Redbluemoon

I found myself in Wonderland.

Inventaire

Classé dans : Avis littéraires — 21 janvier, 2017 @ 12:45

Petit inventaire pour vous faciliter la tâche ! Alors, ce ne sont pas tous les livres que j’ai lus, mais seulement tous ceux que j’ai chroniqués, parce que j’ai beaucoup lu avant de commencer ce blog ! Donc, je ne mets ici que les livres sur lesquels j’ai écrit un article ! Les différents tomes des séries sont cités dans l’ordre ! Je vous souhaite une bonne visite, de bonnes lectures, et n’hésitez pas à me dire si vous constatez des problèmes !

A

ADAM, Olivier : Je vais bien, ne t’en fais pas

AGUS, Milena : Mal de pierres

ALAIN-FOURNIER : Le Grand Meaulnes

ANONYME : Le Roman de Merlin

APOLLINAIRE, Guillaume : Alcools

ARASSE, Daniel : Histoires de peintures

ASSOULINE, Pierre : Lutetia

AUBRAC, Lucie : Ils partiront dans l’ivresse

AUSTEN, Jane : Pride and Prejudice ; Sense and Sensibility

B

BAILLY, Samantha : Ce qui nous lie

BALZAC, Honoré de : La Fille aux yeux d’or Le Colonel Chabert

BARRIE, J. M. : Peter Pan

BARTHES, Roland : Fragments d’un discours amoureux Sur Racine

BAUDELAIRE, Charles : Le Spleen de Paris

BEAUVOIR, Simone de : Le deuxième sexe 1 2

BECKETT, Samuel : En attendant Godot

BEIGBEDER, Frédéric : Oona et Salinger ; Windows on the World

BENNETT, Alan : La Reine des lectrices

BENNETT, Sophia : Sœurs pour la vie

BERN, Stéphane : Secrets d’Histoire : 1 2 3

BIANU, Zéno : Poèmes à dire

BOSC, Adrien : Constellation

BOTTERO, Pierre : Le Pacte des Marchombres : Ellana

BOULGAKOV, Mikhaïl : Le maître et Marguerite

BROOKS, Max : World War Z

BROWN, Dan : Robert Langdon : Le Symbole PerduInferno

BROWN, Jennifer : Tornade

C

CABOT, Meg : Princess Diaries : Royal Wedding

CALVINO, Italo : Si par une nuit d’hiver un voyageur

CAMUS, Albert : La chute La peste

CARROLL, Lewis : Alice : Alice’s Adventures Underground, Through the Looking-Glass

CASS, Kiera : La Sélection : La Sélection, L’Elite, L’Elue, The Heir, The Crown

CASSATI, Sandro : Marilyn Monroe, biographie intime

CELAN, Paul : Choix de poèmes

CESAIRE, Aimé : Cahier d’un retour au pays natal

CHAVAGNEUX, Christian et PALAN, Ronen : Les paradis fiscaux

CHBOSKY, Stephen : The Perks of Being a Wallflower

CHRISTIE, Agatha : And Then There Were None ; Miss Marple : L’affaire Protheroe

CLARE, Cassandra : The Mortal Instruments : City Of Bones, City of Ashes 

CLARKE, Stephen : Talk to the Snail

CLAUDEL, Paul : Le Soulier de satin

CLEMENS, James : Les Bannis et les Proscrits : Le Feu de la Sor’cière

COBEN, Harlan : Ne le dis à personne …

COHEN, Albert : Solal

COLFER, Chris : Struck : comment foudroyer sa réputation en un éclair

COLLINS, Suzanne : The Hunger Games : Hunger Games, Catching Fire, Mockingjay

COLLODI : Les Aventures de Pinocchio

CORTAZAR, Julio : Cronopes et Fameux

COURTADE, Henri : Loup, y es-tu ?

CUNNINGHAM, Michael : Specimen Days

D

DABOS, Christelle : La Passe-Miroir : Les fiancés de l’hiver

DAHL, Roald : The BFG

DELACOURT, Grégoire : La liste de mes envies

DELBO, Charlotte : Auschwitz et après : Mesure de nos jours

DESPLAT-DUC, Anne-Marie : Les Colombes du Roi-Soleil : Les comédiennes de M. Racine

DESPROGES, Pierre : Le petit reporter

DICKENS, Charles : Bleak House

DIDEROT, Denis : Contes et entretiens ; Jacques le Fataliste ; Supplément au voyage de Bougainville

DIOME, Fatou : Kétala

DIVRY, Sophie : La condition pavillonnaire

DU BELLAY, Joachim : Les Regrets suivi des Antiquités de Rome et du Songe

DU MAURIER, Daphné : Rebecca

DUBOIS, Pierre : Comptines assassines ; Les contes de crimes

DURAS, Marguerite : L’amant 

DUROY, Lionel : L’absente

E

EASTON ELLIS, Bret : Les lois de l’attraction

ECO, Umberto : Histoire de la laideur

ENARD, Mathias : Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

ENGEL, Amy : The Book of Ivy

ERASME : Eloge de la folie

ESCHYLE : L’Orestie

EURIPIDE : Médée suivi des Troyennes

F

FERAOUN, Mouloud : La terre et le sang

FIELDING, Helen : Le journal de Bridget Jones

FLAUBERT, Gustave : L’Education sentimentale Madame Bovary Un cœur simple

FLEMING, Ian : James Bond : Casino Royale 

FLYNN, Gillian : Gone Girl

FOENKINOS, David : La délicatesse

FOER, Jonathan Safran : Extrêmement fort et incroyablement près

FONDANE, Benjamin : Le Mal des fantômes

FORSTER, E. M. : A Room with a View 

FOWLES, John : The French Lieutenant’s Woman

FRANK, Anne : Journal

G

GALLO, Max : Louis XIV : Le Roi-SoleilL’hiver du grand roi

GARCIA, Kami et STOHL, Margaret : Chroniques des Enchanteurs : 16 lunes, 17 lunes, Sublimes lunes, 18 lunes, 19 lunes

GARY, Romain : Les cerfs-volants

GEORGE, Jessica Day : La princesse du bal de minuit

GERMAIN, Sylvie : Hors champ Magnus

GIDEON, Mélanie : La vie romantique d’Alice B.

GIRARD, Anne-Sophie et GIRARD, Marie-Aldine : La femme parfaite est une connasse

GIRAUD, Brigitte : Une année étrangère

GIRAUDOUX, Jean : La guerre de Troie n’aura pas lieu

GOETHE : Faust ; Les Affinités électives

GOLDEN, Arthur : Geisha

GOMBROWICZ, Witold : Cosmos

GOODKIND, Terry : L’Epée de vérité : Dette d’Os, La Première Leçon du Sorcier, La Pierre des Larmes, Le Sang de la Déchirure

GRAY, John : Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus

GREEN, John : Nos étoiles contraires

GREGORY, Philippa : Saga Tudor : The Constant Princess, Deux sœurs pour un roi, L’Héritage Boleyn

H

HAIG, Matt : Les Radley

HIGGINS CLARK, Mary : L’ombre de ton sourire

HOMERE : L’Odyssée

HOWARD, A. G. : Splintered : Splintered, Unhinged

HUGO, Victor : Hernani ; L’Homme qui rit ; Les Misérables

HUMBERT, Fabrice : L’Origine de la violence

HUXLEY, Aldous : Le meilleur des mondes

I

IACOBELLIS, Kevin : La porte de la réflexion ; Le serpent de la séduction Les Bourgeons du mal

IBSEN, Henrik : Hedda Gabler 

INOUE, Yasushi : Le fusil de chasse

IONESCO, Eugène : La Leçon Le roi se meurt

ISHIYAMA, Kei : Grimms Manga

J

JABLONKA, Ivan : Laëtitia ou la fin des hommes

JAMES, E. L. : Cinquante nuances de Grey : Cinquante nuances de Grey, Cinquante nuances plus sombres, Cinquante nuances plus claires, Grey

JAMES, P. D. : La mort s’invite à Pemberley

JARRY, Alfred : Ubu roi 

JAUFFRET, Régis : Cannibales

JONASSON, Jonas : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire 

JONCOUR, Serge : Repose-toi sur moi

JOUVE, Pierre Jean : Paulina 1880

JULIET, Charles : Lambeaux

K

KALOTAY, Daphné : Un papillon sus la neige

KANATA, Konami : Chi, une vie de chat

KATSURA, Masakazu : Shadow Lady

KAUFMAN, Amie et KRISTOFF Jay : The Illuminae Files Illuminae, Gemina

KLEINBAUM, Nancy : Dead Poets Society

KEYES, Daniel : Billy Milligan, l’homme aux 24 personnalités Flowers for Algernon

KING, Stephen : La Ligne verte

KINSELLA, Sophie : L’accro du shopping : Confession d’une accro du shopping ; Les Petits Secrets d’Emma

KOLTES, Bernard-Marie : La nuit juste avant les forêts

KUBO, Tite : Bleach : The Death and the Strawberry

L

LA FONTAINE, Jean de : Fables

LABE, Louise : Œuvre Poétique

LACARRIERE, Jacques : Dictionnaire amoureux de la Grèce

LAFAYETTE, Madame de : La Princesse de Clèves

LAMARTINE, Alphonse de : Graziella

LARSEN, Reif : The Selected Works of T.S. Spivet

LESSING, Doris : The Fifth Child

LEWICKI, Christine : J’arrête de râler !

LEWIS, C. S. : Les Chroniques de Narnia : Le neveu du magicien, Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire MagiqueLe Cheval et l’EcuyerLe Prince CaspianL’Odyssée du Passeur

LOUIS, Edouard : En finir avec Eddy Bellegueule

LOWRY, Lois : The Giver

M

MAALOUF, Amin : Le Rocher de Tanios

MAAS, Sarah J. : Throne of Glass : Throne of Glass

MABANCKOU, Alain : Mémoires de porc-épic 

MAFI, Tahereh : Shatter Me : Shatter Me

MAILLET, Antonine : Pélagie-la-Charrette

MAKINE, Andreï : Une femme aimée

MALIKI : Cristallisation, Hanami ; L’autre fille dans le miroir ; BLOG

MALLARME, Stéphane : Poésies

MALLEY, Gemma : The Declaration : The Declaration

MALZIEU, Mathias : Journal d’un vampire en pyjama ; La Mécanique du Cœur

MARIN, Charlotte et MICHAU, Marion : Le bloc-notes de Louise : Fan de lui

MARIVAUX : La double inconstance suivi d’Arlequin poli par l’amour

MARTIN, George, R. R. : A Song of Ice and Fire : A Game of Thrones, A Clash of Kings, A Storm of Swords, A Feast for Crows, A Dance with Dragons

MASHIMA, Hiro : Fairy Tail

MAUPASSANT, Guy de : Bel-Ami

MELVILLE, Herman : Moby Dick

MERIMEE, Prosper : Carmen suivi de Les âmes du purgatoire

MESSINGER, Joseph : Ces gestes qui vous trahissent

MESSY, Catherine : Bucoliques

MEYER, Marissa : The Lunar Chronicles : Cinder, Scarlet

MEYER, Stephenie : Les Ames Vagabondes

MICHAUX, Henri : Epreuves, exorcismes, 1940-1944

MICHELIS, Denis : La chance que tu as ; Le bon fils

MICHON, Pierre : Vies minuscules

MILLAR, Mark : Superman : Red Son

MILLER, Arthur : The Crucible 

MILTON, Giles : Les miscellanées

MINGARELLI, Hubert : Un repas en hiver

MISHIMA, Yukio : Confession d’un masque

MLYNOWSKI, Sarah : Parle-moi !

MOORE, Viviane : Ainsi puis-je mourir

MORE, Thomas : Utopia

MOTIN, Margaux : J’aurais adoré être ethnologue …

MURAKAMI, Haruki : Blind Willow, Sleeping Woman ; La fin des temps ; The Elephant Vanishes

MUSSET, Alfred de : Lorenzaccio

MUSSO, Guillaume : Central Park ; L’appel de l’ange L’instant présent

N

NATIONAL GEOGRAPHIC : Histoire de la mythologie

NDIAYE, Marie : Un temps de saison

NERVAL, Gérard de : Aurélia, Les Nuits d’octobre, Pandora, Promenades et souvenirs

NEUSER, Marie : Un petit jouet mécanique

NICHOLLS, David : Un jour

NOTHOMB, AmélieAcide sulfurique ; Antéchrista Barbe Bleue Biographie de la faim ; Journal d’HirondelleHygiène de l’assassin ; La nostalgie heureuse Le Crime du comte Neville ; Le Fait du Prince Le Sabotage amoureux ; Le voyage d’hiverLes Catilinaires ; Les Combustibles ; Métaphysique des tubes ; Ni d’Eve ni d’Adam ; Pétronille Riquet à la houppe ; Stupeur et tremblements Une forme de vie

O

O’DONNELL, Cassandra : Les sœurs Charbrey : Sans orgueil ni préjugés 

OATES, Joyce Carol : Maudits

OHKUBO, Atsushi : Soul Eater Not!

ORSENNA, Erik : La grammaire est une chanson douce

ORWELL, George : 1984

ORY, Pascal : L’histoire culturelle

OSBORNE, John : Look Back in Anger

OVIDE : Les Métamorphoses

P

PAOLINI, Christopher : L’Héritage

PECK, Dale : Les Sirènes : La Dérivante

PELLOUX, Patrick : On ne meurt qu’une fois et c’est pour si longtemps

PENNAC, Daniel : Comme un roman

PEREC, Georges : Tentative d’épuisement d’un lieu parisien ; W ou le souvenir d’enfance

PINBOROUGH, Sarah : Contes des Royaumes : Poison, Charme, Beauté

PLATH, Sylvia : The Bell Jar

PLATON : Le Banquet

POE, Edgar Allan : The Penguin Complete Tales and Poems

PROUST, Marcel : A la recherche du temps perdu : Du côté de chez Swann, A l’ombre des jeunes filles en fleur, Le Côté de Guermantes, Sodome et Gomorrhe, La Prisonnière, Albertine disparue

Q

QUENEAU, Raymond : Exercices de style

QUIGNARD, Pascal : Tous les matins du monde

R

RACINE, Jean et EURIPIDE : Bérénice ; Iphigénie suivi de Iphigénie à Aulis ; Mithridate ; Phèdre

RIGGS, Ransom : Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children : Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children, Hollow City 

RILKE, Rainer Maria : Poèmes à la nuit

RIORDAN, Rick : Percy Jackson : Le Voleur de foudreLa Mer des MonstresLe Sort du Titan La Bataille du LabyrintheLe dernier Olympien

ROBILLARD, Anne : Les Héritiers d’Enkidiev : Renaissance

ROTH, Veronica : Divergente : Divergente, Insurgés, Allégeance

ROWLING, Joanne Kathleen : Harry Potter : Harry Potter and the Philosopher’s Stone, Harry Potter and the Chamber of Secrets, Harry Potter and the Prisoner of Azkaban, Harry Potter and the Goblet of Fire ; Harry Potter and the Order of the Phoenix, Harry Potter and the Half-Blood Prince, Harry Potter and the Cursed Child (avec John Tiffany et Jack Thorne) ; Fantastic Beasts and Where to Find Them, the screenplay

S

SALVAYRE, Lydie : La compagnie des spectres Pas pleurer

SARRAUTE, Nathalie : Enfance

SARTRE, Jean-Paul : Les Mots

SCHLINK, Bernhard : Le Liseur

SCHMITT, Eric-Emmanuel : La part de l’autre ; Oscar et la dame rose Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent …

SCHOTT, Ben : Les Miscellanées de Mr. Schott Les Miscellanées culinaires de Mr. Schott

SCHWARTZ, David : La magie de voir grand

SEBOLD, Alice : The Lovely Bones

SHAKEASPEARE, William : Othello ; Roméo et Juliette

SHELLEY, Mary : Frankenstein

SHEPARD, Sara : Pretty Little Liars : Pretty Little Liars, Flawless

SHEPARD, Zoé : Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire

SILITOE, Alan : The Loneliness of the Long-Distance Runner

SIMEON, Jean-Pierre : Stabat Mater Furiosa

SMITH, Patti : Just Kids

SNICKET, Lemony : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire : La Fin

SOPHOCLE : Antigone, Œdipe roi

SORGUE, Mireille : L’Amant

SPIELMAN, Lori Nelson : Demain est un autre jour

STAEL, Germaine de : Corinne ou l’Italie

STENDHAL : Vie de Henry Brulard

STEVENSON, Robert Louis : Dr. Jekyll and Mr. Hyde (followed by The Bottle Imp)

STOCKETT, Kathryn : La Couleur des sentiments

STOKER, Bram : Dracula

SUSKIND, Patrick : Le Parfum

T

TAKAYA, Natsuki : Fruits Basket

TARDIEU, Jean : La comédie de la comédie suivie de La comédie des arts et de Poèmes à jouer

TCHEKOV, Anton : La Dame au petit chien et autres nouvelles

TOLKIEN, J. R. R. : Bilbo le Hobbit ; Contes et légendes inachevés 1 ; Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’anneau, Les Deux Tours, Le Retour du Roi

TOLSTOI, Léon : Anna Karénine

TOURNIER, Michel : Gilles & Jeanne Le Roi des Aulnes ; Vendredi ou les limbes du Pacifique

TRAVEN, B : Le vaisseau des morts

U

V

VERCORS : Le silence de la mer

VERLAINE : Fêtes galantes, Romances sans paroles, précédés de Poèmes saturniens

VERNE, Jules : Vingt mille lieues sous les mers

VIAN, Boris : L’Ecume des jours

VILLENEUVE, Madame de : La Belle et la Bête 

VITOUX, Frédéric : Petit dictionnaire amoureux des chats

VIVIAN, Siobhan : La liste

VOLTAIRE : Micromégas

W

WEIR, Andy : The Martian

WERBER, Bernard : Demain les chats ; Le Cycle des Anges : Les Thanatonautes, L’Empire des Anges ; Le Cycle des Dieux : Nous les Dieux ; Les Fourmis : Les Fourmis

WILDE, Oscar : The Picture of Dorian Gray

WOOLF, Virginia : A Room of One’s Own

X

Y

YANCEY, Rick : La 5e Vague : La 5e Vague

YAZAWA, Ai : Nana Premium Fan Book

Z

ZOLA, Emile : Les Rougon-Macquart : L’Œuvre

Talk to the Snail de Stephen Clarke

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 29 mars, 2017 @ 4:50

Genre : Essai, Humoristique Talk to the Snail  

Editeur : Black Swan

Année de sortie : 2007

Nombre de pages : 258

Synopsis : With useful sections on :

  • Making sure you get served in a café
  • Harassing French estate agents
  • Living with bacteria
  • Pronouncing French swear-words
  • Surviving the French driving experience
  • Falling in amour, Paris-style

And beaucoup, beaucoup more!

Don’t go to France without reading this book!

The only book you’ll need to understand what the French really think, how to get on with them and, most importantly, how to get the best out of them.

 

Avis : Cela fait un moment que je voulais lire un livre de cet auteur, je me suis finalement lancée avec celui-ci !

Tout d’abord, il n’y a pas dix commandements, mais onze, ce qui est formidable quand on aime le livre, beaucoup moins quand on ne l’apprécie pas. Heureusement pour moi, je fais partie de ceux qui ont adoré ! J’ai imaginé Talk to the Snail entre les mains de certains Français, et je me suis dit que ceux-ci ne riraient pas du tout, mais râleraient en disant qu’ils ne sont pas comme ça, que ce sont des clichés, etc. Bien sûr, tous les Français ne sont pas comme décrits ici, mais la plupart des remarques faites par l’auteur sont vraies, il est difficile de le nier ! Oui, les Français pensent qu’ils ont toujours raison, sans doute la raison pour laquelle ils sont si chauvins ! Oui, ils conduisent mal, et râlent dès que possible ; oui, les administrations sont mal faites, etc. J’ai aussi été surprise de constater des choses que je fais tous les jours, et qui ne sont pas naturelles en Angleterre, qui ont parues étranges à l’auteur du livre quand il est arrivé en France, comme les différentes façons de se dire bonjour, le fait de dire bonsoir, la politesse/impolitesse de laquelle on peut user parfois. Je ne pensais vraiment pas que c’était « typiquement » français. De plus, il faut vraiment avoir de l’humour pour lire ce livre et, quand on est Français, de l’autodérision ! J’ai éclaté de rire parfois, tant je ne m’attendais pas à ce que j’ai lu ; j’ai écarquillé les yeux en me demandant si tous les étrangers voyaient les Français de cette façon – parce que nous ne sommes pas vraiment sympathiques au premier abord visiblement ! - ; j’ai acquiescé quand je me rendais compte que l’auteur avait raison. De plus, tout ce qui est écrit est étayé d’un ou plusieurs exemples, souvent drôles et révélateurs. Je me suis aussi rendue compte qu’il n’était pas si évident pour un étranger de se retrouver en France et de comprendre tous les usages, de ne pas faire de faux pas ; j’ai adoré la partie sur la prononciation ! Le français est difficile à apprendre, et difficile à prononcer car nous sommes à peu près les seuls à dire le son [r] tel que nous le faisons : c’est impossible pour un Anglais ou un Italien de parvenir à le dire correctement du premier coup ! J’ai aimé ce décorticage du comportement des Français et des Françaises, mais aussi celui de leur culture : l’auteur en parle comme de quelque chose de vieux, qui stagne d’un côté, et comme (ce sont ses propres mots) de la merde d’un autre côté, en ce qui concerne la culture contemporaine. Bien sûr, encore une fois, il ne généralise pas, mais on comprend bien les points qui l’agacent – en littérature, les auteurs qui racontent leur vie ; en cinéma, ceux qui font des films à propos de divorce dans des appartements parisiens ! J’ai appris pas mal de choses que je ne savais pas ! Il parle également de notre système éducatif, qui, pour lui, laisse les élèves livrer à eux, sans parler de la fac, qui décourage les étudiants dès la première année avec des profs qui se fichent complètement d’eux. Il évoque aussi les grèves, la solidarité dans les mouvements sociaux, la sexualité des Français, l’amour à la française, les hommes politiques, nos habitudes culinaires. Malgré les moqueries légères qu’on peut sentir un peu partout, le lecteur sent également l’amour ressenti pour le pays, l’admiration parfois. Tout n’est pas négatif, loin de là. Souvent, les Français sont eux-mêmes « victimes » de ce dont parle l’auteur (quand il parle de la Poste, j’avais presque envie de poser virtuellement mon bras sur ses épaules pour lui dire que je le comprenais !!). Enfin, il conclut sur le fait qu’au fond, nous nous aimons bien, Anglais et Français, mais que nous ne l’avouerons jamais, préférant cette relation mi-admiration mi-répulsion.

 

Donc, un livre que j’ai adoré, qui m’a beaucoup fait rire ! J’ai hâte de découvrir les autres livres de l’auteur !

L’absente de Lionel Duroy

Classé dans : Avis littéraires — 28 mars, 2017 @ 6:47

Genre : Contemporaine L'absente

Editeur : Julliard

Année de sortie : 2016

Nombre de pages : 352

Synopsis : Peu après son divorce, Augustin doit se séparer de sa maison. Bouleversé par le spectacle du déménagement, il s’enfuit en voiture avec pour tout bagage quelques photos, un ordinateur et ses deux vélos, puis se lance dans une course folle à la recherche d’un refuge, butant sur les personnes que le hasard place sur sa route – dont une femme qui le poursuit d’hôtel en hôtel. Revivrait-il le même effondrement psychique que sa mère, expulsée de son bel appartement de Neuilly un demi-siècle plus tôt ? Egaré, furieux et magnifique, Augustin entreprend alors de reconstituer l’histoire de cette femme qu’il a enterrée sans une larme. Au fil de ses rencontres, son regard sur elle commence à changer.

Mené à un train d’enfer, à la manière d’un extravagant road movie, L’Absente redessine l’univers inépuisable que Lionel Duroy explore livre après livre.

 

Avis : Je ne connaissais pas cet auteur avant de devoir le lire pour un cours de littérature contemporaine, et sans ce cours, je ne sais pas si je l’aurais lu un jour.

Tout commence quand Augustin, le personnage principal, est forcé de quitter sa maison à cause de son divorce. Il pensait d’abord qu’il pourrait le supporter, mais finit par entasser tout ce qu’il trouve et part sur les routes, en quête d’il ne sait trop quoi. Il erre un peu, puis se retrouve à Verdun. Entre temps, il commence à repenser à sa famille, et notamment à sa mère, devenue folle après l’expulsion de toute la famille de leur appartement de Neuilly. Le personnage se trouve dans la même position, mais ne veut pas réagir comme sa mère. Commence alors une enquête pour découvrir qui était cette femme, sa vie avant qu’il rencontre son père, la raison de sa folie. J’avoue ne pas avoir réussi à entrer complètement dans l’histoire, le livre ne m’a pas happée. J’ai trouvé de nombreuses répétitions, des phrases entières, des passages, ou des événements que le narrateur rappelle sans cesse au lecteur. De plus, je ne savais pas trop où aller l’intrigue, elle n’avait pas vraiment de fil directeur. Néanmoins, on sent que le personnage se trouve dans une quête d’identité, ou en tout cas, dans une quête d’identité de la mère, pour comprendre qui elle était vraiment, mais aussi pour se comprendre lui-même en même temps, puisqu’il a peur de devenir comme elle ou de finir comme son père. Ce livre est classé dans la catégorie « Autofiction » : l’auteur s’est inspiré de sa vie pour écrire, et l’on peut voir le spectre de sa propre mère derrière celle d’Augustin. De plus, il met en abîme le fait d’écrire, puisque son personnage principal est écrivain, et cherche la première phrase du livre qu’il va consacrer à sa mère. Beaucoup de passages parle de l’écriture, du fait qu’elle est un moteur, qu’elle permet de vivre, mais aussi de ne pas devenir fou, et que sa mère aurait dû écrire pour conserver sa lucidité. Concernant l’écriture, elle est fluide, plutôt agréable, mais elle n’a rien de particulier. Point central également de l’histoire : la guerre, et la séparation entre résistants et vichystes pendant la Seconde Guerre mondiale. La famille est clairement antisémite, du côté du maréchal Pétain, quoi qu’il dise, incapable de le croire doué de mauvaises intentions, et pourtant, elle déteste les nazis et les collaborateurs (ce que le père d’Augustin devient, en quelque sorte). L’apparition d’un résistant à la fin permet de voir comment ils étaient traités par la famille, ce à quoi le personnage principal ne s’attendait visiblement pas, lui qui pensait sa famille du bon côté depuis le début.  

Concernant les personnages, aucun ne m’a touché, je ne m’y suis pas du tout attachée. Augustin vient de divorcer et tente de refaire surface après avoir perdu sa maison, son havre de paix, le lieu idéal pour écrire. Il roule d’hôtel en hôtel, une route de souvenir qui ne le mène qu’à Esther, son ex-femme, et surtout à sa mère, « l’absente » visiblement, celle qui ne s’est pas occupé de lui quand il était enfant. Le lecteur le sent pris dans une sorte de dilemme : conserver l’image de sa mère folle, effrayante, qu’il ne pouvait pas supporter et qu’il voulait voir disparaître, ou tenter de la comprendre, de la découvrir en tant que femme, que jeune fille. Se trouve également, bien sûr, l’image du père, un escroc, que j’ai vite détesté. A la lecture, il m’a semblé comprendre que tout est de sa faute, qu’il a voulu faire croire que tout allait bien, alors que pas du tout, qu’il a voulu se donner le beau rôle alors qu’il faisait tout de travers, qu’il a voulu séduire une jeune fille noble sans pouvoir subvenir à ses besoins. Vraiment difficile pour moi de ne pas haïr ce personnage. Quant à Sarah Saber, j’ai eu un peu de mal à comprendre l’intérêt du personnage dans l’histoire, si ce n’est le fait qu’il fallait une femme auprès du personnage masculin. Elle n’est là que pour le contenter quand il veut semble-t-il, puisqu’elle l’aime sans le connaître. Difficile aussi pour moi d’apprécier ce personnage, que j’ai trouvé un peu superficiel.

La fin signe l’aboutissement de la quête, un soulagement visible pour le personnage : le livre sera écrit, et, en quelque sorte, c’est celui que nous venons de lire.

 

Donc, un livre qui ne m’a pas touché, dont je ne garderai sans doute pas un grand souvenir, mais qui aborde des thèmes intéressants.

Petit dictionnaire amoureux des chats de Frédéric Vitoux

Classé dans : Avis littéraires,Coup de cœur — 25 mars, 2017 @ 12:08

Petit dictionaire amoureux des chatsGenre : Dictionnaire

Editeur : Pocket

Année de sortie :2014

Nombre de pages : 611

Synopsis :

C comme Chartreux

H comme Haïku

A comme Allure

T comme Tom et Jerry

De portraits en anecdotes, de surprises en découvertes, suivez Frédéric Vitoux sur les pas feutrés du plus libre de nos compagnons.

 

Avis : Depuis que j’ai adopté Mishka, j’ai envie d’en apprendre plus sur les chats, et ce  »petit » livre me semblait parfait !

Et il l’était en effet ; bien sûr, pas pour des questions pratiques sur les vaccins ou litières, c’est un dictionnaire amoureux dans lequel ce genre d’articles n’aurait pas eu sa place. Evidemment aussi, ces articles sont subjectifs, tout l’intérêt d’un livre de ce genre aussi ! Bien sûr aussi, normalement, ce livre ne se lit pas d’une traite, mais petit bout par petit bout, un article quand on a envie, et pas forcément dans l’ordre : et bien sûr, je ne l’ai pas du tout lu comme on doit le lire normalement, mais du début à la fin ! Je ne me suis pas lassée pour autant, sinon, j’aurais pris un autre livre entre temps ! Et si j’ai pu le lire de bout en bout, c’est sans doute grâce au style de l’auteur : il taquine le lecteur, ou se laisse emporter par son émotion, ou écrit comme s’il parlait à quelqu’un d’autre, insère du dialogue, des extraits d’œuvres ; évidemment, tout le long, il parle au lecteur, le prend à parti, s’adresse à lui, ce qui rend le livre d’autant plus agréable !

Les articles sont très divers : histoire, anecdote, vie personnelle, littérature, cinéma, photographie ; l’auteur passe par à peu près tous les domaines pour nous parler du chat à sa façon. On apprend donc beaucoup de choses, on voit aussi les écrivains « détenteurs » de chats autrement, comme Charles Dickens. Il nous parle aussi des superstitions, et de la discrimination des chats, considérés comme des êtres démoniaques, surtout les chats noirs – Mishka est noir justement ! La cruauté de certaines pratiques laisse sans voix ! Aussi, en racontant sa vie personnelle, certains passages sont chargés d’émotion. J’ai adoré revoir la mythologie égyptienne avec Bastet et la ville de Bubastis, la vie du village de Grimaud, celle du cabaret du Chat noir, certaines races de chat qui trouvent grâce aux yeux de l’auteur alors que celui-ci préfère les chats sans pedigree. Mais ce qui revient constamment, ce sont les références à la nature du chat, à ce qui le définit : sa liberté, sa tendresse quand il en a envie, sa spiritualité aussi, le fait qu’il soit un animal qui permet de rester calme, mais aussi de se rendre compte de l’absurdité de nos vies sociales, de notre agitation vaine, quand lui est tranquillement en train de se laver ou de nous regarder d’un air plutôt hautain.

Evidemment, ce dictionnaire est amoureux : pas vraiment de défauts ou de points négatifs sur les chats. Cela peut en agacer certains ; c’est la raison pour laquelle ce livre est vraiment fait pour ceux qui aiment les chats, qui les adorent, qui les trouvent exceptionnels.

 

Donc, un excellent livre, que je recommande pour les amoureux des chats, que j’ai moi-même pris un grand plaisir à lire !

Tag des émotions

Classé dans : Tag — 19 mars, 2017 @ 10:00

J’ai aussi été tagguée par Gaby pour le tag des émotions !! Si vous n’êtes toujours pas allé faire un tour sur son site, allez-y, je vous assure que vous ne le regretterez pas !! (vos PAL et wish-list non plus !!) 

Il ne pouvait que me plaire étant donné que les livres provoquent en moi des émotions très fortes : soit ils m’énervent, soit je les adore, mais il est rare qu’ils me laissent indifférentes. Dans ces cas-là, je me pose toujours des questions, en mode *suis-je devenue insensible ? Oo*, alors que ça arrive si rarement que je ne devrais même pas me poser la question !

 

tumblr_n1rj2cJhmz1qih991o1_250

 

Commençons !! Un livre qui :

1. vous a rendu heureux : on ne dirait pas, mais c’est très dur de trouver un livre qui nous a rendu heureux !! Je pense à plusieurs, mais ce n’était pas vraiment le sentiment qu’ils m’ont laissé. Je vais choisir The BFG de Roald Dahl : oui, ce livre m’a véritablement rendu heureuse !! Il est si beau, si doux, si vrai !! J’ai eu l’impression de rencontrer une sorte d’alter ego supérieur en découvrant le Bon Gros Géant, un personnage qui reste proche de mon cœur, et qui me calme quand le monde devient fou ! The BFG

 

2. vous a fait réfléchir : La Ligne verte de Stephen King, ou comment me persuader pour la vie que la peine capitale est à abolir systématiquement, comment me faire voir tous les préjugés qui nous rongent, toutes nos opinions préconçues. C’était puissant, un de mes livres préférés. La Ligne Verte

 

3. vous a déçu : Throne of Glass de Sarah J. Maas : je m’attendais à de la Fantasy épique, à du combat, à une héroïne sûre d’elle et pas du tout du genre à se laisser conter fleurette. Quelle déception … J’ai envie de lire le second tome en espérant rattraper celui-ci, mais j’ai peur ! Throne of Glass

 

4. vous a brisé le coeur : Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu : j’ai eu tellement mal au cœur pour l’auteur, je me suis mise à pleurer tellement je me retenais de le faire. Un livre difficile mais si beau … Lisez-le ! Peter Pan m’a également brisé le cœur, je ne m’attendais pas à ça … Mais quelle tristesse infinie …

Journal d'un vampire en pyjamaPeter Pan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. vous a ému : The Nightmare Before Christmas de Tim Burton : drôle de choix allez-vous dire, mais Jack a fait fondre mon cœur, il m’a touché avec son envie de faire plaisir à tout le monde, son envie de changer l’ordre établi, et son échec qui l’attriste.  The Nightmare Before Christmas

 

6. vous a ennuyé : La Mort s’invite à Pemberley de P. D . James : je n’ai trouvé aucun intérêt à ce livre. Répétition sur répétition, pas d’action, une énigme qui s’essouffle, et, à la fin, je me fichais complètement de savoir qui était le meurtrier (je ne m’en souviens pas d’ailleurs haha !) La Mort s'invite à Pemberley

 

7. vous a fait peur : J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian : j’ai été traumatisée par ce livre, que j’ai sans doute lu trop jeune. Quelle horreur que cette scène de fin (il me semble que c’était la scène de fin, c’est un peu flou dans ma tête). Cela fait de ce livre l’œuvre que je déteste le plus, et que je ne relirai jamais ! Le Parfum de Patrick Süskind m’a aussi fait peur ! Le parfum

J'irai cracher sur vos tombes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8. vous a laissé perplexe : 1984 de George Orwell : j’ai beaucoup aimé ce livre, c’est un chef-d’œuvre, mais il m’a laissé perplexe face à un monde qui ressemble étrangement au nôtre. Alors quoi, nous n’avons toujours pas évolué depuis le temps ?! 1984

 

9. vous a mis en colère : Laëtitia ou la fin des hommes d’Ivan Jablonka : j’ai rarement été aussi énervée en lisant un livre. Je ne comprends pas qu’il puisse exister. Comment peut-on écrire un livre sur une fille qui n’aurait pas voulu qu’on le fasse, sur une fille que l’auteur aurait peut-être méprisé s’il l’avait rencontrée, une jeune fille qu’il présente peut-être d’une façon qu’elle n’aurait pas appréciée. En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis m’a également mise en colère : ces préjugés sur le Nord, cette impersonnalité, cette « arrogance » envers sa famille !!

LaëtitiaEn finir avec Eddy Bellegueule

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10. vous a surpris : Pride and Prejudice de Jane Austen : je ne m’attendais pas du tout à aimer ce livre, et pas du tout non plus à ce genre d’histoire. Je m’attendais à quelque chose de convenu, d’ordinaire ; c’était mal connaître Mme Austen !! Depuis, j’ai lu Sense and Sensibility, qui m’a un chouïa moins plu, et je pense lire Persuasion cette année ! Jane Austen

 

Voilà !! Comme je ne sais pas vraiment qui tagguer, on va dire que tous ceux qui désirent faire ce tag le sont !! Je vous souhaite à tous de bonnes lectures !!

Tag Liebster Award

Classé dans : Tag — 19 mars, 2017 @ 8:47

J’ai été tagguée par ma chère Gaby !! Allez voir son blog, elle est drôle, ses avis sont toujours très détaillés, et elle saura vous donner envie de lire les livres qu’elle aime !!
Je dois donc donner 11 infos sur moi, et répondre aux 11 questions que Gaby m’a posées. J‘aime beaucoup les tags, mais n’en fais jamais ! Je trouve celui-ci sympa, il permet de mieux se connaître !

 

Liebster-Award

 

Alors, que dire de moi ? haha

  1. Je vis depuis huit mois avec mon compagnon : nous sommes très différents, mais tout à fait complémentaires. Il est à fond dans l’informatique, la mécanique et ne lit absolument pas ; je n’y connais rien en ordinateur et en mécanique, et je ne fais que lire.
  2. J’ai adopté un chat en décembre, une petite minette d’un mois et demi que j’ai appelée Mishka !
  3. Le premier livre qui m’a vraiment transporté est Eragon ; depuis, les dragons ont une place toute particulière dans mon cœur.
  4. Je suis une boulimique des livres, j’ai besoin de lire tout le temps, tous les jours, j’ai besoin de ma dose. ça fait un peu camé mais tant pis !!
  5. Je déteste le café : l’odeur, le goût. J’ai essayé plusieurs fois d’en boire mais non. Mais j’aime certains thés !
  6. J’ai décidé de réduire ma consommation de viande depuis un petit moment, à la fois pour ma santé et pour l’environnement, et de ne plus du tout manger de foie gras depuis que j’ai vu un reportage sur le gavage des oies. Impossible de continuer après ça …
  7. J’ai fait une prépa’ littéraire : la première année a été merveilleuse, pleine d’entraide et de bonne humeur ; la seconde était sans doute la pire de ma vie, j’ai commencé à avoir des problèmes de santé multiples à cause du stress occasionné, je n’arrêtais pas de pleurer et de me poser des questions ; depuis, je vais mieux !
  8. J’ai une petite sœur ; elle s’appelle Emeline, a quatre ans de moins que moi, et s’est elle aussi mise à lire depuis quelques années !! 
  9. Je suis quasi bilingue (français / anglais) et j’aimerais beaucoup aller vivre au Canada un jour ! 
  10. Je porte des lunettes (haha !) Je suis myope comme une taupe : si vous me piquez mes lunettes, je ne vois absolument plus rien, suis incapable de reconnaître qui que ce soit et de trouver mon chemin où que ce soit !
  11. J’ai commencé à écrire un roman, que j’ai arrêté pour le moment !

Bonus ! J’aimerais devenir professeur de français : j’ai envie de partager ma passion de la littérature, et de montrer aux élèves que les livres ne sont pas faits pour les intellos, qu’ils ne seraient en fait que des tas de papier couverts d’encre sans le lecteur, et que donc, tout le monde est capable de lire et d’apprécier la lecture !!

 

Questions qui m’ont été posées par ma chère Gaby !!

  1. Plutôt concombre ou cornichon ? / Cornichon !! J’aime aussi les concombres mais il existe une grande histoire d’amour entre les cornichons et moi ! Un sandwich sans cornichons n’est pas un sandwich !
  2. Tu es qui, exactement ? / Alors, je m’appelle Justine, je suis étudiante en master lettres modernes ; mais dans ma tête, je suis une grande Dragonnière et je parcours le monde en quête de nouvelles vies-livres.
  3. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’ouvrir un blog littéraire ? / J’avais envie de partager ma passion pour les livres, de discuter bouquins avec des personnes que ça intéresse – et donc arrêter de faire chier ceux qui ne s’y intéressent pas autour de moi -, et aussi de garder une trace de mes lectures – parce que ça m’arrive d’oublier, ou de changer d’avis sur un livre !
  4. Combien de livres as-tu dans ta bibliothèque ? / Selon Livraddict, j’ai 1101 livres ; à la maison, je dois en avoir à peu près 300 parce que j’ai déménagé et que je ne pouvais pas tous les emmener – mon cœur s’est déchiré quand j’ai été obligée de faire un choix ! Ils sont donc stockés chez ma maman, en attendant que je viens les rechercher !
  5. Si tu ne pouvais pas emmener ton livre préféré avec toi, lequel prendrais-tu en deuxième choix ? / J’adore cette question !! On nous demande toujours LE livre que l’on emmènerait ! Mais, en fait, le deuxième choix est aussi dur que le premier Oo Je dirais quand même Anna Karénine, parce que c’est LE roman !!
  6. Dans quelle position préfères-tu lire ? / Assise !
  7. Est-ce que tu m’aimes ? / Evidemment que je t’aime !! :D <3 Je suis ravie de t’avoir « rencontré » grâce à Livraddict et à nos blogs !!
  8. Plutôt Harry Potter ou Le Seigneur des Anneaux ? / Euh, je peux dire les deux ? :D Non parce qu’honnêtement, c’est assez impossible de choisir. Harry Potter est la série qui me replonge en enfance, que j’adore pour absolument tout … et Le Seigneur des Anneaux me replonge aussi en enfance ! Dur, vraiment !
  9. Est-ce que tu aimes les lapins ? / Bien sûr, à part quand il dévore la couverture d’un Harry Potter !!!
  10. As-tu déjà essayé de t’allonger dans le coffre de ta voiture pour voir si tu tenais dedans ? / Ah non, pas encore haha !
  11. Pourquoi lis-tu autant ? / Parce que j’aime voyager, j’aime vivre d’autres vies, et que j’en ai besoin !!

 

A moi de poser des questions !! Je choisis de tagger Tassa et Marinette !!

  1. Combien de livres possèdes-tu et quel est celui que tu chéris le plus ?
  2. Ton dernier coup de cœur / coup de gueule livresque ?
  3. As-tu un animal de compagnie ? 
  4. Quel est ton/tes auteur(s) fétiche(s) ?
  5. Que fais-tu dans la vie ?
  6. Quel est ton métier de rêve ?
  7. Quel est le livre qui t’ait le plus marqué, que tu l’aies aimé ou non ?
  8. Le dernier concert auquel tu aies assisté ?
  9. Plutôt râleuse ou diplomate ?
  10. Séries ou standalone ?
  11. Dernière question : entretiens-tu encore des correspondances ou es-tu complètement passée aux mails et SMS ?

 

J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à faire ce tag !! Je vous souhaite à tous de bonnes lectures !!

12345...81
 

Baseball fans gather zone |
Eaudefiction |
Ici même |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kpg1221gpk
| Elenaqin
| la saltarelle des baronnes