Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Les Thanatonautes de Bernard Werber

Classé dans : Avis littéraires — 28 mars 2013 @ 21 h 31 min

Genre : ContemporaineLes Thanatonautes de Bernard Werber dans Avis littéraires couv47984313-185x300

Editeur : Le Livre de Poche

Année de sortie : 1996

Nombre de pages : 505

Synopsis : L’homme a tout exploré : le monde de l’espace, le monde sous-marin, le monde souterrain ; pourtant il lui manque la connaissance d’un monde : le continent des morts. Voilà la prochaine frontière. Michael Pinson et son ami Raoul Razorbak, deux jeunes chercheurs sans complexes, veulent relever ce défi et, utilisant les techniques de médecine mais aussi d’astronautique les plus modernes, partent à la découverte du paradis. Leur dénomination ? Les thanatonautes. Du grec Thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur). Leur guide ? Le livre des morts tibétain, le livre des morts égyptien mais aussi les grandes mythologies et les textes sacrés de pratiquement toutes les religions qui semblent depuis toujours avoir su ce qu’étaient le dernier voyage et le « véritable » paradis. Peu à peu, les thanatonautes dressent la carte géographique de ce monde inconnu et en découvrent les décors immenses et mirifiques. Le mot terra incognita recule en même temps que, jour après jour, on apprend ce qui nous arrive après avoir lâché notre dernier soupir. Bernard Werber, jeune romancier français traduit dans le monde entier, s’est fait connaitre par Les Fourmis puis Le Jour des Fourmis (Prix des lectrices de Elle, Prix des lecteurs du Livre de Poche). Sa spécialité : les contes d’humour. En Dante moderne, il nous emmène cette fois-ci dans un voyage époustouflant dont beaucoup d’entre nous reviendront « changés ».

 

Avis : J’ai déjà lu des romans et nouvelles de Bernard Werber et j’ai tout simplement adoré ! Je me suis dit qu’il fallait que je continue, puisque cela m’avait plu. Et je suis tombé sur Les Thanatonautes. En voyant que cela parlait de la mythologie, je me suis dit que c’était fait pour moi.

L’idée de base est très intéressante. Je pense que tout le monde se demande ce qui nous attend après la mort, quoi que l’on croie, de quelque religion que l’on soit. On s’imagine tous quelque chose : il n’y a rien ; il y a un Paradis, un Enfer ; il y a réincarnation après la mort. Quoi que l’on pense, ce livre est très intéressant. De plus, le fait que l’auteur mélange toutes les mythologies permet de découvrir leurs ressemblances, alors qu’elles nous semblent tellement différentes les unes des autres. 

J’aime beaucoup le découpage des chapitres : ils sont petits, donc pratiques lorsque l’on n’a pas beaucoup de temps pour lire. En plus, même s’ils sont petits, on n’oublie pas ce qu’il s’est passé précédemment, on ne perd pas le fil.

Je trouve les références aux mythologies vraiment géniales ! C’est tellement intéressant ! Cela donne envie d’en savoir plus, de lire les livres cités dans l’œuvre, quel qu’en soit la religion, simplement parce que c’est quelque chose à savoir. Je me suis peu attachée aux personnages, trop emportée par l’histoire pour m’en soucier. Mais j’ai trouvé que le personnage de Stefania se détachait des autres. Sinon, je les ai trouvé un peu caricaturaux …

L’histoire est vraiment entraînante, on se laisse emporter dans ce monde inconnu, on explore le continent avec les thanatonautes, on s’émerveille des nouvelles découvertes, on s’enrichit des pensées des sages cités par l’auteur, on partage l’opinion des explorateurs, on s’indigne de certains actes, on en comprend certains autres. C’est un beau voyage.

Un seul bémol : l’aspect scolaire du continent des morts.

 

C’est un très bon roman SF qui fait réfléchir et qui nous emmène dans un univers que l’on aimerait croire réel.

2 commentaires »

  1. evkinsdarkso dit :

    J’ai adoré ce bouquin de werber, j’étai un eu plus jeune (14-15 ans) mais il m’a totalement fait voyager. Werber à le talent de mettre du philosophique dans la science fiction! Ca me fait penser que sa fais un moment que je l’ai pas lu…

    Dernière publication sur Les Chroniques d'Evkins Darkso : Homme célibataire: mode d'emploi

    • redbluemoon dit :

      Ce n’est pas mon préféré, mais c’est vrai que c’est un excellent roman ! ça fait aussi un moment que je l’ai lu, je vais voir ce que j’ai !

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes