Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Cinquante nuances de Grey, tome 3 : Cinquante nuances plus claires de E.L. James

Classé dans : Avis littéraires — 23 mars 2014 @ 14 h 51 min

Cinquante nuances, tome 3Genre : Littérature de charme

Editeur : JC Lattès

Année de sortie : 2013

Nombre de pages : 594

Synopsis : Ana et Christian ont tout pour être heureux : l’amour, la fortune et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquante Nuances, sans perdre son intégrité ni son indépendance, tandis que Christian essaie de se défaire de son obsession de contrôle et d’oublier son terrible passé. Mais bientôt, alors que tout semble leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité … Un happy-end est-il possible pour Christian Grey et Anastasia Steele ? Romantique, libératrice et totalement addictive, la trilogie Fifty Shades, dont Cinquante nuances plus claires est le dernier volume, vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

 

Avis : J’avais vraiment hâte de lire la suite de cette saga, j’avais trouvé les premiers tomes super, et je voulais vraiment connaître la fin !!

La fin du second tome était encore fraîche quand j’ai commencé celui-ci. J’avais vraiment hâte de savoir ce qui se passait exactement, car la fin nous laissait sur notre faim justement. Elle nous faisait entrevoir ce qui allait se produire, elle nous laissait imaginer sans nous dire exactement, et c’est très frustrant. Encore une fois, la voix du narrateur dans le prologue n’est pas celle d’Ana, et la scène qu’on nous décrit nous donne vraiment envie d’en apprendre plus sur le second personnage principal de ce roman !

Pour tous ceux qui n’ont pas lu le tome précédent, ne lisez pas ce que j’écris ici, attendez d’avoir lu le second ! Donc, Ana et Christian sont mariés, on peut s’attendre à ce qu’ils soient heureux, enfin, mais évidemment, ce ne serait pas marrant ! Christian et son passé continuent à se dévoiler petit à petit, jusqu’à ce qu’on découvre enfin toute l’histoire ! On comprend donc les réactions de Jack Hyde, les liens entre les personnes, les bizarreries dont on ne savait pas quoi faire. Mais, même si l’on connait tout de Christian, il reste assez mystérieux, dans la mesure où on peut se mettre à sa place, mais on ne peut pas vraiment savoir ce qui se passe vraiment dans sa tête. Ana décode très facilement ses réactions, c’est moins évident pour les lecteurs. L’amour d’Ana pour Christian déborde encore à nouveau de ce livre. On peut facilement tomber dans le stéréotype : on passe du livre porno (c’est à peu près ce que tout le monde pense quand j’en parle un peu autour de moi) au livre fleur bleue (quand j’explique un peu, on me dit que c’est cul-cul). Je me demande parfois comment on peut avoir des visions aussi différentes, ne pas s’ouvrir un peu et se dire : « Tiens, pourquoi je ne regarderai pas par curiosité ! ». C’est vrai qu’à nouveau, les filles qui ne supportent pas les « fleurs et chocolats » risquent de ne pas aimer énormément.

Les personnages principaux nous sont définitivement attachés dans ce tome. Malgré leurs efforts, ils ont vraiment du mal à accepter leurs différences. On peut déplorer certaines réactions – ce que les personnages eux-mêmes font. On peut aussi se dire que c’est un peu trop, mais pourquoi pas après tout ? On ne peut pas vraiment s’imaginer cette vie-là étant donné qu’on ne gagne pas 100 000 dollars toutes les heures ! Ana garde son caractère, comme dit Christian, elle paraît forte, mais ne s’en rend pas compte elle-même. Elle est un peu un stéréotype elle aussi : la femme qui ne voit que ses défauts, jamais ses qualités, et qui se sent immensément inférieure à celui qu’elle aime. Je ne dis pas que ça n’existe pas, évidemment. La famille Grey est attachante elle aussi, on retrouve Jack, qui passe évidemment pour le salaud intégral. L’explication de son histoire nous éclaire, mais il passe un peu pour un personnage manichéen. Elena … Elle finit en disgrâce, et on la déteste encore plus qu’au second tome. En fait, on pense à peu près la même chose qu’Ana à son propos.

L’histoire évolue vraiment vers autre chose dans ce tome. Le sexe est toujours présent (encore quelques scènes sado-maso), mais d’autres « genres », si on peut dire, se mêler à ce livre, et ça le rend assez intéressant – même si la scène ajoutée nous paraît assez surréaliste dans la mesure où elle ne nous arriverait certainement pas dans la vie.

Je pense que la fin est telle qu’on pouvait s’y attendre. Enfin, plus de frustration !  

Les ajouts à la toute fin du livre sont vraiment intéressants. Le premier est émouvant, et le deuxième nous donne un aperçu de la saga du point de vue de Christian. Cela aurait pu être intéressé, mais je pense que le point de vue d’Ana est plus proche du nôtre. Nous ne sommes pas comme Christian, un être exceptionnel de par sa réussite sociale. Donc, il aurait peut-être été plus difficile de nous mettre dans sa peau.

 

Une fin comme on pouvait s’y attendre, mais beaucoup de remous pour y parvenir. Une bonne saga, même si je ne pense pas qu’elle m’ait marqué à jamais !

2 commentaires »

  1. jaclyn dit :

    CE LIVRE SEMBLE SUPER!

    Dernière publication sur Pas de nouvelles bonnes nouvelles : Une secrétaire en péril (Episode 40: Autour du monde)

    • redbluemoon dit :

      Je l’ai trouvé super ! Ce n’est pas de la grande littérature mais on passe vraiment un bon moment en le lisant. Je suis contente si mon billet te donne envie de le lire ^^

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes