Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Archive pour mai, 2013

La Sélection, tome 1 de Kiera Cass

Posté : 30 mai, 2013 @ 5:03 dans Avis littéraires, Coup de cœur | 2 commentaires »

La Sélection, tome 1 de Kiera Cass dans Avis littéraires couv1189781-186x300Genre : Jeunesse, Romance

Editeur : Robert Laffont

Année de sortie : 2012

Nombre de pages : 344

Synopsis : 35 Candidates.1 Couronne. La compétition de leur vie. Trois cents ans ont passé et les Etatss-Unis ont sombré dans l’oublie. De leurs ruines est née Illeá, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne. Elles sont trente-cinq jeunes filles : la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras … Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés … Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.   

 

Avis : Tout d’abord, la couverture m’a attirée. Je la trouvais mystérieuse, énigmatique. Pourquoi autant de miroirs et pourquoi se cache-t-elle le visage ? J’ai ensuite lu le synopsis, et je me suis dit : « Elle va vraiment lâcher son copain juste parce qu’elle rencontre un prince ?! » J’ai eu peur d’être déçue et par le personnage, et par l’histoire. J’ai hésité à le lire jusqu’à ce que l’on me propose de me le prêter.

Je peux vous dire que le synopsis est un peu mensonger : America ne lâche absolument Aspen pour le Prince. L’action est trop résumée, et on peut croire des choses, imaginer comment ça se passe. On a tout faux. J’ai rarement lu un livre aussi prenant, je n’arrivais plus à le lâcher ! Je suis complètement rentrée dans l’histoire, je me suis laissée emporter, et j’ai vraiment, vraiment adoré ! C’est un gros coup de cœur !

J’ai d’abord trouvé l’histoire originale. Imaginer les Etats-Unis, le pays le plus puissant au monde actuellement, ruiné, détruit et transformé en une monarchie, il fallait le faire ! Le déroulement historique des faits est tout à fait cohérent. Le système de castes est typique de la dystopie, mais cela n’enlève rien, pour moi, à l’originalité de l’histoire. De plus, la romance m’a paru différente de celle que l’on voit d’habitude (je peux me tromper, je n’en lis pas souvent !). Je trouve que c’est assez subtil, et que les autres sujets abordés dans le livre n’en pâtissent pas, même si l’histoire d’amour tient une place importante.

Je me suis beaucoup attachée à America (la narration à la première personne aide). Elle me fait bien rire et on se rend vite compte qu’elle se sous-estime tout le temps et qu’elle ne se rend pas compte de l’impact qu’elle a sur les gens. Il est très facile, parfois, de s’identifier à elle (dans ce qu’elle ressent, comment elle le ressent et comment elle l’exprime). Comme la plupart des personnages le disent, elle a la carrure d’une princesse (et j’espère franchement que c’est elle qui finira par obtenir la couronne !). Le Prince est également attachant : je me suis dit qu’ils allaient bien ensemble et qu’elle ferait mieux d’oublier Aspen, que j’ai apprécié au début, mais qui m’a énervé par la suite. Les autres candidates ne sont pas vraiment mises sur le devant de la scène (je crois que le nom de toutes n’apparait pas), excepté Marlee et Celeste. L’auteure a voulu faire de cette dernière la fille que l’on ne peut pas s’empêcher de détester, la garce qui ne possède pas une once de gentillesse en son for intérieur. Quant à Marlee, je crois deviner ce qu’elle cache à America … La petite May est très attachante, même à travers ses lettres, les trois servantes d’America le sont également.

 

Je n’ai jamais lu de dystopie avant celle-ci mais, si elles sont toutes aussi biens, je vais m’y mettre ! Je le conseille à tous, il vaut vraiment le coup !

Chroniques des Enchanteurs, tome 4 : 19 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl

Posté : 29 mai, 2013 @ 11:24 dans Avis littéraires | Pas de commentaires »

Chroniques des Enchanteurs, tome 4 : 19 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl dans Avis littéraires couv62583421-187x300Genre : Fantastique, Jeunesse

Editeur : Hachette, BlackMoon

Année de sortie : 2012

Nombre de pages : 437

Synopsis : « Je n’aurais jamais cru que tout finirait comme ça. Que je mourrais si jeune. Et pourtant … Depuis que je me suis jeté du haut du château d’eau, j’ai tout perdu. Ma vie, ma famille, mes amis. Et surtout Lena. Je suis mort pour sauver Gatlin. Je pensais que c’était mon destin. Maintenant, je n’en suis plus si sûr. Dans l’au-delà, certaines choses s’éclaircissent : je n’aurais peut-être pas dû mourir. Mais qui a voulu ma disparition dans ce cas ? Et pourquoi ? Je dois rejoindre l’Enchanteresse que j’aime plus que tout au monde … quel que soit ce monde. Je dois retrouver Lena et le monde des Mortels. Quel qu’en soit le prix. » L’Amour pourra-t-il vaincre la Mort ?

 

Avis : Comme toujours, j’ai trouvé la couverture très jolie et, cette fois, un peu différente des autres. Et je me suis dépêchée de commencer ce tome, la fin du précédent étant assez inattendue. Je me demandais bien comment la saga allait finalement se terminer.

L’histoire m’a d’abord paru exagérée, tout comme ce que devait faire Ethan. Et quand j’ai vu que le tome était séparé en trois parties, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Twilight (le dernier tome est exactement pareil du point de vue du découpage). J’espérais vraiment que ça ne se finirait pas par : « Ils vécurent heureux ensemble pour l’éternité ». Cette fin m’aurait semblé franchement incohérente : il n’y a aucune notion d’immortalité chez les Enchanteurs. Mais finalement, les pièces du puzzle s’emboitent parfaitement et l’histoire est complètement cohérente. Des éléments des tomes précédents se retrouvent dans celui-ci, on comprend l’importance de certains détails. C’est là également que l’on se rend compte de l’intérêt de la nouvelle Sublimes Lunes. Les personnages qui y apparaissent se retrouvent dans l’intrigue, ont un rôle à jouer dans l’histoire principale. Je ne me suis pas ennuyée du tout ! Il y a quelques temps morts, quelques moments où l’on se demande où l’on est mais l’action reprend vite le dessus. 

La quête d’Ethan m’a fait penser aux classiques de la Fantasy, où le héros doit passer par quelques péripéties et, quand il pense avoir réussi le plus dur, se retrouve en face d’un obstacle énorme qu’il se demande comment dépasser. Ces obstacles, d’ailleurs, sont assez particuliers. Il n’a pas besoin de force physique mais d’intelligence. Et, comme il fallait s’y attendre, il parvient à tous les franchir avec plus ou moins de difficulté (plutôt moins d’ailleurs ; ça semblait presque trop facile !)

J’ai aimé retrouvé des personnages disparus et même des personnages que l’on ne pourrait rencontrer que dans l’Autre Monde comme Lila Evers. Le passage d’Ethan dans l’au-delà est bref, mais il lui permet de retrouver sa Tante Prue et sa mère, que l’on découvre vraiment pour la première fois. D’autres personnages reviennent comme Ridley, qui était partie après avoir retrouvé ses pouvoirs d’Enchanteresse des Ténèbres. La concernant, j’aurais aimé connaitre le mot de la fin sur son histoire avec Link. Ils se cherchent mais font semblant de ne pas vouloir se trouver. C’est dommage de ne pas savoir comment ça finit, même si l’on a une petite idée dans la dernière scène où ils apparaissent. Macon, comme dans tous les autres tomes, est celui qui sauve la mise à tout le monde. Je ne sais pas pourquoi mais j’aime particulièrement ce personnage. Il me semble différent des autres, unique en son genre et aussi indispensable à l’histoire que Lena ou Ethan. Dans ce tome, on découvre également un autre visage d’Amma, présagé à la fin de 18 Lunes. On découvre les fissures de la femme forte, qui cache quelqu’un qui a besoin d’Ethan, autant que lui a besoin d’elle. L’histoire d’amour entre Liv et John est assez proche de celle d’Ethan et Lena du point de vue de son intensité, intensité qui m’a bouleversé dans la scène du cimetière de Greenbrier, avec Ethan, Lena et Link.

Pour une fois, j’ai aimé être dans la tête de quelqu’un d’autre qu’Ethan et je me suis demandée à quoi ressemblerait toute l’histoire racontée par Lena. Ce serait intéressant de tout redécouvrir par ses yeux. J’ai particulièrement aimé le Livre 2.

La fin est triste mais prévisible. D’un côté, c’était logique ; de l’autre, on regrette tout de même que ça finisse comme ça. J’ai aimé la dernière scène, touchante et qui clôt parfaitement la saga.

 

Un dernier tome haut en couleurs et surprenant, dont la fin est prévisible mais qui place tout de même définitivement Les Chroniques des Enchanteurs dans mes sagas préférées !    

Chroniques des Enchanteurs, tome 3 : 18 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl

Posté : 23 mai, 2013 @ 10:35 dans Avis littéraires | 1 commentaire »

Chroniques des Enchanteurs, tome 3 : 18 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl dans Avis littéraires couv25948382-187x300Genre : Fantastique, Jeunesse

Editeur : Hachette, Black Moon

Année de sortie : 2011

Nombre de pages : 570

Synopsis : « Je pensais que rien ne me surprendrait plus. Jamais. Que Lena et moi avions connu le pire, survécu à l’impossible. Mais ces derniers temps, notre bonne vieille bourgade de Gatlin est en proie à une série de fléaux dignes de l’Apocalypse. Il y a aussi ces cauchemars et ces visions étranges qui ne cessent de me hanter. Et toutes ces choses que j’oublie, ces moments où je ne me reconnais plus moi-même. La malédiction de la lune, les Enchanteurs des Ténèbres, la Garde Suprême : quelle est ma place, à moi, dans tout cela ? » Aimer envers et contre tout. Même son propre destin ?

 

Avis : Comme j’avais vraiment adoré le tome précédent, je me suis dit que celui-ci devait être aussi bien (peut-être même mieux). J’ai trouvé la couverture très attirante, très jolie. J’ai mis du temps pour embrayer sur ce tome (pourquoi ? Aucune idée !), c’est la raison pour laquelle j’ai dû relire toute la saga.

J’ai bien aimé ce tome, que j’ai trouvé assez différent des autres. Lena et Ethan ne se cherchent plus et savent pertinemment qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Plus de faux semblants, plus de disputes, plus de fuites, ni de course poursuite : enfin ! Une relation « normale », dans un monde complètement détruit après la Dix-Septième Lune. Plus de Lena agaçante, mais un Ethan de plus en plus perdu. Ce dernier « évolue » beaucoup dans ce tome, dans le sens où sa vie change complètement. On a vraiment du mal à comprendre ce qui lui arrive. A la fin, on se rend finalement compte que c’était logique, et on découvre le génie des auteures. Le monde décrit par ce tome est vraiment apocalyptique, facile à imaginer et assez terrifiant.

Par contre, j’ai trouvé quelques longueurs à ce tome, longueurs que je n’avais pas trouvé dans les livres précédents. J’ai peut-être un peu moins accroché, en tout cas au début. Comme toujours, j’ai mis plus de temps à lire la première partie (pour entrer dans l’histoire, etc), et à partir du milieu, ça a été tout seul ! J’étais vraiment dedans, j’ai eu du mal à lâcher le livre. Les derniers chapitres sont vraiment captivants. La dernière scène de la Temporis Porta, avec Marian, m’a fait sortir de l’histoire, j’avais l’impression d’être dans un autre livre. C’était un peu comme un thriller, haletant, plein de suspense : qui est l’Unique qui en vaut deux, qui est la Roue de Fortune, que veut Abraham, comment tout cela va finir, Ethan est-il vraiment obligé de faire ce qu’il doit faire ? Encore des secrets, quelques réponses, et des personnages auxquels je suis toujours autant attachée (Lena, Macon …). Amma est un peu étrange dans ce tome, Liv en est un peu absente, Marian est différente et le sort de Ridley et Link m’a attristé.

 

Ce tome est donc différent mais tout de même excellent. J’ai hâte de connaitre la suite !

Chroniques des Enchanteurs, T. 2.5 : Sublimes Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl

Posté : 13 mai, 2013 @ 7:45 dans Avis littéraires | 3 commentaires »

Genre :  Fantastique, JeunesseChroniques des Enchanteurs, T. 2.5 : Sublimes Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl dans Avis littéraires couv1901397-187x300

Editeur : Hachette, Black Moon

Année de sortie : 2013

Nombre de pages : 62

Synopsis : Ce jour-là, mon meilleur ami Link n’a pas réussi à finir son petit déjeuner gargantuesque. Ce jour-là, Link s’est rendu compte qu’il avait changé physiquement : quelques centimètres supplémentaires, un visage plus mature… Ce jour-là, il a appris qu’il se transformait en incube. Le premier et unique « Linkube » de Gatlin. Gatlin, cette délicieuse petite bourgade du sud des États-Unis où mon histoire avec Lena l’Enchanteresse avait commencé.

 

Avis : Lecture totalement imprévue, ce livre m’a sauté aux yeux quand je l’ai vu la première fois sur Livraddict. Je m’étais déjà dit qu’il était dommage que certains livres ne soient que des ebooks et ne sortent pas en français (et en « vrai » !). Je l’ai donc lu dès qu’il est sorti.

C’est une petite nouvelle qui se rattache très bien à l’histoire générale, puisqu’elle parle bien de l’intrigue, que l’on retrouve les personnages et les changements qu’ils ont connu. Elle ne lui apporte pas grand-chose pourtant, dans la mesure où un personnage apparait et disparait en quelques pages et que la seule vraie information importante est peut-être la découverte de Link à la fin, le renversement de situation et la solution au problème, et encore, puisque cela nous apprend seulement les nouvelles capacités de Link et que Macon est devenu son mentor.

Sinon, l’écriture est toujours la même, on ne parle absolument pas des personnages principaux, si ce n’est pour les mentionner et excepté à la fin. Je trouve intéressant que les auteures se concentrent sur un personnage en particulier, ceux qui l’entourent, ce qu’il aime dans la vie. Mais, peut-être aurait-il été mieux que le narrateur soit le principal intéressé ?

On en apprend aussi un peu plus sur Ridley, sur ses sentiments généraux et sur ceux qu’elle nourrit envers Link et on découvre un autre aspect de Macon : un mentor qui sait écouter mais qui sait aussi expliquer, faire comprendre.

 

En définitive, un tome qui nous en apprend un peu plus sur la vie de Link et ses nouvelles capacités. Pas indispensable mais agréable.  

Chroniques des Enchanteurs, T. 2 : 17 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl

Posté : 7 mai, 2013 @ 9:33 dans Avis littéraires, Coup de cœur | Pas de commentaires »

Chroniques des Enchanteurs, T. 2 : 17 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl dans Avis littéraires couv634545331-187x300Genre : Fantastique, Jeunesse

Editeur : Hachette, Black Moon

Année de sortie : 2010

Nombre de pages : 567

Synopsis : « Je n’aurais jamais imaginé que Lena pourrait me fuir ou me cacher des choses. Qu’un jour arriverait où nous ne nous comprendrions plus. Mon statut de Mortel m’interdisait l’accès au monde des Enchanteurs, mais était-ce une raison pour rompre tout lien ? Après le désastre du seizième anniversaire de Lena, j’avais pensé que l’aimer et la soutenir suffiraient. Mais il fallait croire que je m’étais trompé. Et que notre amour, indestructible hier, était à présent voué à l’échec … » L’amour est-il plus fort que le destin ?

 

Avis : Ayant beaucoup aimé le premier tome, je me souviens avoir sauté sur le deuxième qu’à l’époque, j’avais adoré, encore plus que le premier tome !

Et en effet, ce deuxième tome est à la hauteur du premier ; il le dépasse même ! Je n’arrivais plus à m’arrêter de lire ! L’histoire est captivante, on entre vraiment dans l’action, le livre nous transporte ailleurs, dans d’autres univers, dans les Tunnels, en Caroline du Sud, dans une forêt enchanteresse ou une rue lugubre, des lieux divers et plus ou moins faciles à imaginer.

Définitivement, ce style d’écriture est vraiment adapté à ce livre. Il permet de très facilement s’identifier aux personnages. On a l’impression d’être avec eux, on les suit partout où ils vont, un peu comme si, comme Macon, nous avions un Boo Radley, un animal d’Enchanteur à travers les yeux de qui nous verrions tout ce qui se passe.

J’ai pris un réel plaisir à lire ce livre. D’un côté, je n’avais pas envie qu’il se termine ; de l’autre, j’avais hâte pour commencer la suite et savoir ce qu’il se passe, ce qu’il va encore arriver à Lena et Ethan. Le dernier chapitre donne encore plus envie de lire tout de suite les premières pages de 18 Lunes ! Tant de secrets sont révélés dans ce tome ! Les pièces du puzzle 16 Lunes s’emboitent toutes seules et on se pose tout un tas de nouvelles questions dont on espère trouver les réponses dans la suite.

Dans ce tome, nous découvrons de nouvelles sortes d’ »Enchanteurs » comme les Evos, ou le fameux John. Cela apporte encore plus de fascination à l’univers de 16 Lunes. On découvre d’autres choses, des personnages changent, en bien comme en mal, mais surtout, de nouveaux personnages apparaissent, des personnages intéressants. Liv est attachante, même si, parfois, son côté Mademoiselle-je-sais-tout la rend agaçante. J’ai eu de la peine pour elle à certains moments … Lena change beaucoup dans ce tome : elle est parfois agaçante, et parfois comme dans 16 Lunes. Elle est certaine d’être mauvaise, comme dans le premier tome mais là, c’est bien pire. Ethan reste le même et apprend de nouvelles choses. On rencontre (enfin !) sa mère et on en apprend beaucoup plus sur elle, ainsi que sur Macon, qui était si mystérieux dans le premier tome. Amma et Marian sont égales à elles-mêmes, même si quelque chose a changé, étant donné qu’Ethan n’a plus le choix de faire ce qu’il veut. Mais, concernant les personnages, j’ai surtout adoré ce tome pour la surprise qu’il nous réserve juste avant la Dix-Septième Lune ! La fin, comme je l’ai dit plus haut, donne vraiment envie de directement commencer le tome suivant. Même si des réponses ont été données, de nouvelles questions ont été posées et le mystère reste complet !

 

C’est donc un très bon deuxième tome, meilleur que le premier, qui fait de cette saga une des meilleures que j’ai lues pour le moment ! (Pourvu que ça dure !)

12
 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes