Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

J’aurais adoré être ethnologue … de Margaux Motin

Classé dans : Avis littéraires — 21 décembre 2013 @ 13 h 47 min

J'aurais adoré être ethnologue ... Genre : Bande-dessinée, Humoristique

Editeur : Marabout (Marabulles)

Année de sortie : 2009

Nombre de pages : 135

Synopsis : … j’aurais étudié la symbolique de la chaussure à talon chez les pygmées, observé la fréquence d’épilation des femmes en Amazonie, établi une typologie du bébé morue dans les sociétés inuit, j’aurais même probablement appris à construire une pirogue avec une bretelle de soutif et une tong, et pris des cuites à l’alcool de manioc. La vie aurait été une course folle, une nuit d’ivresse interminable, un vaste champ de possibles ! Mais je suis une grosse feignasse, je vomis quand je suis soûle et j’ai peur des guêpes. Et puis, de toute façon, tout ce que je sais faire, c’est dessiner …

 

Avis : Je ne connaissais pas vraiment cette BD, je n’en avais jamais entendu parler, elle m’a été prêtée hier et j’avoue l’avoir dévorée ! Je n’aime pas trop les BD à part Maliki, (et Tintin) mais là, j’ai bien aimé !

Le personnage, qui porte le même nom que l’auteur est la femme typique qui se serait rêvée autrement, mais qui fait ce qu’elle veut vraiment, ici, dessiner. Elle aime les chaussures, parle de tout avec ses copines, il lui arrive des tas de choses pas sympas, et ça nous fait rire. Elle vient d’avoir un enfant et raconte ses déboires avec sa petite fille et son mari. Elle est attachante, un peu gaffeuse et hilarante à certains moments. Ces histoires sont assez diverses, elle parle de beaucoup de choses différentes et n’a aucun tabou. Certaines de ses aventures sont assez rocambolesques, et sa mère est un peu comme toutes les mères (rien ne va, tu devrais faire comme ça, n’oublie pas ça). Son père n’est pas très présent, et même carrément absent, il n’apparaît qu’à la fin. On se reconnaît dans certaines histoires, on se dit : « ça m’est déjà arrivé ça ! » ou « Je m’y vois bien ! ». L’héroïne peut quand même paraître un peu superficielle parfois.

Le dessin est super, et j’avoue que je me suis souvent entendu dire que les chaussures étaient belles ! L’écriture est parfois compliquée à déchiffrer, mais cela n’enlève rien à l’impression générale du livre. On parcourt bien la vie d’une illustratrice et ses déboires, et cela donne envie de lire les autres livres de cette auteure.

Les scènes qui m’ont le plus fait rire sont celles avec sa fille ! Elle est vraiment très mignonne, et on se dit qu’on en aimerait bien une comme ça aussi plus tard (même si elle les réveille tôt le matin, et même si elle est un peu agaçante parfois). La façon dont elle parle à sa mère parfois m’a vraiment fait rire, et la réaction du personnage aussi.

 

C’est une bonne BD détente, fraîche, qui nous fait passer un bon moment. J’ai aimé, même si je préfère quand même Maliki. Je pense lire les tomes suivants !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes