Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 15 août 2014 @ 21 h 12 min

La nuit juste avant les forêtsGenre : Théâtre

Editeur : Les éditions de Minuit

Année de sortie : 2013

Nombre de pages : 63

Synopsis : Il n’y a pas de synopsis.

 

Avis : J’ai vu cette pièce au théâtre, et je me souviens avoir adoré. J’ai tout de suite acheté le livre, mais j’ai attendu un certain temps pour le lire (je n’y pensais plus je pense).

Tout d’abord, c’est une pièce assez spéciale, puisqu’elle n’est composée que d’un monologue, sans point (mais pas sans ponctuation). Quand j’ai appris cela, je me suis dit que ça ne passerait jamais, que je n’accrocherais pas. Et finalement, j’ai adoré cette pièce. J’ai trouvé que l’écriture était très forte, que l’auteur savait nous transmettre des émotions fortes à travers ses mots, et à travers ce personnage dont on ne connaît pas le nom, qui n’a pas d’âge, pas de visage, qui se trouve dans un lieu qu’on ne connaît pas, mais que l’on devine. Il nous transporte dans divers endroits où il se passe des choses étranges, le personnage partage sa vie avec nous et avec cet autre homme auquel il parle, et que nous ne connaissons pas non plus. C’est assez énigmatique, et pourtant, on suit ce qu’il dit, même si, souvent, il saute du coq à l’âne. Une réflexion aussi sur l’étranger, la xénophobie, le fait que la France ne veuille pas d’étrangers chez elle et les traite comme des rats ; sur la folie qui atteint tout le monde, et surtout ceux qui ne semblent pas avoir de raison de vivre et qui tentent tout pour aller mieux.

En lisant la pièce, je me suis souvenue de celle que j’ai vue. Je me souviens que l’acteur avait su nous captiver, seul en scène, et nous faire passer par toutes sortes d’émotions, le rire et les larmes. Je pense que j’aime surtout parce que j’ai vu la pièce. Si je ne l’avais pas vu, je ne sais pas si mon opinion aurait été la même. Je pense que j’aurais eu un peu plus de mal.

 

En définitive, une pièce que j’ai adorée, forte et qui nous fait passer par tout un tas d’émotions. Je conseille aussi de la voir jouer : elle est clairement faite pour ça.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes