Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

La Sélection, tome 3 : L’Elue de Kiera Cass

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 27 mai 2014 @ 20 h 47 min

La Sélection, tome 3Genre : Jeunesse, Romance

Editeur : Robert Laffont

Année de sortie : 2014

Nombre de pages : 337

Synopsis : Une seule candidate sera couronnée. Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illeá, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne. La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu’une … 

 

Avis : J’avais vraiment, vraiment hâte de lire ce dernier tome, et, étant donné le temps que l’on a dû attendre, il devait être à la hauteur de mes espérances. Et il l’était, évidemment. La couverture laissait déjà présager une fin magistrale, et la robe … A tomber ! (bon d’accord, c’est mon côté princesse qui ressort sans doute …).

J’ai lu ce livre en à peine deux jours : je ne pouvais pas le lâcher. J’avais tellement envie de connaître la fin que je suis arrivée à l’épilogue sans m’en rendre compte ! J’ai vraiment été entrainée dans ce dernier tome qui commence sur les chapeaux de roues ! On entre au beau milieu de l’action, sans préambule, et l’on retrouve les quatre dernières candidates dès la première page : au moins, si on les avait oubliées, elles nous sont vite remises en mémoire, ainsi que leurs caractéristiques principales. On se fond complètement dans le décor, on partage la vie d’America, et, comme le livre est écrit à la première personne, on s’identifie à elle facilement. On découvre les révélations de ce dernier tome par ses yeux, et, quand elle se rend compte que c’était évident, on se le dit nous aussi. Ces révélations concernent tous les plans : la politique, les filles encore en compétition, Maxon, Aspen, la famille d’America … Même si l’histoire d’amour est centrale (le but est quand même d’épouser le prince, ne l’oublions pas !), une série d’intrigues annexes se greffe à la veine principale, et agrémente le livre. On veut, bien sûr, des réponses à toutes nos questions, et elles nous sont peu à peu données dans ce dernier volet, découvertes par America, qui semble sortir peu à peu de sa prison dorée pour prendre connaissance de ce qui se passe à l’extérieur. Elle semble aussi se rendre (enfin !) compte de ce qu’elle veut vraiment, et cela trace son parcours dans le livre.

Il est vraiment très intéressant que l’auteure se soit à ce point appliquée à traiter le monde dans lequel évoluent ses personnages. Les Renégats du Sud, ceux du Nord, leurs représentants, la vie politique, le régime, l’attitude du roi, celle de la population, les castes : tout est très bien développé. Je pense que, sans cela, l’histoire aurait peut-être été ennuyeuse, il aurait manqué quelque chose, l’intrigue se serait essoufflée. Par exemple, les aspects politiques apportent vraiment ce qu’il faut à l’histoire pour rester captivante ; ils s’introduisent dans la relation entre Maxon et America, la pimente et la cimente aussi, d’une certaine façon.

Venons-en aux personnages. Je suis toujours autant attachée à America, et je dois dire qu’elle s’est un peu calmée depuis le deuxième tome. Elle ne m’a pas agacée cette fois, et c’est tant mieux ! Elle se rend enfin compte de ce qui aurait dû lui sauter aux yeux. Elle est toujours aussi courageuse, toujours aussi forte, et sait pertinemment que ses actes peuvent lui apporter des problèmes. Ce n’est pas pour autant qu’elle recule. En sachant ce qu’elle veut, elle agit comme il faut, comme elle pense qu’il le faut en tout cas. Elle est impressionnante. Les autres filles deviennent plus sympathiques au fur et à mesure du livre, au fur et à mesure que la vision d’America évolue sur elles. Mon opinion sur Maxon ne change pas, excepté à un moment où il débloque complètement, et où il devrait sérieusement réfléchir un peu plus ! Par contre, je n’ai plus le même point de vue sur Aspen. Il me semble qu’il a évolué, qu’il a pris du recul sur la situation. Le roi n’a pas changé, et même, son attitude empire. Il est insupportable, vraiment. La reine, quant à elle, est toujours aussi charmante, adorable, mais aussi forte et courageuse. Une main de fer dans un gant de velours.

La fin est magistrale, mais aussi très triste. Elle était prévisible, et à la fois, on ne s’attend pas à ce que cela se passe comme cela. J’ai quand même beaucoup aimé ce dernier tome. Il clôt vraiment très bien la saga !

 

En conclusion, une saga géniale qui se termine par un tome excellent. La trilogie de La Sélection est vraiment une série intéressante que je ne regrette absolument pas d’avoir découvert, et qui restera un coup de cœur !  

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes