Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Percy Jackson, tome 1 : Le Voleur de foudre de Rick Riordan

Classé dans : Avis littéraires — 21 juillet 2013 @ 20 h 22 min

Percy Jackson, tome 1 : Le Voleur de foudre de Rick Riordan dans Avis littéraires couv8986425-202x300Genre : Jeunesse, Fantastique

Editeur : Albin Michel

Année de sortie : 2008

Nombre de pages : 424

Synopsis : Être un demi-dieu, ça peut être mortel … Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d’avoir dérobé l’éclair de Zeus ! Pour rester en vie, s’innocenter et découvrir l’identité du dieu qui l’a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.

 

Avis : Cela faisait longtemps que je voulais lire la saga des Percy Jackson. J’adore la mythologie grecque et je voulais voir ce qu’en avait fait l’auteur.

J’ai un avis assez mitigé sur ce livre. D’un côté, il est bien fait. Il y a de bonnes références aux différents mythes grecs (comme les Chimères, Cerbère, Méduse, et d’autres) que, parfois, l’on redécouvre. Le ton est assez léger, et j’ai ri à certains moments. Les dieux grecs sont assez conformes à ce que l’on pourrait attendre d’eux dans les temps modernes (même si je ne m’attendais pas à la tenue de Poséidon …). Il est assez original d’inventer une histoire où l’Olympe se déplace au fil des années de civilisations en civilisations, même si c’est un peu gros. On retrouve les lieux typiques des mythes grecs : l’Olympe, les Enfers, le Tartare.

Mais d’un autre côté, certaines scènes sont vraiment trop faciles. Les scènes d’action durent peu de temps, et Percy, même s’il est plus que débutant, vainc toujours. J’ai été un peu gênée par cette facilité. C’est assez enfantin. Le dénouement est très prévisible et il est évident de qui est l’ami qui trahit le héros. Par contre, souvent, je n’ai pas eu l’impression que Percy avait 12 ans. Je lui en aurais donné 15 minimum. Il réagit rarement comme un enfant.

Percy Jackson est un personnage sympathique, très intelligent et plein d’humour. Ses remarques quand il découvre les monstres ou les dieux m’ont souvent fait rire. Il est comme tous les héros : courageux sans le savoir, modeste et sûr qu’il vaut rien. De ce point de vue là, c’est un personnage assez classique. Comme pour tous les autres, certaines choses qui sautent aux yeux des lecteurs échappent complètement à Percy. Les personnages secondaires sont tout aussi sympathiques que le héros : Annabeth et Grover. Annabeth est la Mademoiselle-Je-Sais-Tour de l’histoire, c’est un peu l’Hermione Granger du livre. Elle n’est pas agaçante pour autant, et même attachante. Elle aussi fait bien plus que son âge. Quant à Grover, comme Percy, il est très drôle. C’est un personnage à part, original puisque différent de tous les autres.

 

En définitive, un bon premier tome de saga, même si c’est assez prévisible et un peu enfantin. Je lirai quand même la suite avec plaisir.    

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes