Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Percy Jackson, tome 5 : Le dernier Olympien de Rick Riordan

Classé dans : Avis littéraires — 8 janvier 2014 @ 17 h 49 min

Percy Jackson, tome 5Genre :Fantasy, Jeunesse

Editeur : Albin Michel (Wiz)

Année de sortie : 2010

Nombre de pages : 426

Synopsis : Le sort des dieux est entre les mains de Percy. Toute l’année, Percy et son armée de demi-dieux se sont préparés à affronter les Titans. L’heure est venue. Les troupes de Cronos avancent vers Manhattan où l’Olympe est en danger. Tandis que Percy et ses amis luttent, ils savent que le temps est compté. La prophétie va s’accomplir : Percy prendra une décision qui condamnera ou sauvera le monde … « L’épisode final de la série commence avec une explosion et se poursuit dans un impressionnant feu d’artifice. » Publishers Weekly

 

Avis : J’avais hâte de savoir comment les aventures de Percy allaient se terminer, ce qu’on allait apprendre sur les autres personnages, si, enfin, Annabeth et Percy allaient s’avouer leur amour !

Toujours de nouveaux mythes, dont un vraiment spécial que je ne connaissais pas du tout et qui est rendu de façon assez comique (comme un peu tout d’ailleurs). Les Titans apparaissent, et c’est vrai que, décrits comme ils le sont, ils ont l’air effrayant, mais ce qui leur arrive les rend complètement ridicules à part Typhon, et on ne peut parfois pas s’empêcher de sourire en découvrant comment finit un Titan. Nous découvrons un nouveau dieu, qui est souvent oublié dans la mythologie, mais qui est pourtant essentiel. Un mythe essentiel est abordé, et utilisé par Percy : je ne m’y attendais pas du tout !

On peut noter que ce qui se passe est de plus en plus mature : les demi-dieux sont en pleine guerre, donc forcément confrontés à la mort, à l’injustice, au doute. Les transpositions d’une époque à une autre, comme celles de la guerre, ou de comment faire pour que les mortels ne se rendent compte de rien, sont vraiment bien faites. Mais, d’un autre côté, le style est toujours enfantin, le comique émerge de presque toutes les situations, et cela donne un contraste particulier. Même quand c’est sérieux, le style dédramatise un peu.

Les personnages sont égaux à eux-mêmes. Des gros plans sont faits sur certains personnages secondaires, comme Beckendorf et Silena. Les dieux aussi se révèlent peu à peu, et l’on retrouve des personnages qui avaient disparu de la série quelques tomes auparavant. On comprend enfin pourquoi le personnage de Rachel est devenu important. Comme ils sont en pleine guerre, certains demi-dieux disparaissent, et on ne peut pas s’empêcher d’avoir un petit pincement au cœur.

Dans ce tome, beaucoup de choses sont révélées, et on se retrouve avec beaucoup d’histoires parallèles qui se dévoilent un peu toutes en même temps : le passé de Luke, celui d’Hadès, ce que cache Annabeth, ce que cache Rachel. Toutes les réponses finissent par arriver. On s’attend à certaines, mais pas à d’autres. C’était intéressant de percer enfin tous les secrets de la série ! (que je ne révélerais pas, évidemment !)

La fin est vraiment inattendue ! Je n’aurais jamais pensé à ça. Et finalement, on comprend que les aventures de Percy ne sont pas terminées !

 

En définitive, un dernier tome qui vaut vraiment le coup, et qui met fin à (presque) tous nos questionnements ! Une bonne fin de saga !

2 commentaires »

  1. Melliane dit :

    Ah cette série… Je n’ai jamais tenté les romans je dois dire mais j’ai vu le film. Je me demande quel sentiment me laisserait la série mais j’aime beaucoup ce genre d’histoire. Contente que celui-ci t’ai plu avec toutes les révélations.

    • redbluemoon dit :

      J’ai bien aimé, mais c’est vrai que le style est un peu enfantin, et que parfois, c’est un peu trop facile … Mais, c’est très bien, c’est intéressant, et on s’amuse quand même ^^ je n’ai pas vu les films, et je ne pense pas les voir (apparemment, ils ne correspondent pas du tout aux livres). Si tu lis la série, j’espère qu’elle te plaira !

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes