Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Cinquante nuances de Grey, tome 1 de E. L. James

Classé dans : Avis littéraires — 17 décembre 2013 @ 20 h 15 min

Cinquante nuances de Grey, tome 1Genre : Littérature de charme, Romance, Contemportaine

Editeur : Editions de Noyelles

Année de sortie : 2013

Nombre de pages : 551

Synopsis : Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais. Lorsque Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime chef d’entreprise Christian Grey, elle est à la fois séduite et profondément intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Naïve et innocente, Ana est troublée de constater qu’elle est follement attirée par cet homme. Quand il lui suggère de garder ses distances, elle ne l’en désire que davantage. Mais Grey est tourmenté par ses démons intérieurs et le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure que Grey tient à dissimuler …

 

Avis : Quand j’ai vu que la littérature de charme était à la mode, je me suis dit que, pour une fois, je ne tenterais pas un nouveau genre littéraire. Cela ne m’attirait pas du tout, je ne voyais pas l’intérêt. Et puis, est arrivée une amie qui m’a dit qu’il fallait vraiment que je le lise, qu’elle avait adoré. Je ne pouvais plus reculer ! Et bien, j’ai adoré, contrairement à ce que je m’étais imaginé !

J’ai appréhendé cette lecture, en me demandant ce que j’allais y trouver, étant donné que mon amie m’avait dit que c’était une relation assez particulière. Mais finalement, je l’ai trouvé spéciale mais assez poétique en même temps. Il n’y a pas que ça, il n’y a pas que des scènes SM, et les scènes de sexe ne sont pas omniprésentes. Souvent, Ana se pose des questions sur Christian, ou dialogue avec lui par mails (ce que j’apprécie particulièrement parce qu’ils parlent vraiment, ouvertement, et leur relation avance grâce à cela). L’histoire est intéressante, parce que l’on se demande vraiment ce qui arrivera par la suite, on ne peut pas s’empêcher de tourner les pages de plus en plus vite pour savoir ce que va décider Ana, pour découvrir la vie de Christian et voir leur romance évoluer. L’auteure a choisi de faire raconter l’histoire par Ana, ce qui nous permet de nous identifier facilement : qu’est-ce que l’on ferait à sa place ? comment verrait-on la situation ? est-ce que l’on choisirait de rester ? ne sommes-nous pas aussi jalouses qu’elle ?

L’histoire de Christian, son passé, le fait qu’il soit très mystérieux et très étrange, tout cela donne envie de poursuivre la lecture sur le champ, sans attendre, sans pause ; dès que l’on doit s’arrêter, on attend le moment de reprendre le livre, de pouvoir en apprendre plus. L’auteure a le don de finir ses chapitres d’une façon assez frustrante, toujours au moment où quelque chose de nouveau arrive. Souvent, on mord dans le suivant pour avoir un aperçu de ce qui vient, et finalement, on se rend compte qu’on la finit avant d’avoir réalisé qu’on l’avait commencé !  

La première fois que l’on découvre Ana, on ne s’imagine pas encore bien comment elle est en réalité. Mais, au fur et à mesure, on découvre une héroïne assez énervante, qui ne se rend pas compte des choses qui l’entourent, qui se sous-estime toujours, et qui fait des remarques parfois puériles. J’ai eu l’impression qu’elle évoluait dans le livre, puisqu’à un moment, je me suis attachée à elle, et elle ne m’a plus que rarement agacé. A la fin, elle n’est plus la même, elle a changé, et elle comprend ce qu’implique tout ce qui lui est arrivé et ce qu’elle a fait. Christian quant à lui, reste obscur, même à la fin du premier tome. On ne comprend pas tout, et on a envie de savoir !! Mais Ana ne parvient pas à le faire parler suffisamment pour satisfaire notre curiosité. L’auteure joue sur ce personnage : on pense l’avoir cerné, mais finalement, il change radicalement d’attitude. Il semble avoir plus de deux facettes différentes dans une même personnalité. Et il donne envie de mieux le connaître. 

Bien sûr, il y a des scènes sexuelles. Mais, même si Christian et Ana sont censés être engagés dans une relation SM, il y a très peu de scènes de ce genre. Ce peut être choquant pour les punitions et ce qui est utilisé, mais sinon, pas tellement. Quelque chose m’a choqué, ou en tout cas m’a paru très étrange, mais je ne vous dirai pas quoi, ce ne serait pas marrant. Il la considère comme une femme, et à cause de ce quelque chose, elle se considère comme … autre chose. Elle porte un jugement assez dur sur elle-même. Ces scènes sont souvent inattendues, et l’auteure ne mâche pas ses mots, les « vulgaires » étant quand même souvent attribué à ses personnages.  

La fin est très, très, très frustrante !!!!! ça ne devrait pas être permis de finir un livre de cette façon : elle donne envie de commencer le tome suivant tout de suite, et quand on ne l’a pas à disposition … Elle est vraiment bien faite, et on sait déjà que ça ne peut pas finir comme ça, que le deuxième tome va forcément apporter quelque chose de nouveau.

 

En fin de compte, un tome très attrayant, une véritable surprise, qui donne envie de dévorer la saga le plus vite possible !! Avis aux amateurs et à ceux qui ne savent pas encore ce que c’est !

4 commentaires »

  1. céline dit :

    C’est une lecture que j’avais appréciés. Osée, certes, mais qui a eu au moins l’audace de lever des tabous!!!

  2. céline dit :

    Oui! J’ai lu la trilogie! Elle a le mérite de maintenir le cap et de rester fidèle à ses personnages.
    Dans le même genre, j’ai préféré la saga Crossfire de Sylvia Day.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes