dise qu’il valait vraiment le coup, qu’il l’avait aidée. J’ai donc tenté l’expérience !

Je dois dire que ce livre peut vraiment aider ! Il donne parfois des préceptes tout simples, mais que l’on a oublié tant ils sont ordinaires et évidents. Il peut aussi redonner espoir, et nous montre ce qui compte vraiment, nous met en face des broutilles qui nous rongent alors qu’elles sont sans importance. Il peut nous booster, nous donner un bon coup de pied dans le derrière parfois, quand on se laisse abattre. Mais, surtout, ce livre nous donne envie d’être positif, nous pousse à l’être, pour réussir, mais aussi pour être heureux, en nous montrant que ce n’est pas en broyant du noir qu’on y parvient. Le Dr. Schwartz donne de nombreux exemples, et tente de nous prouver que ce dont il parle n’est pas que des mots, que certains y arrivent vraiment. Ce livre est divisé en 13 parties, et, à la fin de chacune d’entre elles, tout ce qui a été dit est résumé : donc, si l’on veut relire un chapitre, mais que le temps nous manque, on peut ne relire que la conclusion.

Si ce livre peut aider, j’ai trouvé parfois que ce qui était dit était un peu excessif. En effet, il a été publié pour la première fois aux Etats-Unis (et on doit tout de même dire que la France et les Etats-Unis sont deux pays bien différents et que l’on ne peut pas faire dans l’un ce que l’on fait dans l’autre) et en 1959 (ce qui veut dire que nous ne sommes pas dans le même contexte économique du tout !). J’ai parfois eu l’impression de remarques idéalistes, même si je ne doute pas qu’avec énormément de travail, on peut atteindre ses objectifs. C’est également ce que le livre nous pousse à fixer : des objectifs précis, élevés et à long terme. Par exemple, une des questions posées est : comment vous voyez-vous dans dix ans ? C’est une question intéressante que certaines personnes ne se posent pas du tout. De plus, j’ai aussi eu l’impression que le livre était plus adressé à des commerciaux, puisque l’auteur parle souvent de ventes, d’employés, de patrons, et d’entreprises. Pour ceux qui veulent travailler dans autre chose, c’est un peu difficile de se projeter. Mais il est tout de même indéniable que ce livre peut faire du bien. Souvent on sait déjà ce qu’il dit, mais on a parfois besoin de se l’entendre dire ou de le lire.

 

En définitive, un livre intéressant, qui peut aider parfois, mais qui peut aussi sembler excessif ou idéaliste. Je le conseille à ceux qui n’ont pas le moral, mais aussi à ceux qui sont curieux de ce que peut dire le Dr. Schwartz.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes