Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

La Liste de Siobhan Vivian

Classé dans : Avis littéraires — 22 janvier 2014 @ 17 h 25 min

La ListeGenre : Jeunesse

Editeur : Nathan

Année de sortie : 2013

Nombre de pages : 406

Synopsis : La Liste a encore frappé ! Classes de 3e, la plus moche : Danielle De Marco, Alias Dan the Man La plus belle : Abby Warner, Mention spéciale du jury pour avoir surmonté la génétique ! Classes de 2de, la plus moche : Candace Kincaid, Pour info, la beauté n’est pas qu’un question d’apparence. La plus belle : Lauren Finn, Tout le monde craque pour la nouvelle. Classes de 1re, la plus moche : Sarah Singer, A croire qu’elle fait tout pour être moche. La plus belle : Bridget Honeycutt, Quelle différence peut faire un été ! Classes de Terminale, la plus moche : Jennifer Briggis, (Roulement de tambour, s’il vous plaît !) Nommée quatre ans de suite, une première dans l’histoire de Mount Washington ! La plus belle, Margo Gable, Saluons notre nouvelle reine de la rentrée !

 

Avis : Même si le synopsis est ladite liste, il nous en apprend beaucoup sur ce qu’il pourrait se passer dans le livre. On pense imaginer assez bien les réactions des filles considérées comme moches, et de celles qui ont été jugées les plus belles. Le principe paraît déjà cruel avant même que l’on soit entré dans le livre. La couverture nous donne une idée de l’importance de la liste dans le lycée.

J’ai beaucoup aimé la façon dont est écrit le livre. On entre dans le point de vue de chaque fille chacune à son tour, et on comprend ce que la liste signifie pour elle, ce qu’elle change dans leur vie. Il est vraiment intéressant d’être dans la tête de chacune d’entre elles, parce qu’aucune ne réagit de la même façon. Elles sont très différentes, et on était mises sur la liste pour des raisons que l’on ne connaît pas, mais que l’on peut deviner parfois. Tout le long du livre, on se demande vraiment qui a écrit cette liste, comment cela va finir, si le bal se passera bien, ou si tout va dérailler à Mount Washington. On ne se rend pas bien compte, en le lisant, que l’on est, et que l’on reste au début de l’année. Tout ne se passe que sur une semaine. Cela montre bien l’influence de la beauté, les critères requis pour être belle, moche, et même pour se faire des amis. On se rend compte que le procédé est vraiment cruel, et qu’il fait faire des choses qu’elles n’auraient jamais faites à des filles qui n’ont rien demandé. A certains moments, on se sent même vraiment mal ! Et au fond, même si la proviseur tente de changer les choses, la liste est une tradition, et il est naturel pour elles de classer les filles, parce qu’elles savaient que cela se passait comme ça. J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Il n’y a pas de faux semblants, on voit la réalité de ce que peut provoquer ce genre de choses. Il est intéressant de se demander comment nous aurions réagi si nous avions été sur ce genre de liste, que ce soit en tant que moche ou en tant que belle.

Les filles présentées dans le livre sont très différentes les unes des autres, et elles ont toutes quelque chose d’attachant, et quelque chose qui fait qu’on a du mal à les cerner, ou à les apprécier pleinement. Danielle est une fille bien, sans problèmes, qui ne comprend pas pourquoi elle se retrouve sur la liste. Cela entraîne pour elle une série de problèmes qu’elle ne pensait pas avoir à affronter. Abby, quant à elle, est aux anges, et se rend compte qu’elle est comparée à sa sœur Fern, qu’elle échangerait bien contre celle de sa meilleure amie. Candace n’en revient pas d’être sur la liste après avoir tout fait pour y être, mais dans l’autre catégorie ! Lauren tombe des nues, et ne comprend pas tout de suite ce qui lui arrive. Sarah, la rebelle, réagit de façon provocante, et on ne peut pas s’empêcher de se dire qu’elle ne devrait pas le prendre autant au sérieux … Bridget se crée des problèmes. Jennifer ne semble pas si malheureuse que ça, et Margo s’imagine facilement être la reine du bal. Toutes ses filles vont évoluer au fil de l’histoire. Mais le pire dans tout cela, c’est de se rendre compte que les amitiés et les amours se font et se défont par rapport à la liste. Les filles ne sont pas appréciées ou dépréciées pour elles-mêmes, mais parce qu’elles sont sur un bout de papier qui les rangent dans des catégories de beauté et de mocheté arbitrairement. Cela illustre bien la société, qui ne jure que par l’apparence, et ne fait plus attention à ce que les gens sont réellement. Les femmes, mais les hommes aussi, sont catalogués, rangés dans des cases, et on ne cherche pas à en savoir plus. Et ce livre nous montre à quel point c’est dommage.

En ayant lu le livre, on ne sait pas vraiment comment tout va finir. Mais, on se rend bien compte que, malgré la bonne volonté de certaines, malgré l’espoir qu’elles se sont donné, rien n’a changé. Et on ne peut pas nier que c’est souvent comme cela que ça se passe …

 

En fin de compte, un livre que j’ai vraiment aimé, qui se lit rapidement et qui nous pousse à nous poser des questions sur ce que signifie être beau, et être moche. 

4 commentaires »

  1. Elsinka dit :

    Ce livre est dans ma PAL, j’espère l’apprécier tout comme toi.
    Merci pour cette chronique. ^_^

  2. Laeti1304 dit :

    Le thème de ce roman ne me tentait pas trop mais ta chronique titille ma curiosité… Pourquoi pas ;)

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes