Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Shadow Lady, T. 1 de Masakazu Katsura

Classé dans : Avis littéraires — 14 avril 2013 @ 23 h 55 min

Genre : Manga, ShonenShadow Lady, T. 1 de Masakazu Katsura dans Avis littéraires shadowlady01-185x300

Editeur : Tonkam

Année de sortie : 1997

Nombre de pages : 191

Synopsis : Aïmi, une jeune fille timide et réservée, se transforme la nuit en une super voleuse grâce à une boîte de fard à paupière magique. Elle vole par amour du risque, et bientôt par amour d’un jeune policier, nommé Bright, qui a juré de l’arrêter…

 

Avis : Je me suis dit qu’il fallait peut-être que j’essaie de lire des mangas un peu plus vieux que ceux que je lis d’habitude. Celui-ci m’a paru intéressant.

J’ai trouvé les graphismes très bien. Les visages sont expressifs, les vêtements sont bien dessinés. On comprend bien l’histoire, l’écriture est tout à fait lisible et le manga se lit tout seul. L’idée est peu originale (elle m’a beaucoup fait pensé à Catwoman qui cherche à échapper à Batman et à la police) mais elle est bien exploitée.  

Les personnages sont un peu caricaturaux mais on s’attache facilement aux héros. Aimi peut apparaitre un peu schizophrène, une espèce de Dr. Jekyll qui se transforme en Mr. Hyde la nuit, en moins malsain. Bright est assez mystérieux : on ne sait pas grand-chose de lui. On ne sait rien des autres personnages, mais cela ne gêne pas le récit.

Beaucoup de choses restent assez flous : pourquoi Bright est obsédé par Shadow Lady ? Comment Aimi s’est procuré son maquillage ? Quel est le passé des personnages ? Je pense, et j’espère, que les réponses sont dans les tomes suivants.

La fin est assez intrigante, on se pose beaucoup de questions : cela donne envie de connaitre la suite.

 

C’est donc un livre trouvé au hasard qui m’a plu et que je ne regrette pas d’avoir lu. Il se lit très facilement et tout aussi rapidement. 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes