Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Chroniques des Enchanteurs, tome 3 : 18 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl

Classé dans : Avis littéraires — 23 mai 2013 @ 22 h 35 min

Chroniques des Enchanteurs, tome 3 : 18 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl dans Avis littéraires couv25948382-187x300Genre : Fantastique, Jeunesse

Editeur : Hachette, Black Moon

Année de sortie : 2011

Nombre de pages : 570

Synopsis : « Je pensais que rien ne me surprendrait plus. Jamais. Que Lena et moi avions connu le pire, survécu à l’impossible. Mais ces derniers temps, notre bonne vieille bourgade de Gatlin est en proie à une série de fléaux dignes de l’Apocalypse. Il y a aussi ces cauchemars et ces visions étranges qui ne cessent de me hanter. Et toutes ces choses que j’oublie, ces moments où je ne me reconnais plus moi-même. La malédiction de la lune, les Enchanteurs des Ténèbres, la Garde Suprême : quelle est ma place, à moi, dans tout cela ? » Aimer envers et contre tout. Même son propre destin ?

 

Avis : Comme j’avais vraiment adoré le tome précédent, je me suis dit que celui-ci devait être aussi bien (peut-être même mieux). J’ai trouvé la couverture très attirante, très jolie. J’ai mis du temps pour embrayer sur ce tome (pourquoi ? Aucune idée !), c’est la raison pour laquelle j’ai dû relire toute la saga.

J’ai bien aimé ce tome, que j’ai trouvé assez différent des autres. Lena et Ethan ne se cherchent plus et savent pertinemment qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Plus de faux semblants, plus de disputes, plus de fuites, ni de course poursuite : enfin ! Une relation « normale », dans un monde complètement détruit après la Dix-Septième Lune. Plus de Lena agaçante, mais un Ethan de plus en plus perdu. Ce dernier « évolue » beaucoup dans ce tome, dans le sens où sa vie change complètement. On a vraiment du mal à comprendre ce qui lui arrive. A la fin, on se rend finalement compte que c’était logique, et on découvre le génie des auteures. Le monde décrit par ce tome est vraiment apocalyptique, facile à imaginer et assez terrifiant.

Par contre, j’ai trouvé quelques longueurs à ce tome, longueurs que je n’avais pas trouvé dans les livres précédents. J’ai peut-être un peu moins accroché, en tout cas au début. Comme toujours, j’ai mis plus de temps à lire la première partie (pour entrer dans l’histoire, etc), et à partir du milieu, ça a été tout seul ! J’étais vraiment dedans, j’ai eu du mal à lâcher le livre. Les derniers chapitres sont vraiment captivants. La dernière scène de la Temporis Porta, avec Marian, m’a fait sortir de l’histoire, j’avais l’impression d’être dans un autre livre. C’était un peu comme un thriller, haletant, plein de suspense : qui est l’Unique qui en vaut deux, qui est la Roue de Fortune, que veut Abraham, comment tout cela va finir, Ethan est-il vraiment obligé de faire ce qu’il doit faire ? Encore des secrets, quelques réponses, et des personnages auxquels je suis toujours autant attachée (Lena, Macon …). Amma est un peu étrange dans ce tome, Liv en est un peu absente, Marian est différente et le sort de Ridley et Link m’a attristé.

 

Ce tome est donc différent mais tout de même excellent. J’ai hâte de connaitre la suite !

Un commentaire »

  1. Justine GIRAUD dit :

    Tu peux retrouver ma chronique sur mon blog : http://black-moon-at-midnight.skyrock.com/ mais dans un fond c’est à peu près pareille que toi mon ressenti.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes